Importance des véhicules d’occasions en RDC  : Samy Badibanga donne le feu vert !

Importance des véhicules d’occasions en RDC  : Samy Badibanga donne le feu vert !

This post has already been read 1129 times!

C’est une très bonne nouvelle pour la majorité de la population congolaise. Ce décret signé par le Premier Ministre sortant, Samy Badibanga, est d’une importance capitale. Le Chef du Gouvernement a décidé d’autoriser l’entrée de véhicules fabriqués depuis 20 ans dans le territoire congolais. Ce, après avoir étudié tous les paramètres. Dans un décret signé depuis le 4 avril dernier, le gouvernement sortant a décidé de modifier le décret du 2 octobre 2012  portant règlementation de l’importation des véhicules d’occasion en RDC, plus particulièrement en son article 3. Désormais, cet article est libellé comme suit : Tous les véhicules d’occasion, à importer en République Démocratique du Congo, doivent répondre aux  conditions suivantes : Présenter un état technique satisfaisant, attesté par un centre de contrôle du pays de provenance, préalablement agréé par les Ministères des Transports et Voies de Communication et des Finances de la République Démocratique du Congo ; Avoir été mis en circulation sur une période n’excédant pas 20 ans. Cette bonne nouvelle vient ainsi de calmer les esprits des congolais, plus particulièrement des transporteurs qui ont vu leurs activités suspendues à cause de la mesure prise par le Gouvernement Matata depuis 2012. Ci-dessous, l’intégralité du décret signé par le Premier Ministre Samy Badibanga Ntita. 

République Démocratique du Congo

Primature

Le Premier Ministre

DECRET N°006 DU 04 AVRIL 2017 MODIFIANT ET COMPLETANT LE DECRET N°12/041 DU 2 OCTOBRE 2012 PORTANT REGLEMENTATION DE L’IMPORTATION DES VEHICULES D’OCCASION EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

LE PREMIER MINISTRE

Vu la Constitution de la République Démocratique du Congo, telle que modifiée par la loi  n°11/002 du 20 janvier 2011 portant révision de certains articles de la Constitution du 18 février 2006, spécialement en ses articles 90 et 92 ;

Vu, telle que modifiée et complétée à ce jour, la loi n°099/73 du 05 Janvier 1973, particulière sur le commerce ;

Vu l’Ordonnance-loi n°10/002 du 20 Août 2010 portant Code des Douanes ;

Vu l’Ordonnance n°16/099 du 26 novembre 2016 portant nomination des Vice-premiers Ministres, des Ministres d’Etat, des Ministres, d’un Ministre délégué auprès du Premier Ministre et des Vice-ministres ;

Vu  l’Ordonnance n°15/014 du 21 mars 2015 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement, modalités de collaboration entre le Président de la République et le Gouvernement ainsi qu’entre les Membres du Gouvernement ;

Vu l’Ordonnance n°15/015 du 21 mars 2015 fixant les attributions des ministères ;

Revu le décret n°12/041 du 02 octobre 2012 portant réglementation de l’importation des véhicules d’occasion en République Démocratique du Congo ;

Considérant la nécessité d’interdire l’importation des véhicules  polluants et de limiter ainsi leur impact nuisible sur l’environnement ;

Considérant le nombre d’accidents de circulation dus au mauvais état technique et à la vétusté  de certains véhicules et qu’il sied, par conséquent, de réduire l’âge moyen du parc automobile du pays, en mettant fin à l’importation des véhicules dangereux dont les conditions techniques ne répondent pas aux exigences du Code de la Route ;

Considérant la nécessité de minimiser risques d’accidents, en améliorant la qualité des véhicules à admettre à la circulation sur l’ensemble du territoire national ;

Considérant la nécessité de répondre à la demande de la profession des transporteurs  pour un assouplissement des conditions d’importation des véhicules d’occasion et tenant compte du pouvoir d’achat de la population ;

Sur proposition du Vice-Premier Ministre, Ministre des Transports et Voies de communication ;

Le Conseil des Ministres entendu ;

DECRETE

Article 1er :

L’article 3 de Décret n°12/041 du 2 octobre 2012 portant règlementation de l’importation des véhicules d’occasion en République Démocratique du Congo, est modifié et complété comme suit :

Article 3 :

Tous les véhicules d’occasion, à importer en République Démocratique du Congo, doivent répondre aux  conditions suivantes :

  • Présenter un état technique satisfaisant, attesté par un centre de contrôle du pays de provenance, préalablement agréé par les Ministères de Transport et Voies de Communication et des Finances de la République Démocratique du Congo ;
  • Avoir été mis en circulation sur une période n’excédant pas 20 ans ».

Article 2

Sont abrogées, toutes les dispositions antérieures contraires au présent  décret.

Article 3

Les Ministres ayant les Transports et Voies de communication, l’Economie Nationale, le Commerce Extérieur et les Finances dans leurs attributions, sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret qui entre en vigueur à la date de sa signature.

Fait à Kinshasa, le 4 avril 2017

Samy BADIBANGA NTITA

 

José MAKILA SUMANDA

Vice-Premier Ministre, Ministre des transports et voies de communications

 

Modeste BAHATI LUKWEBO

Ministre D’Etat, Ministre de l’Economie Nationale

 

Henry YAV MULANG

Ministre des Finances

 

Aimé BOJI SANGARA BAMANYIRWE

Ministre du Commerce Extérieur   

 

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com