Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



Bien qu’indispensable pour la maîtrise du cours. Steve Mbikayi : «…la vente du syllabus ne peut en aucun cas être obligatoire»
Le 12/01/2017

Steve Mbikayi et Christophe Mboso, respectivement, Ministre et vice-ministre de l’Enseignement Supérieur et Universitaire ont été présentés à la communauté universitaire hier, mercredi 11 janvier 2017 dans l’amphithéâtre de l’ISP/Gombe, à Kinshasa. Comme de coutume, le Ministre nouvellement nommé doit prononcer un discours devant la communauté universitaire et Steve Mbikayi n’a pas loupé cette occasion. Le nouveau Patron de l’ESU a profité de cette sortie pour non seulement donner sa vision, mais aussi éventrer le boa sur plusieurs questions dites tabous. Réagissant à la question liée à l’achat de syllabus, le Ministre a été très clair. Répondant aux revendications des étudiants, il a d’abord dit sa volonté de réglementer la vente de syllabus. Aussi, a-t-il promis de demander aux comités de gestion de chaque établissement de se concerter avec les représentants des professeurs pour déterminer le volume des syllabus en fonction de la charge horaire de chaque cours et d’en proposer le prix. «Cela me permettra de standardiser les prix en tenant compte de tous les paramètres. A ce sujet, je rappelle que faute de bibliothèques bien fournies, le syllabus est indispensable à l’étudiant pour la maîtrise du cours, mais, sa vente ne peut en aucun cas être obligatoire. Chaque Comité de gestion devra y veiller », a-t-il insisté. Par la même occasion, le Ministre s’est engagé à être attentif aux attentes des uns et des autres, de les porter auprès des instances supérieures, à se servir de ses entrées pour faire entendre la voix du secteur et d’en assurer le suivi pour des solutions idoines. Par la même occasion, Steve Mbikayi, parce que c’est de lui qu’il s’agit, réagissant sur le processus d’identification des étudiants, a promis d’accélérer le projet de la carte biométrique des étudiants. « Ce qui nous permettra d’avoir une maîtrise des effectifs de nos étudiants et d’envisager plus surement les stratégies pour faire face aux problèmes de massification et de contrôle de flux des diplômes que nous déversons annuellement sur le marché de l’emploi», a-t-il argué.                           

Il veut booster son secteur. Lui, c’est Steve Mbikayi, le ministre en charge de l’Enseignement supérieur et universitaire. Hier, mercredi 11 janvier 2016, il  a, pour la première fois, eu une rencontre avec les membres de la conférence des chefs d’Etablissement de la Ville-Province de Kinshasa et d’autres responsables ainsi que partenaires des universités congolaises. C’est à l’ISP/Gombe que ce face-à-face mémorable a eu lieu. Sobre, Mbikayi Steve a montré à l’assemblée les grandes lignes des axes qui constitueront la priorité de sa mission qui, rappelle-t-il, vise à revitaliser le secteur impérieux qu’est celui de l’enseignement supérieur et universitaire. Cet engagement, confie-t-il, s’inscrit dans la droite ligne des directives générales données par le Président Joseph Kabila au Gouvernement Badibanga. ‘’Lors de la première réunion du conseil des ministres, tenue le 30 décembre 2016, le Président de la République a donné aux membres du Gouvernement, dirigé par son Excellence Monsieur Samy Badibanga Ntita, les orientations et directives générales en vue de la conduite des affaires de l’Etat ‘’, rapporte le Ministre de l’ESU. Ces orientations concernaient, entre autres, la prise en compte de la dimension sociale de la population par chaque ministère selon les attributions sectorielles. Conscient de cela, et épris de la cause de l’Enseignement qui lui tient à cœur depuis des lustres, Steve Mbikayi, dans son allocution, a soutenu être venu rencontrer les responsables du secteur afin qu’ensemble, ils puissent tant réfléchir qu’œuvrer pour le devenir meilleur de l’Enseignement supérieur et universitaire.

Trois axes

 ‘’Le but de ce premier contact est de poser les bases de notre action commune pour redorer le blason de nos institutions ‘’, révèle le ministre Mbikayi dès l’entame de son oral. Pour parvenir à ce but avec efficacité, il s’est penché sur trois points concis. Il s’agit de l’état des lieux, des axes importants de la revitalisation et, enfin, les mesures à prendre pour redynamiser l’ESU. 

Etat des lieux

Au premier chapitre, celui de brosser l’état des lieux, l’homme a peint une image plus que morose de la situation et, ce faisant, il a reconnu que les défis étaient énormes. ‘’Pour ce qui est de l’état des lieux, lorsque nous jetons un coup d’œil sur le fonctionnement de notre secteur, nous constatons que tous les indicateurs sont au rouge. Nous avons accumulé les dysfonctionnements, les faiblesses et les problèmes année après année sans que des mesures idoines soient prises‘’, a regretté Mbikayi. Cet état de chose a plusieurs conséquences néfastes sur l’Enseignement supérieur et universitaire de la RDC. Et, la plus grande, en somme, serait la dévalorisation des esprits qui sont ou sortent des temples de la connaissance que constituent les universités. Pour remédier à cela, Mbikayi note que ‘’ des mesures bien pensées doivent être prises. Par ailleurs, pour la réussite de leur mise en œuvre, il faut que tous les membres de la communauté universitaire s’investissent avec force dans cet idéal.

Remèdes

Aux yeux du ministre de l’ESU, les mesures à prendre sont à inscrire dans certains axes pour agir avec efficacité. Il s’agit de la nécessité de redynamiser le partenariat interuniversitaire, la moralisation des milieux universitaires, l’engagement de tous à améliorer les conditions de travail et, la redynamisation des activités culturelles et sportives. L’obligation d’exorciser tous les démons qui couvent dans l’Enseignement supérieur relève, pour Mbikayi, du fait que l’étudiant, l’épicentre du processus éducatif, doit bénéficier d’une formation de qualité. Ce n’est qu’en agissant de la sorte que les universités peuvent s’acquitter de leur devoir et doter la République des cadres utiles.

Revitalisation et redynamisation de l’ESU

L’heure est grave, les enjeux de taille et les défis sont énormes alors que les temps sont durs. Mbikayi Steve saisit la portée de sa charge et, aussi, de sa mission eu égard aux directives du Raïs, sous la conduite de Badibanga Samy. Pour le Ministre, il faut veiller au parachèvement des travaux de connexion des établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire et les centres de recherche de la ville-province de Kinshasa à la fibre optique. A en croire ses propos, ce projet est un effort du Gouvernement de la République qui vise à ouvrir le secteur congolais à l’espace mondial de l’Enseignement supérieur pour permettre aux professeurs, aux chercheurs, aux étudiants de partager leurs connaissances et de bénéficier des savoirs des autres scientifiques.           

Moralisation des milieux universitaires

«Toutes les pratiques dégradantes qui n’honorent pas notre secteur doivent être tout simplement bannies. Les auteurs de ces antivaleurs que vous connaissez mieux que moi doivent être vivement réprimés pour donner l’exemple. L’Autorité de tutelle ne ménagera aucun effort pour éradiquer ces maux qui minent notre secteur», a martelé le Ministre. Pour Steve Mbikayi, il faut savoir dialoguer en permanence et non réagir en désordre.   

Un Ministre sociable

Steve Mbikayi se soucie véritablement de la situation des étudiants congolais. D’où, compte-t-il rendre la vie facile à ces derniers dans le cadre de leurs cursus universitaires. Loin de chercher à coincer les responsables des universités dont les professeurs, en agissant de la sorte, l’homme vise plutôt leur faciliter, eux aussi, la vie. Quid de ces décisions ? Le ministre de l’ESU voudrait se plancher sur l’affaire des syllabus pour que des mesures correctes et non pernicieuses soient en vigueur dans toutes les universités. D’autres projets tout aussi innovants figurent dans le programme de Mbikayi. Ainsi, parait-il comme le ministre de l’ESU qui pourrait le mieux s’occuper de l’amélioration de la situation des étudiants.

ITK



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




PADIR : Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
18/01/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet d’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS AUX CHARGEURS
18/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL OGEFREM Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs        Concerne :... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET N° AMI 002/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Pays : République Démocratique du Congo Source... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET DU FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)
13/01/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) N° Avis : AMI 003/MININDUS/FPI/DG/DGA/DPL/PM/2017 Pays :... Lire l'article
OGEFREM : AVIS AUX CHARGEURS
12/01/2017 OFFICE DE GESTION DU FRET MULTIMODAL Direction des Facilitations et d’Assistance aux Chargeurs DG/DFAC/SIRCC/N°001/ML/01/2017   CONCERNE : SOUSCRIPTION... Lire l'article
REGIDESO S.A : COMMUNIQUE
11/01/2017 La Régideso SA, Direction Générale, informe son aimable clientèle habitant Kimwenza-Mission, Kindele, Unikin,  Plateau des Professeurs,  CNPP,... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
09/01/2017 ENREGISTREMENT DES CANDIDATURES POUR LE RECRUTEMENT AU POSTE DE SPECIALISTE EN VSBG, DU PROJET D'URGENCE RELATIF A LA VIOLENCE SEXUELLE ET BASEE SURLE GENRE ET LA SANTE DES... Lire l'article
Télédistribution en RDC : Bilan et perspectives 03/01/2017
2016 a été une année marquée dans le secteur de la télédistribution. En effet, de plus en plus les operateurs de la télédistribution offrent leur service et essayent de conquérir le marché qui devient... Lire l'article
Avis n°AOI/DG/DCAPL/DAP/DIMP/015/2016
02/01/2017 Section 0. Avis d’Appel d’Offres (AAO) Avis d’Appel d’offres sans pré-qualification REGIDESO SA/DG Cet Avis d’Appel d’Offres fait... Lire l'article
AVIS N°A0I/DG/DCAPL/DAP/DIMP/014/2016
30/12/2016 Section 0. Avis d’Appel d’offres/Sans pré-qualification (AAO) REGIDESO SA   Cet  Avis  d’Appel d’Offres fait suite au plan de... Lire l'article
DGI : COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/037/DGI/DG/CR/GM/2016
26/12/2016 République Démocratique du Congo Ministère des  Finances Le Directeur Général N.I.F. A0707219 F COMMUNIQUE OFFICIEL... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
26/12/2016 Agrément d’Agences Locales d’Exécution pour la gestion de l’exécution de sous-projets  d’infrastructures de basedans le cadre de la... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
13/12/2016 République Démocratique du Congo Bureau Central de Coordination (BCECO) DAO n° 548/INTERV-GOUV/MIN-ITP/BCECO/DG/DPM/LYY/2016/SC Services de gardiennage et de... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip