Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Kamuina Nsapu inhumé, le successeur dévoilé. Kasaï : le VPM Ramazani Shadary appelle à la démobilisation générale

Kamuina Nsapu inhumé, le successeur dévoilé. Kasaï : le VPM Ramazani Shadary appelle à la démobilisation générale

This post has already been read 1606 times!

Après avoir réussi à faire taire les armes entre les Bantu et les Pygmées au Tanganyika, et maîtriser le dossier Bundu Dia Mayala, le VPM Shadary Ramazani n’est-il pas en train de frapper un grand coup au Kasaï ? La question mérite d’être posée. Et, plusieurs sources au sein du Ministère de l’Intérieur et Sécurité sont plutôt partantes pour un oui –même si quelques aspects doivent encore être réglés-. La famille régnante du chef Kamuina Nsapu a signé pour la paix le vendredi 14 avril et, ainsi, une grande cérémonie de dépôt des armes et fétiches a eu lieu au stade de Kananga. Le samedi, le VPM Shadary Ramazani est descendu dans le quartier Nganza, non accessible depuis près de 9 mois. Hier, dimanche 16 avril, le corps du chef Kamuina Nsapu a été donné à la famille qui a procédé, selon les rites, à l’inhumation puis, un successeur a été désigné. Jacques Kabeya Wa Ntumba a été choisi incontestablement par la famille. La semaine qui débute devra voir son couronnement. Après être reconnu par un arrêté du Ministre des Affaires Coutumières, Venant Tshipasa, il va alors recevoir de l’aide du Gouvernement destinée aux populations paupérisées.  En marge de toutes ces réussites, le numéro Un de l’Intérieur a lancé un appel aux miliciens qui ne se sont pas encore rendus afin qu’ils déposent les armes pour qu’enfin, la pacification de l’espace Kasaï soit totale. D’un ton ferme, il a d’ores et déjà mis en garde, l’autorité de l’Etat s’appliquera à tous ceux qui ne souscriront pas à cette démarche. Kanku Nkata, le leader des miliciens, a mis en garde le vendredi lors du désarmement tous ceux qui voudront s’entêter : ils ne seront plus protégés par les ancêtres de Kamuina Nsapu.

Kanku Nkata qui a déposé les gris-gris auprès des autorités a averti les récalcitrants. Ils ne seront plus protégés par les ancêtres de la famille Kamuina Nsapu.  D’où, doivent-ils se rendre parce que, selon lui, les balles de la forces publiques leurs seront fatales. “Ceux qui commettront ces actes criminels au nom de notre famille n’auront plus la protection mystique de nos ancêtres et succomberont aux balles de la puissance publique “, a-t-il dit.

48 heures

Emmanuel Ramazani Shadary, le vendredi 14 avril 2017, avait donné deux jours à la famille de Kamwina Nsapu afin qu’elle finalise les formalités de désignation officielle du successeur de Jean-Pierre Pandi dit ‘’Kamuina Nsapu ‘’ à la tête de leur chefferie.  Au front pour donner le coup de grâce aux phénomènes Kamuina Nsapu, Emmanuel Shadary Ramazani a donc présidé une cérémonie de reddition de plusieurs personnes présentées comme des miliciens qui ont déposé armes et fétiches au stade de Kananga. Le Ministère de l’Intérieur et Sécurité parle, entre autres, de 54 mineurs dont 7 filles qui ont été remis aux soins de l’Unicef qui, avec la Monusco, prenait part à ces assises. Ça été chose faite car le dimanche un successeur a été connu.  Il sied de signaler que Jean pierre Pandi avait lui aussi succédé à son oncle paternel Ntumba Mupala, colonel des Forces armées Zaïroises.

Démobilisation

Le samedi, le jour suivant, le numéro un de l’Intérieur a pénétré dans une zone rouge qui a échappé au contrôle du pouvoir provincial depuis près de 9 mois depuis les heurts. Il s’agit de la commune urbaine de la Nganza, située à plus ou moins trois kilomètres du Centre Ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central. Commune considérée il y  a peu comme vrai fief de la milice se réclamant de Kamuina Nsapu, le VPM Shadary Ramazani y a fait un passage remarqué. Accompagné du Ministre des Affaires Coutumières, du Vice-gouverneur du Kasaï Central et d’autres officiers ainsi que Généraux des Fardc et de la PNC, il a été annoncé aux habitants de cette commune en majorité habitée par les ressortissants de la tribu de feu Kamuina Nsapu que la famille du défunt chef et le Gouvernement ont, enfin, décider de stopper les hostilités. Ainsi, a-t-il appelé ceux qui ont déserté cette commune de la regagnait. Par ailleurs, les hommes en uniforme vise à assurer leur sécurité et que ceux-ci ont été instruits de s’abstenir de toutes formes de bavure sur des civiles. Par la même occasion et après avoir visité la maison communale incendiée par la milice, il y a deux semaines, il a été soutenu qu’elle sera réhabilitée dans 15 jours.

Interpellation

Un appel ultime a été lancé aux miliciens en brousse à se rendre et à opter chacun pour un nouveau mode de vie, soit dans l’armée, dans l’administration ou dans le tissu social normal chacun selon son profil. Message applaudi par les habitants de la commune de Nganza qui ont présenté leurs doléances au chef de la délégation Gouvernementale à la suite des accrochages entre miliciens et forces de l’ordre dans cette municipalité où des pertes en vies humaines ont été déplorées de part et d’autres. Chose que personne n’aimerait voir se reproduire, a martelé Emmanuel Shadary Ramazani qui tient au retour au calme,  désormais.

La Pros.