Piraterie des œuvres musicales : Tête-à-tête Tshala Muana et le ministre de la culture !

Piraterie des œuvres musicales : Tête-à-tête Tshala Muana et le ministre de la culture !

This post has already been read 826 times!

Lutte contre la piraterie des œuvres artistiques et la redynamisation du secteur de droits d’auteurs des artistes musiciens. Tel est le menu principal de l’entretien entre la chanteuse Tshala Muana et le ministre Sylvain Maurice MASHEKE, lors d’une audience au ministère de la Culture et des Arts, à Kinshasa.

D’autres sujets importants sur l’avenir de la musique congolaise ont été également évoqués au cours de cette visite.

Doyenne des chanteuses au Congo-Kinshasa, la Mamu nationale se fait accompagner du chanteur Manda Chante qui a profité aussi de l’occasion pour plaider sur l’avenir et l’encadrement de la jeunesse artistique.

Toutefois, ils ont échangé avec le nouveau ministre de la culture sur certains maux qui gangrènent le secteur musical, notamment la piraterie, les tracasseries de services de l’Etat ainsi que le droit d’auteur.

Pour Tshala Muana, le piratage des supports musicaux (CD et DVD) bat son plein en République Démocratique du Congo. Il est inadmissible que les pirates opèrent et gagnent de l’argent sur le dos des artistes qui continuent à mourir pauvres dans ce pays. D’où, il est impérieux que le ministère de la culture et des arts, en collaboration avec d’autres services douaniers de l’Etat, impose des mesures drastiques pour éradiquer ce fléau qui ronge la musique.

Le dossier sur la taxe imposée (autorisation de sortir) aux artistes au niveau des frontières nationales pour chaque voyage à l’étranger n’a pas été omis lors de cette discussion. ‘‘Or, les artistes n’ont pas que des devoirs, mais ils ont aussi des droits comme tout citoyen congolais’’. C’est un plaidoyer rationnel de Tshala Muana qui a saisi l’opportunité pour étaler quelques difficultés auxquelles sont confrontés les musiciens en cette période difficile que traverse la musique congolaise sur la scène internationale.

Par ailleurs, Manda Chante a soulevé l’affaire des compatriotes congolais de la diaspora (combattants) qui interdisent aux musiciens de se produire en Europe, alors que la musique est apolitique. Une mesure qui, pour lui, ne profite pas à la promotion de la culture congolaise.

Notons que les deux artistes ont été satisfaits de l’accueil et du temps leur disposé par le ministre pour les entendre.

Très émue, la Reine de Mutwashi a remercié Sylvain MASHEKE pour son esprit d’ouverture et son sens d’engagement pour l’amélioration du bien-être des artistes congolais. ‘‘Je crois que le nouveau ministre est bien parti avec des telles initiatives qui vont permettre de nouer un pont entre lui et nous les artistes. Qu’on lui donne la chance, peut-être que les choses vont s’améliorer dans notre secteur. Car, nous voulons la culture au service du développement ’’, a déclaré la chanteuse au sortir de l’audience.

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com