Café Genre. RDC : Onu-Femmes s’engage à booster les Associations du Mouvement Féminin

Café Genre. RDC : Onu-Femmes  s’engage à booster les Associations du Mouvement Féminin

This post has already been read 139 times!

La 3ème édition du Café Genre au Congo-Kinshasa s’est tenue le vendredi 16 janvier 2017 au Chapiteau du Collège Boboto, à Gombe. Ce rendez-vous qui a mobilisé plusieurs figures de proue du gender et d’officiels congolais, a connu des échanges fructueux sur la thématique : « Réfléchir ensemble et participer ensemble à la promotion de l’égalité des sexes». Organisé par l’ONU-Femmes, ces assises auront été rehaussées par plus de 500 participants dont les membres du Parlement (Députés et Sénateurs), des Ministres des Gouvernements central et provincial, une bonne vingtaine de chefs de missions diplomatiques et des agences de coopération, les représentants du Système des Nations Unies et, enfin, des organisations de la société civile ainsi que des étudiants. A l’occasion, plusieurs interventions ont été faites et cela, sous la modération de Bart Ouvry, l’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Union Européenne en RDC. Comme panélistes il y avait, précisément, le Professeur Bernard Lututala ; Mme Faida Mwangilwa, Consultante en Genre et leadership du Bureau de Consultation en Genre, Participation Citoyenne et Développement ; Mme Solange Masumbuko, Femme politique et experte en communication sociale ; Mlle Asina Kalassa, étudiante et bénévole au sein de l’ONG AFIA MAMA et Mme Awa Ndiaye Seck, Représentante Résidente de l’ONU- Femmes en RDC. Le Mot d’ouverture a été prononcé par les Ministres du Genre Provincial et National. Suite aux échanges, la Représentante de l’ONU- Femmes en RDC a formulé des recommandations sur la participation politique des femmes.

Perspectives

Elle a insisté sur la nécessité d’appuyer la participation de jeunes filles dans les espaces de prise de décision au niveau universitaire, mais également à prendre une part active dans le processus politique et le besoin de mettre en place une base de données sur les compétences féminines, «la base de données de femmes leaders de l’Onu- Femmes constitue un point de départ. Elle compte sur l’implication des jeunes filles, des femmes et de la Société Civile pour ce faire. La Représentante de l’Onu- Femmes a également pris l‘engagement, en tant qu’ONU- Femmes de s’investir dans le renforcement de la restructuration du mouvement féminin pour créer une plateforme qui puisse représenter ces associations et permettre de faire un bon plaidoyer.  Le Café Genre offre une opportunité pour les acteurs impliqués dans la promotion du genre de partager leur expérience dans le domaine et de sensibiliser le public à la problématique de la lutte contre les violences et les droits des femmes.  La 4ème édition du Café Genre est prévue pour le mois de septembre prochain.

Danny Ngubaa

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com