Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



Contrôle parlementaire : Communiqué Officiel de la Primature
Le 17/05/2016

COMMUNIQUE OFFICIEL

A la suite de la question orale avec débat à laquelle le Premier ministre a répondu à l’Assemblée nationale au mois d’avril dernier, une certaine opinion pense que le Chef du gouvernement n’est pas favorable au contrôle parlementaire.

Il sied de souligner qu’ayant accepté la mission de conduire le gouvernement dans un régime démocratique en consolidation, et conformément aux dispositions de l’article 91, alinéa 5, de la Constitution, le Chef du gouvernement ne peut se dérober au contrôle parlementaire, une des prérogatives les plus importantes du Parlement de notre pays.

Fidèle aux exigences de gestion transparente arrimée sur le principe de redevabilité, le Premier ministre s’est déjà soumis, à plusieurs occasions, à cet exercice au cours des quatre dernières années, aussi bien à l’Assemblée nationale qui a investi son gouvernement qu’au Sénat.

Il est cependant souhaitable que tous les membres du gouvernement invités puissent jouir d’un traitement équitable. En outre, dans l’exercice du contrôle parlementaire, il est convenable de tenir compte des  exigences professionnelles, déontologiques et éthiques universelles de nature à garantir la dignité et le respect de la vie privée des membres du gouvernement appelés à s’expliquer devant les Elus. Cela permet d’équilibrer la protection dont jouit le parlementaire à travers les immunités. 

En effet, à maintes reprises certaines affirmations mensongères portant atteinte à la dignité des membres du gouvernement et du Premier ministre, ont été faites du haut de la tribune de l’hémicycle et en direct de la radiotélévision nationale, sans être démenties par la suite, en dépit des corrections sollicitées par les membres du gouvernement incriminés.

A titre d’exemple, un député de la Majorité a déclaré que le Chef du gouvernement a accordé des marchés de salubrité de la ville de Kinshasa à un membre rapproché et désigné de sa famille, alors que cela n’est pas vrai. Cette affirmation n’a pas été corrigée jusqu’à ce jour.

De même, lors de la dernière question orale adressée au Premier ministre, son auteur a affirmé sans fondement que le Chef du gouvernement est copropriétaire de Congo Airways, entreprise totalement publique dont tout le monde connait la composition de l’actionnariat. Cette déclaration grave passée sur les antennes de la radiotélévision nationale qui couvrait la Séance plénière, n’a pas été démentie par l’auteur jusqu’à ce jour. On peut donc s’imaginer que l’objectif poursuivi était de nuire à la réputation du Chef du gouvernement.

Par ailleurs, il est bien établi que, plus d’une fois, des questions orales, interpellations et motions adressées à certains membres du gouvernement et au Premier ministre par quelques Députés de l’Opposition proviennent en réalité des membres de la Majorité et même de Parti auquel nous appartenons. Cela est bien connu des instances tant de la famille politique que du Parti, et des preuves irréfutables existent.

Pourtant, il est évident que de telles pratiques n’ont rien à voir avec le contrôle parlementaire véritable auquel, Dieu merci, les Elus légitimes du Peuple demeurent attachés. Nombre d’entre eux, qu’ils soient de la Majorité ou de l’Opposition, l’ont du reste déjà dénoncé, considérant que ces pratiques marginales procèdent plutôt d’un désir de repositionnement personnel qui aurait dû s’exprimer au sein des organes attitrés de la famille politique ou du Parti. Ils estiment, bien à propos, que l’Assemblée nationale est, et doit demeurer, le Temple de la Démocratie, un Haut-lieu de débat et de l’action politiques qui doivent d’une part, consolider les idéaux de celle-ci dans le respect mutuel et la dignité de chacun, et d’autre part, la marche de la nation Congolaise vers l’Emergence ; elle ne doit pas être transformée en une tribune de règlement des comptes.

A cet égard, il sied de rassurer l’opinion que le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement ne peuvent se dérober du contrôle parlementaire, dès lors que celui-ci constitue une des modalités de collaboration et d’interaction entre l’Exécutif et le Parlement, nécessaires à la vie démocratique et au progrès de notre pays.

Cependant, ledit contrôle mérite d’être exercé dans une vision  républicaine, respectant les exigences et convenances professionnelles, déontologiques et éthiques universelles, confirmées du reste dans la lettre et l’esprit du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale.                

Fait à Kinshasa, le 13 mai 2016



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




Avis d’Appel d’offres National (AA0N)
24/02/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES SPORTS BUREAU CENTRAL DE COORDINATION (BCECO) -Source de Financement : Projet de construction des stades municipaux... Lire l'article
AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET
21/02/2017 SOCOF Société Congolaise de Fibre Optique Direction Générale Société Congolaise de Fibre Optique... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
25/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DE VINGT (20) CADRES ET AGENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE DES AGENTS PUBLICS... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE REMISE DES OFFRES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère des Finances Bureau Central de coordination Le Directeur Général   REPUBLIQUE... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
AVIS GENERAL DE PASSATION DE MARCHES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques Unité de Coordination et de Management des projets du... Lire l'article
Avis d’Appel d’offres (AAO)
23/01/2017 Avis d’appel d’offres – sans pré qualification REGIDESO S.A Avis n° DG/DCAPL/DAP/DIAL/AOI/08/2016 Le présent avis d’appel... Lire l'article
PADIR : Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS AUX CHARGEURS
18/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL OGEFREM Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs        Concerne :... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET N° AMI 002/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Pays : République Démocratique du Congo Source... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET DU FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) N° Avis : AMI 003/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017 Pays :... Lire l'article
OGEFREM : AVIS AUX CHARGEURS
12/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs DG/DFAC/SIRCC/N°001/ML/01/2017   CONCERNE : SOUSCRIPTION... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip