Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Ministère de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté : Magguy Kiala s’attaque à la spoliation immobilière

Ministère de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté : Magguy Kiala s’attaque à la spoliation immobilière

This post has already been read 2288 times!

La  ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté, Magguy Kiala Bolenga,  veut mettre un terme à la spoliation des biens immobiliers de son ministère. Elle a annoncé la mise en place d’une Commission d’enquête composée de représentants de son ministre et du ministère des Affaires Foncières.  Cette Commission aura une mission d’adopter une panoplie de mesures et de propositions législatives et organiques visant à faire face, de manière immédiate et ferme, à la récupération de tous les biens spoliés.   Cette action est menée en vertu  du  programme  du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, en faveur de la Jeunesse congolaise. Il  souhaite que tous les jeunes soient formés dans plusieurs domaines de la vie nationale. Mais, la plupart des infrastructures, immeubles et terrains de ce ministère pouvant permettre la formation des jeunes dans les différents domaines sont spoliés par des inciviques. Les retombées de cette réunion interministérielle sont attendues dans 72 heures.

La question a été évoquée au cours d’une séance de travail qui a réuni, ce mercredi 3 mai 2017,  autour de la table les ministres Magguy Kiala, de la Jeunesse et initiation à la citoyenneté et Félix Kabange Numbi des Affaires Foncières. Les deux membres du Gouvernement ont  affirmé  leur engagement et détermination  à remettre l’Etat congolais dans ses droits. Les terrains et immeubles de la jeunesse seront sécurisés et récupérés. Pour y parvenir, une série de réunions est programmée au niveau de la Commission d’enquête pour examiner le sujet et mettre en place un plan d’action urgent, afin de faire face aux actes liés à la spoliation. Ces mesures qui seront prises consisteront à accorder au représentant du ministère public, au juge d’instruction et à la Cour, la prérogative de vérification de titre de propriété qui seront soumis à l’examen  jusqu’au prononcé du verdict, et à la récupération des biens spoliés.

En effet, les projets de formation, d’encadrement et d’entreprenariat des jeunes s’annoncent proches. Comment cela va être possible aussi longtemps que la plupart des terrains et immeubles qui devraient les abriter sont soit spoliés, soit non sécurisés et moins encore occupés par des individus non autrement identifiés et sans qualité. Voilà qui justifie la démarche entreprise par la ministre de la Jeunesse et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté auprès du ministre des Affaires Foncières. Elle  vise à remettre les jeunes dans leurs droits en récupérant tous les terrains ou bâtiments spoliés.  C’est pourquoi, une commission d’enquête est  mise en place pour la recherche et l’identification des immeubles et concessions de l’Etat appartenant au ministère de la Jeunesse. Magguy Kiala : «Nous sommes déterminés à poursuivre cette action jusqu’à l’obtention de tous les titres fonciers ainsi que la récupération des terrains et bâtiments de la jeunesse».

Les deux ministres qu’entouraient leurs conseillers et administratifs ont pu répertorier un nombre importants de terrains et immeubles du ministère de la Jeunesse dans la ville de Kinshasa. Ceux pour lesquels le ministre des Affaires foncières a promis de fournir des Titres fonciers dans 72 heures.

Pour sa part, Félix Kabange Numbi, a rassuré : «La Commission interministérielle va se focaliser sur les bâtiments et terrains de la jeunesse spoliés et ceux qui ne sont pas sécurisés. Car aujourd’hui, il existe des terrains et bâtiments spoliés sans Titres, d’autres sont en voie d’être spoliés et il faut les sécuriser».  Concernant les terrains et bâtiments occupés depuis plus de 4 ou 5 ans, Félix Kabange Numbi promet d’attaquer ce dossier avec le concours du ministère de la Justice afin de les récupérer.

Peter Tshibangu