Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



Poétesse et Auteur congolaise de renom : Yolande Elebe encourage la femme à se lancer dans l’écriture !
Le 05/12/2016

Yolande ELEBE ma DEMBO est une femme des lettres très engagée dans la promotion de l’écriture qu’elle considère comme la pierre de lance d’une société. Passionnée de la littérature dès sa plus tendre enfance, cette belle congolaise à la peau noire d’ébène est auteur d’un recueil de poème en vogue dans le monde. Elle est également fondatrice de l’ASBL «la Kinoiserie», qui œuvre pour une culture kinoise positive et aide les enfants de Kinshasa en situation de précarité. A cœur ouvert, celle qui se veut héritière du talent de son père, Philippe Ma Ekonzo, (ancien ministre de la Culture et écrivain Zaïrois), s’est confiée à votre rédaction pour parler de «LE BICTARI», son premier ouvrage, qu’elle a autoédité et dont l’écho a traversé les frontières nationales. Une occasion d’encourager la femme contemporaine à se lancer sans hésiter à l’écriture qui est le socle d’une société.

Pouvez-vous nous parler un peu plus de vous ?

YOLANDE ELEBE : Je n’aime vraiment pas parler de ma personne, car ma conception sur l’écriture est non une mise en avant de ma personne, mais d’amener mes lecteurs à eux-mêmes. S’il faut que je vous parle de moi, je vous dirais, je m’appelle Yolande Elebe Ma Ndembo je suis congolaise. J’ai travaillé il y a une dizaine d’années pour la Radiotélévision Sud-africaine dans le département international de Canal Afrique. Je suis une femme des lettres qui est de plus en plus en train de s’engager pour que la lecture et l’écriture deviennent la pierre de lance de notre société. Une société sans lecture est une société qui ne peut avancer. Des grandes civilisations sont connues parce qu’il y a eu des gens qui ont coché leurs pensées sur papier. Les Egyptiens avaient le hiéroglyphe et c’est seulement en le décryptant que l’on a compris leur civilisation. Si nous voulons que le Congo perdure, il faut qu’il y ait des gens qui gravent, par écrit, notre culture, nos aspirations, notre civilisation, nos visions. C’est ce qui fera le socle de notre société dans le futur.

Pensez- vous qu’il faut nécessairement une formation spéciale pour écrire ?

Dans mon cas, l’écriture m’est venue comme ça. Même si à la base, j’ai une formation de journaliste. Je crois que c’est quelque chose d’innée, mais aussi parce que j’ai eu un père qui lui-même écrivait beaucoup et qui m’a initiée. Mais, j’ai toujours pensé que l’écriture n’était pas liée à une formation. C’est d’abord un don, c’est aussi quelque chose qu’on développe facilement lorsqu’on lit beaucoup. Lire permet d’avoir un vocabulaire plus étoffé, de trouver les mots exacts pour exprimer ce que l’on ressent. J’ai eu à faire les ateliers de l’écriture avec des jeunes et je me rends compte que tout le monde peut écrire mais évidemment, c’est un exercice qu’il faut faire souvent. Et c’est mon combat pour notre jeunesse.

A quand votre prochain ouvrage?

Il y en a deux qui sont déjà prêts. D’ici peu, ils seront publiés. Jusque-là, c’est le Bictari qui est sur le marché et rencontre un énorme succès.

Quelle est la quintessence de BICTARI ?

Le Bictari est la symbiose de deux mots : Bic et Tarit. Cela veut dire : mon Bic ou stylo n’a pas d’encre. Le Bictari est la plume avec laquelle j’écris. C’est un recueil de poèmes qui comprend quatre chapitres,  qui exploite plusieurs thèmes : de la femme, du Congo, de l’immortalité et de l’amour.

On dit souvent que la plupart d’écrivains ont des problèmes de cœur. D’où, l’écriture est un bon moyen de défoulement. Est-ce votre cas ?

Je ne connais personne sur terre qui n’ait des problèmes de cœur dans notre univers. Chaque être humain s’exprime d’une façon ou d’une autre. Maintenant, il y en a d’autres qui ont le don de le cocher sur papier. Un poète, c’est quelqu’un qui est appelé à exprimer ce que l’âme ressent, il regarde la société et ce qu’il observe, il le met sur papier, et je crois que c’est universel.

Dans «BICTARI», vous décrivez la femme congolaise sous différents aspects jusqu’à la comparer au Baobab. Que voulez-vous dire par là ?

Souvent, on nous reproche à nous les femmes ce côté-là. Quand on regarde, par exemple, il y a plus des poètes hommes qui ont écrit sur la femme que le nombre de poètes femmes qui ont écrit sur elles-mêmes. Donc, on voit, aujourd’hui, la femme à travers le regard des hommes, mais pas à travers ce qu’une femme peut ressentir. Dans le Bictari, il y a des poèmes que j’ai dédiés aux femmes congolaises.  Je parle d’une fille violée, je parle des religieuses qu’on oublie souvent. Certains les trouveront choquant, mais les religieuses qui l’ont lu, nous ont dit : c’est vraiment ce que l’on ressent. Je parle de la femme baobab qui, pour moi, est un hommage à la femme congolaise. Souvent, on parle du baobab au masculin. Lorsqu’un homme meurt, on dit souvent que c’est un baobab qui tombe. Pourtant, ce que la femme congolaise fait pour sa société fais d’elle un baobab. J’en ai fait toute une théorie quand on voit ce qu’un baobab en Afrique. C’est un arbre sacré, un arbre qu’on ne coupe pas. C’est un arbre qu’on appelle arbre bouteille parce que le baobab contient beaucoup d’eau. Dans la savane, lorsque les éléphants ont soif et qu’il n’y a pas d’eau, ils se grattent sur le baobab et s’abreuvent. C’est l’arbre à palabre, car lorsqu’il y a un problème dans le village, tout le monde se retrouvent sous le baobab pour trouver la solution. La femme congolaise est tout ça.

Quel est l’avenir de la femme congolaise quant à l’écriture ?

Il y a quand même des femmes qui écrivent, mais pas assez à mon avis. Je crois qu’il est bon que la femme contemporaine congolaise se lance dans l’écriture afin de laisser ses marques pour l’avenir; pour elle-même d’abord, ensuite pour la femme de demain. Pour pouvoir témoigner de ce qu’a été sa vie, quels sont les combats déjà remportés, ce qui reste à gagner. Vous savez, je prenais à la légère ce que j’écrivais. Ce qui a fait que j’en arrive à publier, c’est parce que j’ai commencé à écrire dans les réseaux sociaux, j’avais une rubrique « Minutes yolandine » ou j’écrivais mes idées et petit à petit, j’ai créé un monde autour de moi où les gens qui me lisaient tous les jours, surtout les femmes m’encourageaient de publier. Alors, lorsque je me suis décidé de sortir l’ouvrage, je ne me suis pas donné de la peine de trouver un éditeur. C’est ainsi que je me suis autoédité. Et les retombées que j’ai eues de ce livre m’ont étonnée. Il a été distribué partout au monde. J’ai même eu une femme politique très en vue, canadienne, qui a fait un article dans un journal Québécois sur l’un de mes poèmes. Je me suis rendue compte que très souvent l’on s’ignore.

Quels conseils donnez-vous aux femmes dont les agendas sont remplis des confidences mais n’osent pas les publier ?

Je demanderais à toutes celles qui aiment l’écriture de ne pas hésiter, car il n’y a pas des pertes dans l’écriture. C’est-à-dire, que notre publication peut ne pas marcher ou inspirer quelqu’un aujourd’hui, ça pourra le faire dans quelques années. On ne perd rien à publier ce que son âme ressent, même si l’ouvrage ne remporte pas le succès immédiat.

Propos recueillis par Jordache Diala 



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




Avis d’Appel d’offres National (AA0N)
24/02/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES SPORTS BUREAU CENTRAL DE COORDINATION (BCECO) -Source de Financement : Projet de construction des stades municipaux... Lire l'article
AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET
21/02/2017 SOCOF Société Congolaise de Fibre Optique Direction Générale Société Congolaise de Fibre Optique... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
25/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DE VINGT (20) CADRES ET AGENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE DES AGENTS PUBLICS... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE REMISE DES OFFRES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère des Finances Bureau Central de coordination Le Directeur Général   REPUBLIQUE... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
AVIS GENERAL DE PASSATION DE MARCHES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques Unité de Coordination et de Management des projets du... Lire l'article
Avis d’Appel d’offres (AAO)
23/01/2017 Avis d’appel d’offres – sans pré qualification REGIDESO S.A Avis n° DG/DCAPL/DAP/DIAL/AOI/08/2016 Le présent avis d’appel... Lire l'article
PADIR : Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS AUX CHARGEURS
18/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL OGEFREM Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs        Concerne :... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET N° AMI 002/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Pays : République Démocratique du Congo Source... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET DU FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) N° Avis : AMI 003/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017 Pays :... Lire l'article
OGEFREM : AVIS AUX CHARGEURS
12/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs DG/DFAC/SIRCC/N°001/ML/01/2017   CONCERNE : SOUSCRIPTION... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip