Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Milice ‘’Kamuina Nsapu’’. Kananga : le VPM Shadary Ramazani de retour pour le coup de grâce !

Milice ‘’Kamuina Nsapu’’. Kananga : le VPM Shadary Ramazani de retour pour le coup de grâce !

This post has already been read 1402 times!

Le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité a signé, hier, jeudi 13 avril 2017, un retour fracassant au Kasaï Central. En effet, depuis le jeudi 13 avril, Emmanuel Ramazani Shadary y séjourne avec une délégation très boostée, avec la présence de plusieurs autorités des forces de sécurité de la République. Rien d’étonnant. Dans son oral sur l’Etat de la nation, devant le Congrès, le Chef de l’Etat annonçait la création des zones opérationnelles pour mettre fin aux affres des éléments identifiés comme membres de la milice Kamuina Nsapu. Déjà, lors de son dernier passage, le patron de la territoriale en République Démocratique du Congo avait posé les bases, les bonnes, pour un retour au calme. D’où, avec sa seconde venue, plutôt dynamique, le VPM Ramazani Shadary pourrait donner le coup de grâce à la milice Kamuina Nsapu.  ‘’J’avais laissé beaucoup de tâches au niveau de la famille régnante, aux services de l’Etat, au niveau de l’administration elle-même. Nous sommes venus consolider ce que l’on a commencé parce que le Chef de l’Etat ne jure que pour la paix, pour la concorde afin que tout le monde se retrouve, et se prépare à l’organisation des élections crédibles et transparentes ‘’, a confié le numéro Un de l’Intérieur à la presse dès sa toute première sortie médiatique à Kananga.

Il a été accueilli par le Vice-gouverneur du Kasaï Central, Justin Milonga ; le Général de la Police Nationale Congolaise, le Commissaire Divisionnaire Charles Bisengimana ; le Général (Fardc) Lombe, commandant de cette zone de défense et d’autres autorités politico-militaires et coutumières.

Peu-à-peu, le Kasaï Central, à en croire des sources proches du Ministère de l’Intérieur, s’inscrit désormais dans une perspective de paix après les atroces violences attribuées il y a près de 9 mois, à ceux qu’elles qualifient des terroristes opérant sous le label Kamuina Nsapu.

Retour fracassant

Le Vice-Premier Ministre et Ministre  de l’intérieur Emmanuel Ramazani Shadary est bel et bien arrivé jeudi 13 avril 2017 à Kananga en compagnie  du ministre des affaires coutumières, Venant Tshipassa. Ramazani Shadary vient entamer et agencer la deuxième étape de sa mission comme annoncé la fois dernière. Il s‘agit de concrétiser les engagements pris avec la famille régnante qui s’est inscrite depuis lors dans la logique  de la paix, indexant ceux qui continuent les actes criminels au nom des Kamuina Nsapu comme des hors-la-loi. Ces derniers, renseignent la cellule de communication du Ministère de l’Intérieur et Sécurité, auront à faire à la puissance publique. Au programme, Il est prévu des actions majeures entre la délégation du Gouvernement et la famille régnante pour enterrer enfin la hache de guerre. D’autres visites d’itinérance et d’administration du territoire dans le Kasaï profond est aussi, sauf imprévu, au menu. 

Ce qu’il faut retenir

Lors du dernier passage au Kasaï du patron de la territoriale, Emmanuel Ramazani Shadary, des modalités d’un retour au calme avaient été négociées avec, entre autres, la famille régnante de Tshimbulu à laquelle appartenait le chef Kamuina Nsapu. Les deux parties ont convenu une série de choses dont l’inhumation du défunt selon la coutume. Egalement, la procédure de désignation, par la famille régnante, d’un nouveau chef de groupement. Sur ce dossier, Ramazani Shadary avait annoncé l’arrivée à Kananga de son collègue des Affaires coutumières pour procéder à l’intronisation du nouveau chef de ce groupement. Par ailleurs, les miliciens arrêtés devaient autant que possible être libérés. De son côté, la famille régnante dont un aîné de Kamuina Nsapu s’engageait à s’inscrire dans le cadre du processus de paix. Bien d’autres détails figurent dans le compromis trouvé jadis.

D’où, pour consolider l’entente et parvenir à la paix, il faut que toutes les parties engagées puissent, avec sérieux, respecter leurs promesses. Par ailleurs, les éléments encore au front de Kamuina Nsapu doivent faire l’objet d’une investigation minutieuse. Le dialogue avant la confrontation reste la meilleure des logiques.

Stop, c’est trop !

La veille de son départ, soit le mercredi 12 avril, le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité, Emmanuel Ramazani Shadary, avait eu un soutien peu ordinaire d’un notable et élu de Dibaya, actuellement Ministre de la coopération au développement. Oui, il s’agit de Clément Kanku. Il était accompagné d’autres notables de ce coin de la RDC. D’une voix, ils ont dénoncé ce qui se passe au Kasaï mais aussi, ont félicité le VPM Ramazani Shadary pour les efforts entrepris afin de ramener la paix dans l’espace  Kasaïen et surtout, par la voie du dialogue avec la famille régnante comme mode de résolution de ce conflit qui a fait couler beaucoup de sang. Grâce à l’élan d’entente avec ladite famille, les grands défis qui restent pour pacifier réellement le Kasaï sont notamment, la concrétisation mutuelle des promesses entre l’Etat et ladite famille ainsi que la gestion des éléments ‘’Kamuina Nsapu qui ont toujours des armes.

La Pros.

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com