Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



Face aux enjeux de l’heure. Richie LONTULUNGU : qu’est-ce que les Jeunes Congolais veulent?
Le 01/02/2017

Exposée à des manipulations endogènes et exogènes, la Jeunesse Congolaise a, depuis l’accession du pays à l’indépendance, pavé des routes mais, elle n’a jamais pu voir où elles finies. Le temps est bien propice, selon Richie Lontulungu, figure emblématique de la jeunesse militante en RDC,  pour lancer une réflexion profonde sur la place de la Jeunesse Congolaise dans les différentes mutations sociopolitiques que connaît le pays. En effet, la jeunesse congolaise marche sans boussole. Elle est considérée comme un tremplin des politiques pour accéder au pouvoir. Pourtant, elle est, démographiquement, majoritaire en RDC. Son avenir, d’après la réflexion de Richie, est hypothétique, nonobstant les flatteries politiciennes. Cette exploitation des Jeunes a sa justification dans son social qui demeure précaire et préoccupante. Amie de circonstance aux politiques, la Jeunesse congolaise  n’est pas entraînée en relève de demain mais, plutôt, en accompagnateur politique. Pour preuve, dans la société congolaise, le combat politique tourne autour de la survie du nom de famille. Mais, quel avenir pour ces Jeunes sans étiquette dont les Noms n’indiquent peut-être pas grand-chose ? Richie Lontulungu répond tout simplement qu’il faut faire preuve de réalisme politique, rejeter toutes formes de manipulation et d’instrumentalisation politiques; miser sur le remplacement de l’homme politique actuel. Ci-dessous, l’intégralité de sa réflexion.

Sur un chemin bitumé des zigzags, la roue politique Congolaise tourne. Quelle place pour la Jeunesse congolaise sur cette route ? A-t-elle compris sa cause ? Pourquoi traine-t-elle dans la rue avec calicots et tracs à la main? Pour qui siffle-t-elle ? Le temps est bien propice pour lancer une réflexion profonde sur la place de la Jeunesse Congolaise dans les différentes mutations sociopolitiques que connait le pays depuis son accession à l’indépendance en 1960.

En RDC, la Jeunesse militante est forte et mobilisée. Un pays en majorité jeune mais où la jeunesse n’a pas croisé la raison de sa lutte. Cette Jeunesse on s’en sert quelque fois comme dessous pour grimper le mur politique. On sait en RDC qu’avec les Jeunes coalisés derrière on atteint gracieusement l’optimum politique. C’est pourquoi quiconque se réserve le droit de la dresser sur la rue avec la mission de ne laisser nulle place où sa main ne passe et repasse. Amie de circonstance aux politiques, la Jeunesse n’est pas entraînée en relève de demain mais plutôt en accompagnateur politique. Cette exploitation des Jeunes a sa justification dans son social qui demeure précaire et préoccupante.

Exposée à des manipulations endogènes et exogènes, la Jeunesse Congolaise a, depuis l’accession du pays à l’indépendance, pavé des routes mais elle n’a jamais pu voir où elles finies.

Les Jeunes Congolais croient que le Changement viendra des politiciens mais jamais d’eux-mêmes. La conquête du Pouvoir n’est pas chose qui intéresse les Jeunes. De bon observateur et accompagnateur, la Jeunesse Militante favorise le retour cyclique aux Hautes Responsabilités des compatriotes d’une même caste et d’une même idéologie qui s’arrachent des placements politiques de manière continue dans des pourparlers et dialogues politiques sans aucune compétition sociale.

À quand une société Congolaise où la réussite sera facteur du savoir-faire et non pas synonyme du Nom ou de la morphologie ? Cette dynastie-type qui se réclame toute l’arène politique, ne réfère pas qu’à la Majorité au Pouvoir ou à l’Opposition Politique, mais à un système qui date : le paternalisme. On croit qu’il est plus habile de faire des décisions à la place du peuple sans le Peuple.

Dans la société congolaise, le combat politique tourne autour de la survie du nom de famille. Toutes les questions qui pourraient mener à l’anéantissement du nom tel qu’une compétition ouverte à tous les citoyens capables sont laissées de côté. Parfois, se trouvant au bord de la vieillesse, les politiciens transforment leurs noms en héritage politique. Une tactique politique agressive. On crée des malentendus qui rouvrent des pourparlers politiques. On dialogue. On copine ensemble. On décide qui gère à quel niveau et ainsi le Peuple (en majorité jeune) est épargné du chaos que causerait un clash d’idées. Où est la méritocratie? Si dans un pays à la taille du Congo chacun devrait privilégier son Nom, le pays est en trouble.

Quel avenir pour ces Jeunes sans étiquette dont les Noms n’indiquent peut-être pas grand-chose ? Pas de justice sociale. Pas d’honnêteté politique. C’est la politique des lignes durs et des déclarations incendiaires. Toutes les manœuvres politiciennes sont faites en réalité pour faire trembler la chaise du pouvoir et la poussée à frayer de l’espace pour tout le monde. C’est l’élément que les partenaires de notre pays maitrisent peu.

C’est suite à toutes ces privations que la Jeunesse Militante se retrouve sur la rue en quête perpétuelle de positionnement. Dans une société inclusive, la méritocratie et l’égalité des chances sont les deux premières règles d’accès aux Hautes Fonctions. Là où il n’y a point de  méritocratie il n’y a pas d’acceptation sociale. Nous devons nous arrêter et nous examiner un moment où ce système de réservation et de castes politiques a drainé le pays.

L’histoire de la RDC est marquée par des négociations répétitives et fatidiques qui n’avantagent guerre les Jeunes Militants. ‘’Le Congo est une grosse marmite, plongez dedans vous vous retrouver au fond de la marmite et, en tout poisson digne de ce nom, la Jeunesse devrait se trouver de la voie pour remonter en surface.’’ La Jeunesse n’a pas besoin d’épouser la voie de la rue. Nulle besoin d’incendier les pneus et les Partis Politiques. Chasser le naturel, il revient au galop. Comment pleurons-nous nos morts dans cette société Congolaise? Les compatriotes qui sont tombés durant les évènements malheureux du 19  et 20 septembre 2016 personne n’en parle plus dans tous les camps. Nous avons parfois l’impression que ces Jeunes Militants ont été utilisé comme magnétophone pour larguer un message et pour renforcer certaines positions politiques. En RDC, nous disons que chaque vie compte.

La Jeunesse doit:

  • faire preuve de réalisme politique,
  • rejeter toutes formes de manipulation et d’instrumentalisation politiques;
  • miser sur le remplacement de l’homme politique actuel.

C’est là où réside l’âme de son combat. Elle ne doit pas qu’incarner le Changement. Ce Changement tant voulu, la Jeunesse doit l’être.  A l’heure actuelle, la place n’est plus aux débats, la Jeunesse Militante doit, en priorité, poursuivre le plaidoyer des élections en temps convenu et, dans ce contexte, dans le délai consensuel du Dialogue. Les élections à tous les niveaux, c’est la voie indiquée pour atteindre la transformation sociale que nous recherchons. Des élections où les Jeunes mèneront la danse non pas comme électeurs mais comme acteurs (candidats).

La Jeunesse a cautionné un premier dialogue avec Edem Kodjo, un second avec la CENCO, faudrait-il un troisième? Les dates sont connues. Il faut des élections dans lesquelles les jeunes seront des candidats et  la Jeunesse Militante ne devrait pas chercher le changement ailleurs. Elle doit formaliser sa pensée car c’est d’elle que viendra le changement. Les Jeunes doivent cesser d’être des accompagnateurs et des suiveurs. Tout Jeune devrait s’assurer qu’en RDC on devient un haut commit de l’Etat non pas parce que son père l’a été ou parce que son nom compte mais parce qu’on a remporté la compétition face aux autres citoyens lors des élections crédibles et ouvertes à tous.

Richie LONTULUNGU

Analyste Sociopolitique



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




CIRCULAIRE DU FPI
17/04/2017 République Démocratique du Congo Fonds de Promotion de l’Industrie Ord. N°89/171 du 07 août 1989 Le Directeur Général, Note aux... Lire l'article
Communiqué n° 263/ PADIR.CN/MINDER/PM/SEDI-GMD/2017
13/04/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet  d’Appui au Développement des Infrastructures Rurales... Lire l'article
COMMUNIQUE N°261/ PADIR.CN/MINDER/PM/SEDI-GMD/2017
13/04/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet  D’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE DEPOT DES OFFRES
13/04/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL S.A) SOUTHERN AFRICA POWER MARKETS... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/011/DGI/DG/DESCOM/MT/2017
12/04/2017 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS INFORME TOUS LES CONTRIBUABLES ASSUJETTIS A L’IMPOT PROFESSIONNEL SUR LES REMUNERATIONS (IPR), A L’IMPOT... Lire l'article
FPI : Avis d’Appel d’offres National (AA0N)
05/04/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Source de financement: Fonds propres Budget FPI 2017 Appel... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE DEPOT DES MANIFESTATIONS D’INTERET
31/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL... Lire l'article
COMMUNIQUE N°196/PADIR. CN/MINIDER/PM/SEDI-GMD/2017
27/03/2017 PADIR Kinshasa, le 24 mars 2017 Concerne : REPORT OUVERTURE DE PLIS L’ouverture de plis pour l’annonce N°AON02 BIS/PADIR-BIENS/UGP/CN/GP/CN/GP/CB... Lire l'article
AVIS D’ATTRIBUTION DU MARCHE
27/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES FINANCES Comité d’Orientation de la Réforme des Finances Publiques « COREF » PROJET DE... Lire l'article
Avis d’appel d’offres International (AAOI)
24/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO « RDC » SOUTHERN AFRICA POWER MARKETS PROJECTS « SAPMP » P097201 Recrutement de... Lire l'article
APPEL A LA MANIFESTATION D’INTERET
15/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL SA) N°... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres N°01/TVX/INFRA/PADIR/PM/02/2017
15/03/2017 La Coordination Nationale de l’Unité de Gestion du Projet PADIR Cet Avis d’appel d’offres fait suite au plan de Passation des Marchés qui a... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/005/ DGI/DG/DESCOM/MT/2017
13/03/2017 La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables assujettis à  l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations ... Lire l'article
INS : température hebdomadaire de l’inflation
13/03/2017 L'inflation hebdomadaire du 06 au 11 Mars 2017 est de 0,213% au niveau national et 0,204% à Kinshasa. En cumul, l’inflation se situe à 4,266% au niveau... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip