RDC: la MP dénonce des manœuvres du Rassemblement sensées saboter l’Application de l’Accord

RDC: la MP dénonce des manœuvres du Rassemblement sensées saboter l’Application de l’Accord

This post has already been read 895 times!

Au moment où Kinshasa était paralysée, lundi 10 avril 2017, à la demande de l’Opposition, le Bureau politique de la MP, lui, se réunissait au Kempinski Fleuve Congo Hôtel. Aux termes de leurs échanges, André-Alain Atundu Liongo, le porte-parole de ce regroupement politique, a fait le compte-rendu à la presse. Dans l’ensemble, il faut noter que le Bureau politique de la MP dénonce les manœuvres du Rassemblement de l’Opposition qui sont, à l’en croire, susceptibles d’empiéter la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2017. Aussi, appelle-t-il l’Opposition à un sursaut patriotique, en privilégiant le Dialogue.

En dépit de la signature de l’arrangement particulier, l’Accord dit de la Saint Sylvestre, vient de connaître son début d’application depuis qu’il a été paraphé le 31 décembre 2016. C’est la nomination du Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe, qui a donné le go. Mais, cette désignation divise la classe politique. Une partie pense que l’élévation de Tshibala à ce poste rencontre l’esprit et la lettre de l’Accord. Faux ! Rétorque une autre qui conditionne la mise en œuvre de l’Accord par la signature de l’Arrangement particulier et qualifie cette décision de contraire à l’esprit et à la lettre de l’acte du Centre Interdiocésaine. Ici, il faut citer l’aile radicale du Rassemblement incarné par Félix-Antoine Tshisekedi et Pierre Lumbi et une bonne partie de la Communauté internationale, à  l’instar de l’Union Européenne, des Etats-Unis et de la Belgique. Face à cette situation, le Bureau politique de la Majorité Présidentielle s’est réuni, sous la fièvre de la journée fantôme, avec pour objet principal, l’évaluation de la situation politique de l’heure. Il sied de souligner que celle-ci reste dominer par: la Marche du Rassemblement/aile Félix, la nomination du nouveau Premier Ministre, les tractations sur la formation du gouvernement, la normalisation du processus électoral ainsi que les différentes déclarations des pays amis à la RDC.

Des manœuvres dilatoires et de l’adresse du Rassop à l’ONU

La MP qualifie toutes les actons actuelles du Rassemblement de dilatoires et empêchant l’évolution du processus électoral. Ces affaires se complotent au  moment où l’attention des populations congolaises est tournée autour de la désignation du Premier Ministre issu du Rassemblement et sur la capacité contributive de son Gouvernement à réaliser les deux objectifs majeurs assignés à tout Gouvernement de la République dans les circonstances actuelles aussi bien par l’Accord du 18 octobre 2016 que celui du 31 décembre 2016. Cette attitude traduit empiète aussi la bonne fin des tractations entreprises par le Chef de l’Etat pour la signature de l’Arrangement particulier, dans une tentative désespérée, en s’adressant directement au Secrétaire Général des Nations Unies.  Au contraire, souligne le porte-parole, ‘’la MP attire l’attention d’Antonio Guterres sur le gros et grossier mensonge que tentent de diffuser certains membres du Rassemblement dans l’opinion internationale, pour surprendre sa bonne foi, en tentant par ailleurs de lui donner la fausse impression que le Rassemblement a un leadership incontesté’’. En plus, elle fait savoir que cette frange de l’Opposition radicalisée et sans compassion pour la situation des congolais voudrait brouiller les relations de partenariat avec les Nations Unies. D’où, l’appel au rejet de ces démarches.

Mobilisation au boycott et au soutien à Tshibala

Déterminée à appliquer les dispositions, sans exception aucune, de l’Accord de la Saint Sylvestre, la MP ‘’lance un appel pathétique aux forces vives et sociales à ne pas s’associer aux actions politiques de masse telles que programmées par ces éléments radicalisés et désespérés’’. En plus, au lieu de s’éterniser sur les actions vaines et contraires aux lois nationales, la famille politique du Chef de l’Etat réitère son soutien total au Gouvernement Tshibala, lequel, d’après elle, conduira le peuple aux élections comme tant souhaitée et aussi, l’amélioration du vécu quotidien du peuple congolais. Elle invite le peuple congolais à se rallier  autour de Tshibala Nzenzhe, qu’elle a d’ailleurs félicité en passant, pour sa nomination en qualité de Premier Ministre, laquelle nomination est, du reste, considérée comme une avancée significative dans l’application de l’Accord du Centre Interdiocésain.

Ingérence dans les affaires internes du pays

‘’Apparemment, ça ressemble à un coup de théâtre. Actuellement, c’est  chacun qui parle sur la situation politique de la RDC, comme si, le pays n’était pas indépendant’’, a clamé haut et fort Atundu Liongo, répondant à la question sur la Déclaration de la Délégation locale de l’Union Européenne. Pour le Bureau politique de la MP, cette façon d’agir est contreproductive et constitue une incitation à la radicalisation des extrémistes du Rassemblement. Se référant au principe reconnu du droit des Etats à l’autodétermination, la question politique relève de la souveraineté de chaque Etat. Autrement-dit, aucun Etat ou un groupe d’Etats ne peut s’immiscer dans l’organisation des activités politiques internes sans contrevenir à ce principe pertinent des relations internationales.

Invitation au sens patriotique

Soucieuse de la misère du peuple, la MP, par le biais de son Bureau politique, rappelle qu’il est temps que la violence de la rue cède définitivement la place à un dialogue constructif entre les acteurs politiques. Agir autrement, croit-elle, serait une tentative d’éloigner les perspectives électorales et d’empêcher le Président de la République de mettre en œuvre l’Accord tant évoqué dans plusieurs bouches. Se fondant sur l’aspiration du peuple à la paix par la normalisation du processus électoral, pour parachever l’effort du pays pour l’émergence économique, elle exhorte les membres du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement notamment, ceux du G7 et de l’Udps à revenir à la raison pour le plus grand bien de la population congolaise.

La Pros.    

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com