Goma : la 4ème édition du festival AMANI se termine en beauté

Goma : la 4ème édition du festival AMANI se termine en beauté

This post has already been read 211 times!

Commencé le vendredi 10 février, la quatrième édition du Festival AMANI (Paix) organisée à l’initiative du Belge Eric de Lamot, s’est clôturée le dimanche 12 février 2017, sous une ambiance riche en couleur, en présence du Gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya. Des Ambassadeurs dont ceux des pays comme la Belgique, Suède, Allemagne, Canada, Union Européenne étaient là. Le Chef de bureau de la Monusco Nord-Kivu, était aussi présent ainsi que Mme Maguy Rwakabuba Libagiza, Vice-ministre Nationale de la Santé Publique. Ce spectacle a réuni des artistes musiciens Congolais, Rwandais, Burundais et Kenyans. Au menu, il y avait de la musique moderne et Folklorique.

A la veille de son lancement, un incident est survenu à Goma. Il s’agit du décès d’un jeune volontaire répondant au nom de Djoo Paluku Ndakala Nornet, qui a succombé sur place suite aux balles lui logées à bout portant par un élément de la Police Nationale Congolaise à cause d’une petite dispute entre ce dernier et cet agent de l’ordre. Ce dernier a aussi visé une autre victime qui, jusqu’à présent, est dans un état très critique dans un centre médical de la Ville de Goma. Du début à la fin du festival AMANI, un tableau a été placé sur le lieu du spectacle où les différentes personnalités ont apposé leurs signatures en mémoire du disparu. Sur ce tableau était inscrite en langue swahili la mention: ‘’Piga ngoma apana kupiga masasi ‘’ c.à.d. ‘’Joue au tam-tam à la place de fusiller ‘’. Sous l’ambiance de ce spectacle, après la visite des différents stands, le Chef de l’Exécutif provincial du Nord-Kivu et les diplomates ci-haut cités ont animé un point de presse, pendant lequel tous déploraient l’incident survenu la veille de la cérémonie. Ils ont salué la présence des artistes musiciens venus des pays de la sous région des Grands Lacs. Un signal fort qui témoigne le retour de la paix dans la province du Nord-Kivu. C’est une image contraire pour ceux qui croient que ce coin de la RDC est condamné à présenter les images de guerres et violences sexuelles faites aux femmes. D’où, pour le Gouverneur Julien Paluku Kahongya, il vaudra mieux délocaliser la 5ème édition dans une autre ville ou territoire de la province du Nord-Kivu.

Ce rendez-vous culturel, à en croire l’organisateur, prévoyait plus au moins trente mille spectateurs par jour. Chose étonnante, du début à la fin, on a enregistré plus de 50.000 personnes sur le terrain du Collège Mwanga de Goma, lieu qui abritait le festival. Signalons que l’élément de la police auteur de l’incident ayant causé mort d’homme est aux arrêts et que le procès en audience public a été ouvert le lendemain du drame par l’auditorat militaire de la garnison de Goma. Toute sa hiérarchie a pris en horreur son acte.
Mustafa Kemal

Tags:
About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com