Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



COMMUNIQUE DE LA BCC
Le 12/12/2016

Banque Centrale du Congo

Comité de politique monétaire

Kinshasa, République Démocratique du Congo

Le Comité de Politique monétaire s’est réuni, ce vendredi 09 décembre 2016, pour sa onzième réunion ordinaire de l’année, sous la présidence de Monsieur DEOGRATIAS MUTOMBO MWANA NYEMBO, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Le Comité a, au cours de ladite réunion, analysé l’évolution récente de la conjoncture économique tant au niveau national qu’international et échangé sur le dispositif de la politique monétaire adéquat au regard du contexte actuel.

De l’analyse de la conjoncture économique, monétaire et financière a fin novembre 2016, le Comité a relevé ce qui suit :

Sur le plan international

Les perspectives de l’évolution économique mondiale convergent vers le recul de l’activité économique mondiale en 2016 comparé à l’année précédente.  En effet, de 3,2% en 2015, le taux de croissance de l’économie mondiale devrait ralentir à 3,1% en 2016. Cette situation tient notamment à la stabilisation à la baisse  des cours mondiaux des produits de base, à la dégradation des perspectives pour le pays avancés suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (Brexit) ainsi qu’à une croissance plus que prévue aux Etats-Unis.

Dans les économies avancées, la croissance devrait reculer à 1,6% en 2016 revenant de 2,1 % en 2015, en raison de l’accumulation des incertitudes économiques, politiques et institutionnelles ainsi que de la  réduction probable, à moyen terme, des flux commerciaux et financiers entre le Royaume-Uni et le reste de l’Union européenne.

Pour ce qui est des économies émergentes et en développement, elles devraient connaitre une reprise, leur niveau de croissance étant attendu à 4,2%  en 2016 contre 4,0% une année plus tôt.

L’activité économique en Afrique Subsaharienne devrait poursuivre son trend baissier et afficher un taux de croissance de 1,4%. Ainsi, contrairement aux années précédentes, en 2016, le taux de croissance de l’Afrique subsaharienne est inférieur à celui de l’économie mondiale ainsi qu’à la moyenne réalisée par cette région au cours des vingt dernières années. Ce ralentissement résulte de la persistance des niveaux bas des cours des matières premières  à la suite de l’assombrissement des perspectives économiques mondiales.

Sur le plan national

L’économie congolaise, à l’instar de celles de nombreux pays dépendants des exportations des matières premières dont les cours sont en baisse, reste confrontée aux effets  négatifs de la chute continue des prix mondiaux de ses principaux produits d’exportation, principalement le cuivre en raison de la contraction de la demande extérieure. Dans ce contexte, les estimations de l’activité sur base des réalisations de la production à fin septembre 2016 pourraient ramener le taux de croissance économique en deçà de 4,3% estimé sur base  des données à fin juin. Pour rappel, en 2015 le taux d’activité s’est situé à 6,9%.

Le recul du solde global d’opinions des Chefs d’entreprises depuis le début de l’année en cours atteste le ralentissement de l’économie  congolaise, confirmant ainsi le maintien du pessimisme des chefs d’entreprises sur les perspectives de la conjoncture économique intérieure. En effet, pour le huitième mois consécutif, ce solde accuse un recul au mois de novembre 2016, en raison principalement de l’évolution incertaine des cours mondiaux de matières premières dans un contexte intérieur volatile. 

S’agissant du rythme de formation des prix intérieurs, il s’est fortement accéléré. Ainsi, l’inflation et glissement annuel s’est située à 6,9% à fin novembre 2016, en dépassement de 2,7 points de pourcentage par rapport à la cible annuelle de 4,2%.

De même, les pressions sur les deux compartiments du marché des changes demeurent vives avec des dépréciations mensuelles de 4,7% à l’indicatif et 3,3% au parallèle, les taux s’étant fixés respectivement à 1.175,91 CDF et à 1.245,67 CDF le dollar US. Cette accélération de la dépréciation du franc congolais est la résultante des injections des liquidités occasionnées par le déficit cumulé de l’Etat de 341,7 milliards de CDF, en dépit de l’échéance fiscale du mois de novembre relative au paiement du deuxième acompte provisionnel de l’impôt sur bénéfice et profit.

Face  aux injections des liquidités induites par ce déficit public et en vue d’en amortir les pressions sur le taux de change surtout en cette période de festivités de fin d’année, la Banque Centrale, avec le concours de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), a vendu aux importateurs des produits de première nécessité, des devises d’un montant de 46,7 millions de USD en date du 04 novembre. Cette action visait à faciliter l’approvisionnement du pays en ces produits préalablement ciblés.  Il importe de relever que tout en contribuant à l’amélioration de l’offre de la devise sur le marché, les ventes des devises par la Banque Centrale, pour un total de 246,7 millions de USD en 2016, ont permis de retirer de l’économie plus de 250,0 milliards de CDF, contribuant ainsi à atténuer les pressions sur le taux de change.

Dans ce contexte, les réserves de change se sont contractées à 861,61 millions  à fin novembre 2016, représentant 3,84  semaines d’importations des biens et services sur ressources propres.

Sur le marché monétaire, le volume mensuel des opérations à l’interbancaire   s’est chiffré à 233,5 milliards de CDF à fin novembre 2016, dénoué au taux moyen pondéré de 5,83%, portant le cumul annuel à 1.078, 39 milliards de CDF. L’encours global des Bons BCC s’est situé à 16,0 Milliards de CDF, en raison du désengagement de banques sur la maturité longue. 

Dans un contexte de ralentissement de l’activité aussi bien au  niveau international que national, le Comité de Politique Monétaire a décidé de poursuivre avec une politique monétaire prudente et proactive en maintenant inchangé le dispositif actuel de ses instruments. Le taux directeur va demeurer à 7 %. Les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts en devises à vue et à terme restent respectivement à 13 % et 12 continuera à réguler la liquidité.

Cependant, le CPM encourage le Gouvernement (i) à mettre en place une politique budgétaire restrictive tout en mobilisant davantage des ressources tant interne qu’externe et (ii) à poursuivre   avec la mise en œuvre des réformes en vue d’accroitre la production intérieure et engager ainsi le processus de diversification de l’économie.

 

Fait à Kinshasa, le 09 décembre 2016

Déogratias MUTOMBO MWANA NYEMBO

Président



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




Avis d’Appel d’offres National (AA0N)
24/02/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES SPORTS BUREAU CENTRAL DE COORDINATION (BCECO) -Source de Financement : Projet de construction des stades municipaux... Lire l'article
AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET
21/02/2017 SOCOF Société Congolaise de Fibre Optique Direction Générale Société Congolaise de Fibre Optique... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
25/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DE VINGT (20) CADRES ET AGENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE SECURITE SOCIALE DES AGENTS PUBLICS... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE REMISE DES OFFRES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère des Finances Bureau Central de coordination Le Directeur Général   REPUBLIQUE... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
SOLLICITATION A MANIFESTATIONS D’INTERET
24/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES)   ID Projet :... Lire l'article
AVIS GENERAL DE PASSATION DE MARCHES
24/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère de l’Energie et Ressources hydrauliques Unité de Coordination et de Management des projets du... Lire l'article
Avis d’Appel d’offres (AAO)
23/01/2017 Avis d’appel d’offres – sans pré qualification REGIDESO S.A Avis n° DG/DCAPL/DAP/DIAL/AOI/08/2016 Le présent avis d’appel... Lire l'article
PADIR : Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS AUX CHARGEURS
18/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL OGEFREM Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs        Concerne :... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET N° AMI 002/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Pays : République Démocratique du Congo Source... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET DU FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) N° Avis : AMI 003/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017 Pays :... Lire l'article
OGEFREM : AVIS AUX CHARGEURS
12/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs DG/DFAC/SIRCC/N°001/ML/01/2017   CONCERNE : SOUSCRIPTION... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip