Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



Lutte pour la démocratie : les chrétiens se souviennent du 16 février 1997
Le 16/02/2017

Les Congolais qui ont encore une bonne mémoire se souviennent que le bourreau de l'opposition, alors  regroupée au sein de l'USOR et alliés de l’époque, avec le leader Etienne Tshisekedi, avait réprimé dans le sang une marche pacifique des chrétiens. Outre le massacre du 16 février 1992, le régime mobutiste s'était, aussi, distingué par des assassinats politiques et des arrestations arbitraires. Aujourd’hui, en mémoire de ces compatriotes tombés, le peuple congolais se souvient de leur sang versé de la lutte pour la paix et la démocratie. Plus de 300 personnes avaient perdu la vie ce jour là, avait-on indiqué.

Pourquoi la marche ?

Le 16 février 1992, la " Marche d'Espoir " à Kinshasa, la capitale de la RDC, avait réuni au moins un million des Congolais de tous âges. Ils exigeaient la reprise des travaux de la Conférence Nationale Souveraine (CNS), interrompue brutalement par Mobutu. La Conférence marquait le début du changement politique, la fin de la peur et du silence. Les gens étaient prêts à mourir pour mettre fin à la dictature. La marche pacifique - à l'instar des grandes manifestations populaires de Manille, Port-au-Prince et, au large des côtes africaines, d'Antananarivo - s'était heurtée à la répression violente des militaires et des mercenaires engagés par le régime Mobutu.

La marche des chrétiens était motivée par la souffrance et la famine qui avaient atteint des proportions démesurées. Ainsi, les gens disaient : «mieux vaut  être dirigé par un Quidam, mais pas par Mobutu. Nous souhaitons que Mobutu se retire en paix avec la fortune qu'il a volé au peuple, mais qu'il nous laisse diriger le pays», disait-on. Donc la Conférence Nationale Souveraine était une voie de sortie honorable pour lui et son régime.

Voilà pourquoi, dans la mémoire collective des Congolais, jadis (Zaïrois), le sang, les cris et les pleurs des innocents Enfants de Dieu, chrétiens et non chrétiens, croyants et non croyants, manifestants pacifiques, résonneront et bourdonneront à vie dans les oreilles des Congolais. La date du 16 février 1992 de triste mémoire avait connu une répression  disproportionnée par rapport aux manifestants sans arme, qui marchaient pacifiquement, mains vides et qui avaient pour arme des livres saints comme la bible et des textes des prières.

Pour mémoire, l'organisation de la manifestation pacifique des Chrétiens était gérée par des prêtres Catholiques et quelques personnalités de la société civile. La revendication principale était : « la réclamation du processus démocratique. Les Congolais continuaient à réclamer la vraie démocratie pour le bien-être de tous». Le 16 février 1992 a été un dimanche. Avant de partir, les manifestants avaient assisté à la messe dans différentes paroisses de la Capitale. A la sortie de la messe les manifestants chantaient des cantiques de louanges, mais en face d'eux des soldats armés jusqu'aux dents. Ces soldats avaient reçu l’ordre de tirer des rafales, armes de guerre automatique, à bout portant dans la foule. C'était un carnage, un massacre, une boucherie humaine.  Des morts étaient partout dans les différentes têtes des manifestations de 24 Communes de Kinshasa et des quartiers. La répression était organisée par deux escadrons : en première ligne, il y avait des commandos qui tiraient sur les manifestants et en deuxième ligne, ceux qui ramassaient les cadavres, indiquent certains témoins. Il y avait une vingtaine des corps entassés à la paroisse Saint Joseph. Grâce au courage du Père Belge Léon de Saint Moulin, avec quelques éléments de la croix rouge, des cadavres avaient été ramassés devant les escadrons de la mort. Malheureusement, ils seront récupérés par des commandos dans l'enceinte même de l'Eglise St Joseph de Matonge.

Un miracle se produira : Dieu va assister ses serviteurs. Une histoire incroyable, mais vraie s’était passée dans la colonne des manifestants qui était partie de la Paroisse Saint Gabriel de Yolo-sud. L'Abbé Lazare, de la paroisse de Yolo à la tête de la marche sur la chaussée de Kimuenza se verra rejoindre par plusieurs manifestants de la Société Civile et de l'UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social), à l’approche de l'intersection de l'avenue Kimuenza et l'avenue Kapela qui divise les deux quartiers Yolo-Sud et Yolo-Nord.  Soudain, des soldats vêtus d'uniformes que les Congolais n'avaient pas l'habitude de voir, des mercenaires étrangers venus des pays voisins qui ne parlaient ni lingala, ni swahili,  moins le kikongo.

L'Abbé Lazare avait pris la parole pour dire à tout le monde : « Il ne faut pas insulter, ni jeter des pierres aux militaires parce qu'aujourd'hui Dieu sera avec nous ». Subitement, les militaires vont ouvrir le feu contre les manifestants en position accroupie pour prier Dieu. Malgré des morts, ils vont continuer à marcher en chantant des louanges. La soutane de l'Abbé Lazare était trouée par plusieurs impacts des balles sans qu'une seule ne touche son corps. Les militaires stupéfaits, étonnés, viendront l'arrêter sans trouver sur lui une moindre égratignure». Beaucoup de prêtres seront interpellés,  dont l'Abbé Mpundu.

Peter Tshibangu



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




APPEL A LA MANIFESTATION D’INTERET
15/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL SA) N°... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres N°01/TVX/INFRA/PADIR/PM/02/2017
15/03/2017 La Coordination Nationale de l’Unité de Gestion du Projet PADIR Cet Avis d’appel d’offres fait suite au plan de Passation des Marchés qui a... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/005/ DGI/DG/DESCOM/MT/2017
13/03/2017 La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables assujettis à  l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations ... Lire l'article
INS : température hebdomadaire de l’inflation
13/03/2017 L'inflation hebdomadaire du 06 au 11 Mars 2017 est de 0,213% au niveau national et 0,204% à Kinshasa. En cumul, l’inflation se situe à 4,266% au niveau... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET : RECRUTEMENT DES CHARGES DE MOBILISATION COMMUNAUTAIRE
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU RECENSEMENT AMI n°... Lire l'article
BCECO : RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU RECENSEMENT
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) AVIS A MANIFESTATION D’INTERET RECRUTEMENT DES CHARGES DE LA LOGISTIQUE POUR LES BUREAUX... Lire l'article
BCECO : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) AVIS A MANIFESTATION D’INTERET RECRUTEMENT DES OPERATEURS CARTOGRAPHES AMI... Lire l'article
AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
13/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO Bureau Central de Coordination (BCeCo) RECRUTEMENT DES CHARGES DE L’ADMINISTRATION ET FINANCES POUR LES BUREAUX PROVINCIAUX DU... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
10/03/2017   REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO  MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION BUREAU CENTRAL DE COORDINATION (BCECO) Source de Financement:... Lire l'article
FPI : AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
10/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI)   N°Avis     : AMI... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres National
09/03/2017 AVIS D’APPEL D’OFFRES-SANS PRE QUALIFICATION MINISTERE DU DEVELOPPEMENT RURAL SECRETARIAT GENERAL PADIR N°AON 02... Lire l'article
AVIS DE L’UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT
09/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU MINISTERE  « UCM... Lire l'article
UCM : RAPPORT FINAL
09/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO   MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES.   UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU... Lire l'article
AVIS DE L\'UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT 09/03/2017
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO   MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES   UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU MINISTERE  « UCM »       REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO   MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES   UNITE DE COORDINATION ET DE MANAGEMENT DES PROJETS DU MINISTERE  « UCM »      






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip