Quotidien d'Action pour la Démocratie
et le Développement
Get Adobe Flash player
 



En seulement deux mois d’exercice. RDC : le Gouvernement Badibanga compte ses premiers fruits !
Le 15/03/2017

*Au cours de l'année 2016, les recettes ont totalisé 3.655,9 milliards de FC contre des dépenses de 484,5 milliards de FC, soit un déficit global de 484,5 milliards de FC. Sur douze mois, trois légers excédents budgétaires ont été relevés: c'était aux mois de mars, de juillet et novembre 2016.

Au bout de deux premiers mois de l'année 2017, le nouveau gouvernement, issu du Dialogue de la Cité de l’Union africaine, s’est imposé une discipline rigoureuse et a équilibré les comptes du trésor en réalisant  un excédent respectif de 5,9 milliards  à fin janvier et 3,7 milliards de FC en janvier et février. Il en résulte un excédent total de 9,6 milliards de FC, sans sacrifier les  dépense inéluctables,  telles que les salaires, les intérêts sur la dette, les rétrocessions aux régies et les transferts aux provinces.

Dans un contexte politique agité, fait de contestation, de rejet et de stigmatisation du gouvernement, il y a lieu d'apprécier cet effort et de se résoudre à maintenir le cap. Le gouvernement Badibanga a, en effet, réalisé une meilleure prise en charge des finances publiques: les réalisations des recettes au niveau de trois régies ont été systématiquement au dessus des assignations.

Par contre, en 2016, les régies étaient sur tous les mois en dessous des assignations. Cela mérite une mention spéciale.

Il est aussi intéressant de relever que les mois de janvier et février se clôturent généralement par des déficits. Ces mois se caractérisent par une faible ou tardive mobilisation des recettes. Ce sont des mois réputés "difficiles" par les experts dans le domaine financier. Pour un coup d'essai, c'est un coup de maitre.

Contre des déficits prévus de 6,7 et 34,7 milliards de FC, soit 41,4 milliards de FC, le gouvernement a aligné des excédents de trésorerie de 5,9 et 3,7 milliards de FC, soit 9,6 milliards de FC. Ce qui dégage un bonus de  51 milliards de FC.  

Solidité des acquis sociaux

L'exécution  du plan  de trésorerie du secteur public révèle que toutes les rémunérations dans l’administration publique,  les agents et fonctionnaires de l'État, les cabinets ministériels, les cabinets de la primature  y compris les FARDC et la PNC (la Police Nationale Congolaise), les services des renseignements, les magistrats,   les médecins, les professeurs d'université, les corps scientifiques, les  enseignants et infirmiers ont été liquidés, soit 162 milliards de CDF décaissés. La paie s’est effectuée intégralement et quasiment en temps réel même dans des territoires à accès difficile, dépourvus des succursales des banques.

Les tensions entre le gouvernement central et les exécutifs des provinces au sujet de la rétrocession relèvent désormais du passé : les provinces ont perçu, à fin janvier 2017,  leurs dus avec de substantiels dépassements de 123%  par rapport aux allocations initiales. Plus de 14,8 milliards de Cdf ont été transférés aux administrations provinciales pour des prévisions de 12 milliards de Cdf. Par ailleurs, le Kongo central a bénéficié d’une assistance humanitaire non prévue mais versée sur instruction personnelle du Premier ministre à la suite des sinistres que la ville de Boma a connu du fait de dernières  pluies diluviennes.

Dette intérieure, le Club de Kinshasa,  enfin,  rassuré

Longtemps considérée par des fournisseurs locaux créanciers de l’Etat comme une dette enterrée, la dette intérieure a également connu un début de paiement à la grande satisfaction des organisations patronales.

Pour mémoire, la Fédération des entreprises du Congo, FEC,  en avait fait une recommandation non négociable lors des accises du Dialogue de la Cité  de l’Union africaine. Issu lui-même des milieux d’affaires, Samy Badibanga a tenu à ses obligations. Quelque 8,5 milliards de CdF ont, en effet, été décaissés à titre de dettes intérieures par un gouvernement qui ne vit que des crédits provisoires de moins de 510 milliards mensuels.  Faire et laisser braire. Qui dit mieux: Samy  Badibanga relève d’entrée de jeu les objectifs qu’il s’est assigné devant l’Assemblée nationale: endiguer la crise économique et sociale, restaurer la cohésion nationale et organiser les élections.

CENI, financement en crescendo

Le gouvernement Badibanga  tient à relever le pari des élections dans le délai. A cet effet, il  a mis, aux deux premiers mois de l'année, 28  milliards de FC à la Centrale électorale.  Selon des sources bien informées au Budget où la loi des finances publiques pour l’exercice 2017 subit son dernier toilettage, le cabinet Badibanga va progressivement doter  la CENI d’une enveloppe mensuelle de 50 milliards de FC dès le mois de mars (en mois normal) et 100 milliards de Cdf  en mois d’échéance fiscale. Quelque 860 milliards de Cdf soit près de 760 millions de dollars pourraient être alloués à la CENI dans le budget 2017 pour couvrir les trois scrutins électoraux.

Autre élément de satisfaction : les caisses de l’Etat se renflouent. Cette situation est la conséquence  du rétablissement des rétrocessions à raison de 5% des recettes mobilisées et de la mise en pratique par les régies financières (DGDA, DGRAD, DGI)  des consignes édictées par le Premier ministre, Samy Badibanga, lors d’une dernière réunion en présence du ministre des Finances, Henri Yav Mulang. 

Aux deux premiers mois, les régies financières ont mobilisé 556,2 de FC contre des prévisions de 474,9 milliards de FC,  soit un taux de réalisation de 117%.  La Direction générale de Douanes et Accises a réalisé 198,2 milliards de FC des recettes pour des prévisions de 170 milliards de FC, soit un taux de réalisation de 117%,  la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participation  a glané quelque 85  milliards de FC pour des assignations de 66 milliards de Cdf soit un taux d’exécution de 129%. Pour des assignations de 220 milliards de FC, la Direction  générale des impôts a collecté 244 milliards de FC. Chapeau bas aux régies. Qu'elles continuent à monter en puissance pour donner à l'État les moyens autonomes de sa politique.  Et cerise sur la gâteau,   les perspectives sont plutôt encourageantes avec l’embellie annoncée dans la durée des cours mondiaux des matières premières exportées par la R-dC dont l’or noir et le métal rouge. Commentaires d’expert, « de rouge sang, les finances tournent petit à petit au vert… »  Joseph Kabila tient, à coup sûr, l’homme de la situation.

Pold Kalombo/CP

t le matin,  à partir de 6 heures jusqu’au coucher  du soleil, disons à 17 ou  18 heures.

 

La Pros : faites-vous des  pertes  d’argent ?

Jordan : Non,  pas du tout, juste seulement quand nous sommes victimes de tracasseries des policiers. Mais, que le taux  augmente et  baisse, nous ne travaillons pas à  perte. En effet, Dieu nous aide à ce que tout marche bien.

Propos recueillis par Honoré Mpinga



Réagissez à cet article
Pseudo :  
Commmentaire  
Il vous reste caractères.




CIRCULAIRE DU FPI
17/04/2017 République Démocratique du Congo Fonds de Promotion de l’Industrie Ord. N°89/171 du 07 août 1989 Le Directeur Général, Note aux... Lire l'article
Communiqué n° 263/ PADIR.CN/MINDER/PM/SEDI-GMD/2017
13/04/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet  d’Appui au Développement des Infrastructures Rurales... Lire l'article
COMMUNIQUE N°261/ PADIR.CN/MINDER/PM/SEDI-GMD/2017
13/04/2017 République Démocratique du Congo Ministère du Développement Rural Projet  D’Appui au Développement des Infrastructures... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE DEPOT DES OFFRES
13/04/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL S.A) SOUTHERN AFRICA POWER MARKETS... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/011/DGI/DG/DESCOM/MT/2017
12/04/2017 DIRECTION GENERALE DES IMPOTS LA DIRECTION GENERALE DES IMPOTS INFORME TOUS LES CONTRIBUABLES ASSUJETTIS A L’IMPOT PROFESSIONNEL SUR LES REMUNERATIONS (IPR), A L’IMPOT... Lire l'article
FPI : Avis d’Appel d’offres National (AA0N)
05/04/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’INDUSTRIE FONDS DE PROMOTION DE L’INDUSTRIE (FPI) Source de financement: Fonds propres Budget FPI 2017 Appel... Lire l'article
AVIS DE REPORT DE LA DATE DE DEPOT DES MANIFESTATIONS D’INTERET
31/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL... Lire l'article
COMMUNIQUE N°196/PADIR. CN/MINIDER/PM/SEDI-GMD/2017
27/03/2017 PADIR Kinshasa, le 24 mars 2017 Concerne : REPORT OUVERTURE DE PLIS L’ouverture de plis pour l’annonce N°AON02 BIS/PADIR-BIENS/UGP/CN/GP/CN/GP/CB... Lire l'article
AVIS D’ATTRIBUTION DU MARCHE
27/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES FINANCES Comité d’Orientation de la Réforme des Finances Publiques « COREF » PROJET DE... Lire l'article
Avis d’appel d’offres International (AAOI)
24/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO « RDC » SOUTHERN AFRICA POWER MARKETS PROJECTS « SAPMP » P097201 Recrutement de... Lire l'article
APPEL A LA MANIFESTATION D’INTERET
15/03/2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L’ENERGIE ET DES RESSOURCES HYDRAULIQUES SOCIETE NATIONALE D’ELECTRICITE (SNEL SA) N°... Lire l'article
Avis d’Appel d’Offres N°01/TVX/INFRA/PADIR/PM/02/2017
15/03/2017 La Coordination Nationale de l’Unité de Gestion du Projet PADIR Cet Avis d’appel d’offres fait suite au plan de Passation des Marchés qui a... Lire l'article
COMMUNIQUE OFFICIEL N°01/005/ DGI/DG/DESCOM/MT/2017
13/03/2017 La Direction Générale des Impôts rappelle aux contribuables assujettis à  l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations ... Lire l'article
INS : température hebdomadaire de l’inflation
13/03/2017 L'inflation hebdomadaire du 06 au 11 Mars 2017 est de 0,213% au niveau national et 0,204% à Kinshasa. En cumul, l’inflation se situe à 4,266% au niveau... Lire l'article






   
  PARTENAIRES
SUR LE WEB !



 
Nom :  
E-mail :

Copyright 2013 La Prospérité. Tous droits Réservés


requete invalide del ip