Journée Mondiale de l’Eau : la REGIDESO S.A plaide pour la sécurisation des sites de captage d’eau brute!

Journée Mondiale de l’Eau : la REGIDESO S.A plaide pour la sécurisation des sites de captage d’eau brute!

This post has already been read 1007 times!

Le monde entier a célébré,  hier mercredi 22 mars 2017, la journée Mondiale de l’Eau. En République Démocratique du Congo, la REGIDESO S.A a organisé une grande activité, liée à la journée porte -ouverte dans la commune de Mont- Ngafula, à Kinshasa. C’était en présence du ministre provincial de l’Energie et des ressources hydrauliques, du Coordonnateur de Cep-o  et du Directeur de Cabinet Adjoint du ministre National de l’Energie. Il s’agit d’une visite guidée au site de captage de la rivière Lukaya. Le thème retenu pour cette année est: « les eaux usées ». En organisant la visite à l’usine de Lukaya, les dirigeants de cette entreprise commerciale ont le souci de permettre aux bénéficiaires de se rendre à l’évidence de la dégradation des conditions environnementales au niveau des sites de captage d’eaux brutes exploitées par elle. Ce, de manière à mettre urgemment en œuvre des actions et mesures idoines pour pallier à la situation. Profitant de cette grande occasion, le DG de la REGIDESO S.A a salué le lancement, par le Gouvernement, du «projet d’Elaboration d’un schéma directeur de gestion intégrée des eaux urbaines de la Ville de Kinshasa et l’Etude de faisabilité de l’approvisionnement en eau potable de Kinshasa Ouest ». Ce projet est appelé à améliorer la résilience des populations de Kinshasa face aux incertitudes liées aux changements climatiques. Somme toute, la REGIDESO S.A insiste sur le respect de la loi relative à l’eau promulguée, par le Chef de l’Etat depuis 2015.  Pour cette entreprise commerciale, les ressources en eau sont en péril. D’où, l’urgence de s’engager pour les préserver. Pour ce faire, il a été demandé au Gouvernement de garantir l’engagement pris dans le cadre du contrat de Performance entre la REGIDESO S.A et l’Etat congolais sur la protection de la ressource eau, en son article 14, à savoir : «Prendre toutes les mesures adéquates de protection des sites de captage d’eau, sources, nappes aquifères souterraines, lacs et cours d’eau en vue d’empêcher la pollution de l’eau ».               

En marge de la Journée mondiale de l’eau, célébrée chaque 22 mars de l’année, la REGIDESO S.A a organisé une visite guidée au site de captage de la rivière LUKAYA dans la commune de Mont-Ngafula à Kinshasa.   Cette journée a été recommandée par la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement en 1992 pour célébrer l’eau douce. A en croire le DG de la REGIDESO S.A, Jacques Mukalayi Mwema, cette journée est devenue une opportunité pour l’humanité de jeter l’ancre,  afin de dresser le bilan sur ce qui est fait pour cette ressource vitale et vulnérable en termes d’usages, de protection et de préservation.  Le thème retenu pour cette année, faut-il le rappeler, s’intitule: « les eaux usées ». La REGIDESO S.A, soutient l’hypothèse selon laquelle, la gestion rationnelle de l’eau constitue un gage d’investissement efficace en faveur de la préservation des écosystèmes et, par ricochet, des ressources en eau. De ce fait, il sied de rappeler qu’il est nécessaire d’améliorer leur collecte et leur traitement voire, leur réutilisation, de réduire les quantités produites et leur charge polluante pour protéger l’environnement et la ressource en eau.

Réalisation de l’objectif N°6

Par ailleurs, le DG de la REGIDESO S.A, Jacques Mukalayi a abordé la question relative à l’objectif N°6 des Objectifs de Développement Durable qui est, non seulement de garantir l’accès de toutes et tous à l’eau potable et à l’assainissement mais aussi, d’assurer une gestion durable des ressources en eau. Cet objectif vise également à assurer l’accès universel et équitable à l’eau potable et à des services d’assainissement et d’hygiène adéquats à un coût abordable d’ici 2030. Pour contribuer à la réalisation de cet objectif, la REGIDESO S.A assure le service public de l’eau dans 97 centres urbains disséminés à travers le pays. Aussi, permet-t-il à la REGIDESO  d’offrir à la population, un service de qualité. L’Entreprise est en train de mettre en œuvre le Plan de stabilisation et de redressement initié par le Gouvernement en vue d’améliorer ses performances techniques, commerciales, financières et la modernisation de sa gestion ainsi que son organisation ; de renforcer l’autonomie de gestion, et de la préparation de sa restructuration finale.

La sonnette d’alarme             

Cette journée a permis à la REGIDESO SA de relever, à la fois quelques problèmes majeurs et de tirer la sonnette d’alarme. A Kinshasa, explique le DG, l’eau potable desservie est produite à partir de l’eau brute des bassins versants des rivières Ndjili, Ngaliema, Lukunga et Lukaya. Malheureusement, a-t-il déploré, le constant est amer car, la qualité des eaux brutes captées s’est considérablement dégradée suite aux effets pervers du changement climatique. Mais également, en raison de l’urbanisation croissante non planifiée accentuée par le développement d’activités anthropiques dans le périmètre des bassins versants des rivières suscitées. « En effet, l’utilisation irrationnelle des ressources naturelles, telle que, la coupe de bois de chauffe, la déforestation pour le besoin des espaces agropastorales, les feux de brousse, l’élevage, l’exploitation des carrières de sable et de moellons, … induit des facteurs de pesanteur sur tous les processus de traitement de l’eau devant permettre la fourniture d’une eau de meilleure qualité à la population », a dit en subsistance, Jacques Mukalayi. C’est suite à ce déficit de gouvernance qu’il y a résurgence des érosions, l’ensablement, la pollution des cours d’eau, et les inondations.

De la visite guidée

La Directrice de Production à la REGIDESO S.A, Mme Yvonne Ibebeke a donné des explications détaillées à la grande équipe visiteuse sur le préparation ou traitement d’eau potable à l’Usine de captage d’eau de la Rivière Lukaya à Mont Ngafula. « Lorsqu’on a commencé cette usine, nous devions arrêter notre captage une fois l’an pour nettoyer et enlever le sable. Progressivement nous sommes passés à deux fois et maintenant chaque fois qu’il pleut, nous devons arrêter l’Usine pour enlever le sable », a-t-elle expliqué. Et de poursuivre: « Nous voulons tout simplement que l’on puisse respecter la loi de l’eau, qu’on restaure le périmètre de la protection de REGIDESO SA qui est clairement inscrit dans la loi de l’eau. Qu’on arrête de donner des autorisations de construire autour de l’usine de captage et que les mamans doivent apprendre comment faire leur jardinage. Que la population nous fasse confiance car, nous travaillons pour leur offrir une eau de qualité», a-t-elle conclu.

Kevin Inana 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com