Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



40 ans de l’émission Karibu Variété : Mamie Ilela fait des révélations sur le succès de la grande messe de la RTNC !
Le 05/10/2016

1997- 2016 : il y a 19 ans depuis que Mamie Ilela Iyafa est entrée de plein pied dans ce métier de journaliste, à la Radio télévision nationale congolaise, RTNC. Toujours humble et fascinante, cette ancienne de l’ISTI captive l’attention des mélomanes, chaque dimanche, à travers Karibu Variété, une émission de chronique musicale, sur les antennes de la chaîne nationale. La célèbre présentatrice est au contrôle de l’actualité musicale du pays, qu’elle manipule avec véhémence et tempérance. Au cours d’une interview accordée à La Prospérité,  Mamie ILELA  IYAFA  a révélé le secret de  la réussite de Karibu Variété qui, à 40 ans d’existence, est devenue une grande messe inégalable. Découvrez, ci-après, ce secret.

La Prospérité : Comment êtes-vous devenue journaliste à la RTNC ?

Mamie Ilela : Après mon diplôme d’Etat, je me suis inscrite à l’Institut supérieur des techniques de l’information (ISTI), actuel IFASIC. Comme il est de coutume dans les normes académiques, l’institut envoie   les finalistes du cycle de graduat dans les organes de presse pour y effectuer un stage académique de trois mois. J’ai été envoyée à la Radio télévision nationale  congolaise, RTNC. Il faut retenir que depuis ma jeunesse,  mon ambition était de devenir journaliste à la télé. C’est alors je profitais de temps libres pour me glisser à la télévision et je suis restée jusqu’au jour d’aujourd’hui. De manière professionnelle, je viens de totaliser 19 ans de carrière journalistique, jour pour jour à la chaine nationale.

La Pros. : Pourquoi avoir choisi comme créneau la chronique musicale et pas d’autres ?

MI : Non. La chronique musicale n’était même pas dans mes pensées. Je suis arrivée à la chaîne nationale pour faire le journalisme, plus précisément, pour être présentatrice du journal télévisé en langue nationale. D’ailleurs, j’ai été engagé comme journaliste à la direction des langues nationales en section lingala. C’était là, mon but premier. Mais, tout a changé avec le départ de Thierry Pinzi qui était Co-animateur de l’émission Club des Stars avec l’honorable Serge Kayembe. A l’époque, l’équipe de production de l’émission était composée de Lutu Mabangu en tête, Akila, Nzuzi Ngoy et Pasi Samba. Alors, ils ont eu l’idée de faire un couple mixte d’animateur. Après investigation, j’ai été choisie pour Co- animer « Club des Stars » avec l’honorable Serge Kayembe. On recevait tout le monde mais une grande partie était réservée aux artistes. C’est comme ça que je suis entrée dans ce milieu.

La Pros. : Comment êtes-vous parvenue à détrôner le fameux chroniqueur culturel Manda Tchebwa, qui était  présentateur vedette de l’émission « Karibu Variété » ?

MI : C’est lui-même Manda Tchebwa qui m’a mis dans le bain. Lorsqu’il a été nommé Directeur des MASA (Marché des Arts et Spectacles Africains) en Côte d’Ivoire, il a écrit une lettre de proposition à la haute hiérarchie de la RTNC, dans laquelle il a souhaité  que cette émission soit présentée, désormais, par moi. Cela a été approuvé par l’ADG Kipolongo de l’époque. C’est alors que mon aventure avait commencé dans Karibu Variété que j’anime chaque dimanche à partir de 12h00. Donc,  j’ai été choisie par Manda Tchebwa lui-même pour le remplacer parce que j’y étais déjà.

La Pros. : Qui est votre idole dans la presse?

MI : C’est la regrettée Mayumba Masiala qui présentait à l’époque l’émission «F» comme Femme et sans oublier Mme Chantal Kanyimbo qui m’a beaucoup inspirée.

La Pros. : Qu’est-ce qui fait que votre manière de s’habiller et surtout votre façon de parler à la télévision soit très différente des autres chroniqueurs de  musique dont certains copient  tantôt le langage et style vestimentaire ?

MI : D’abord, je suis une croyante, Catholique.  Je suis un agent qui travaille dans un média officiel. J’ai l’image à tenir, un comportement à avoir. Pour y arriver, on tient des réunions de production. C’est vrai que je suis la seule à qui l’on jette des fleurs parce que c’est moi qui apparais, mais c’est le travail d’une équipe. Au faite, je suis gérée. Même ces filles-là, amenez-les à la RTNC, elles changeront. Au-delà d’être journaliste, je dois me faire respecter moi-même pour ma dignité étant femme, mère de deux enfants.

La Pros. : A votre avis, à qui revient la faute?

MI : Oui, vous savez, lorsque j’étais au club des stars par exemple, on écrivait pour moi tout ce que je disais et même, on m’orientait sur mon habillement. Je pense que les personnes à incriminer sont les responsables des médias car, s’il n’y a pas sanction par rapport à ce qui est écrit quelle que part, comment saura-t-on qu’on est en faute ? Si leurs Directeurs de production tolèrent qu’elles s’habillent de cette façon, elles ne peuvent que faire à leur tête.

La Pros. : S’il vous était demandé de choisir un domaine dans le média. Que préfériez-vous ?

MI : S’il faut choisir, je choisirai le journal infos en lingala. La chronique musicale m’a été imposée par la maison. Maintenant, je combine l’émission Karibu et le journal.

La Pros. : Quel bilan faites-vous de « Karibu Variété » après toutes ces années ?

MI: Karibu variété est une émission de la RTNC qui existe depuis 40 ans avec différents présentateurs, mais toujours au top. Le grand secret de son succès se trouve dans la régularité de la fréquence diffusion. Vraiment une tranche permanente. Ce programme maintient son élan de chaque dimanche à la même heure, depuis plus de 40 ans. Il y a des artistes  qui  viennent de l’Europe après des années pour  toquer à la porte. Souvent, ils sont émus de voir que Karibu Variété est toujours au rendez-vous. Cette fidélité-là fait qu’elle reste au top. Evidemment avec l’équipe, on essaie toujours de bien faire. Il y a aussi l’impartialité dans le traitement et la diffusion de l’information et la porte reste toujours ouverte pour recevoir tout le monde, sauf les politiciens.

La Pros. : Certaines personnes pensent que la chronique musicale est un secteur facile. Quelle est votre réaction ?

MI: Je ne peux pas dire que la chronique musicale est facile, je dirai plutôt, qu’il faut s’adapter. Attention ! On a des partenaires terribles, des partenaires formidables, des partenaires bizarres, si je peux dire. Parfois difficile à gérer par leur comportement dans la société ! Ils sont, un peu, tout à la fois, alors il faut faire avec.

La Pros. : Etes-vous mariée ou célibataire ? Quel est le profil de votre homme ? 

MI : Je suis une femme comme toutes les autres. Tout ce qui est femme ne m’est inconnue, ni étranger, c’est-à-dire, la jalousie, la cuisine, le ménage ainsi que la maternité. Mon travail, c’est la télévision mais je reste femme comme toutes les autres. Et je veille à l’encadrement et à l’évolution de mes deux enfants. D’ailleurs, je suis mère de deux merveilleuses filles dont une vient de décrocher son titre de graduat à l’Université. Pour le profil d’homme, il doit être intelligent.

La Pros. : Comment réagissez-vous lorsque certaine opinion vous qualifie des femmes légères, je veux dire les femmes qui font la chronique musicale ?

MI : Ah ! C’est une affirmation gratuite !  Mais, je me rends compte que ce sont des personnes complexées et méchantes, qui vocifèrent ces genres des propos. Si la légèreté devrait être attribuée à toutes les femmes de médias, c’est serait le délire. Parce qu’il n’y a pas que les femmes journalistes, il y a de ces femmes qui ne sont pas journalistes, mais qui sont devenues familières à la télé, de par leur activité, leur fonction. Si parce qu’elles passent à la télé, elles sont légères, alors c’est grave !

La Pros. : Avez-vous un conseil à prodiguer aux filles qui envient et rêvent surtout de devenir comme vous ?

MI : Qu’elles viennent. Il y a de la place pour tout le monde. J’aimerais leur dire : en venant faire ce beau métier, elles doivent avoir des ambitions. Lorsque j’ai commencé, je me disais, je veux être un bon journaliste et non une célèbre journaliste. Je voulais être bonne pour être appréciée de par mon travail. Il y a de la place pour tout le monde, mais pour tout le monde qui veux travailler. C’est vrai que c’est aussi question de l’ambition personnelle. Il est parfois regrettable de constater qu’il y a les unes qui viennent pour travailler et d’autres par contre viennent pour que leurs familles et amis puissent les voir à la télé. L’idéal pour moi serait que, celles qui viennent à la télé, aient des ambitions d’être des bonnes journalistes, des bonnes communicatrices et la célébrité suivra.

La Pros. : Quelle lecture faites-vous de l’embargo des combattants vis-à-vis de nos musiciens en Europe ?

Mamie Ilela : C’est vrai que la production européenne rapportait beaucoup mieux aux artistes, mais avec le temps, les musiciens ont appris à s’en passer de cette situation de combattants. Certains leaders se retrouvent quand même parce qu’ils ne chôment pas, à Kinshasa ou en Afrique. Pour preuve, 15 artistes sur 17  sont occupés, ont des activités tous les weekends au pays ou en Afrique. D’une manière ou d’une autre, ils continuent d’aller en Europe en famille ou en promenade.

Propos retransmis par Jordache Diala 



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




Avis d’appel d’offres International (AAOI)
24/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO « RDC » SOUTHERN AFRICA POWER MARKETS PROJECTS « SAPMP » P097201 Recrutement de... Lire l'article
APPEL A LA MANIFESTATION D’INTERET
15/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL SA) N°... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres N°01/TVX/INFRA/PADIR/PM/02/2017
15/03/2017 La Coordination Nationale de l’Unité de Gestion du Projet PADIR Cet Avis d’appel d’offres fait suite au plan de Passation des Marchés qui a... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/005/ DGI/DG/DESCOM/MT/2017
13/03/2017 La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables assujettis à  l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations ... Lire l'article
INS : température hebdomadaire de l’inflation
13/03/2017 L'inflation hebdomadaire du 06 au 11 Mars 2017 est de 0,213% au niveau national et 0,204% à Kinshasa. En cumul, l’inflation se situe à 4,266% au niveau... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET : RECRUTEMENT DES CHARGES DE MOBILISATION COMMUNAUTAIRE
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU RECENSEMENT AMI n°... Lire l'article
BCECO : RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU RECENSEMENT
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) AVIS A MANIFESTATION D’INTERET RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX... Lire l'article
BCECO : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) AVIS A MANIFESTATION D’INTERET RECRUTEMENT DES OPERATEURS CARTOGRAPHES AMI... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DES CHARGES DE L’ADMINISTRATION ET FINANCES POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
10/03/2017   REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO  MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION BUREAU CENTRAL DE COORDINATION (BCECO) Source de Financement:... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
10/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)   N°Avis     : AMI... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
09/03/2017 AVIS D’APPEL D’OFFRES-SANS PRE QUALIFICATION MINISTERE DU DEVELOPPEMENT RURAL SECRETARIAT GENERAL PADIR N°AON 02... Lire l'article
AVIS DE L’UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT
09/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU MINISTERE  « UCM... Lire l'article
UCM : RAPPORT FINAL
09/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO   MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES.   UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip