Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Obsèques de Tshisekedi : la Monusco prête à aider !

Obsèques de Tshisekedi : la Monusco prête à aider !

This post has already been read 1382 times!

La demande avait été faite, sans ambages, par la famille politico-biologique d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. ‘’Nous sollicitons la sécurisation des obsèques par les forces de l’ordre de la RDC ainsi que celle de la Monusco, conformément à la résolution 2348 du Conseil de Sécurité des Nations Unies‘’. C’est là l’appel de Jean-Marc Kabund wa Kabund, le Secrétaire général de l’Udps. Et, à présent, il sied de soutenir que la réponse est là, du moins celle de la Mission des Nations Unies au Congo-Kinshasa car, Kimbuta André, le Gouverneur de Kinshasa, mieux l’Etat congolais, n’a pas encore pipé mot de manière officielle. Hier, au cours de sa conférence de presse hebdomadaire, la mission onusienne a levé l’équivoque. Les éléments de la Monusco sont prêts à participer à la sécurisation des obsèques de l’Opposant historique en RDC. Toutefois, il y a une mise au point de Charles Antoine Bambara : ‘’la Monusco est disposée à le faire aux cotés de la Police Nationale Congolaise puisque cette charge revient en premier lieu à la PNC ‘’. Le rapatriement de la dépouille mortelle du lider maximo ce 12 mai et, évidemment, ses funérailles constituent, pour des observateurs, un défi énorme sur le plan tant sécuritaire que politique.

L’Udps tient, absolument, à inhumer le corps de son leader au siège du parti, à Limete 10ème rue. D’où, malgré le fait d’avoir été saisi dûment par correspondance, l’interface du pouvoir dans ce dossier, le Gouverneur Kimbuta, trouve du mal, jusqu’ici, à trancher. Si l’accompagnement lors du rapatriement n’est pas un problème en soi, la suite des obsèques met en porte à faux, mouvance et Rassemblement/Udps sur la manière de procéder. Notamment, le lieu d’exposition mais, surtout, sur le timing des funérailles. Ce dernier point constitue, à tout dire, avec le lieu de l’enterrement, une véritable source de réflexion car, si le délai dépasse les 3 jours, cet événement populaire entrera en collision d’avec la commémoration de l’entrée de l’AFDL. C’est tous ces aspects qui prennent en otage la réaction de Kimbuta (de l’Etat).

La Monusco se jette à l’eau

Non empêtrée dans des calculs politiques, la Mission des Nations Unies au Congo-Kinshasa a levé l’option. Une semaine avant la date du rapatriement et donc de l’amorce véritable des hommages à Etienne Tshisekedi, la Monusco étale sa bonne foi, tout en précisant qu’en premier lieu, c’est la PNC qui s’occupe de la sécurisation des individus et de leurs biens. ‘’Comme nous sommes invités, nous allons intervenir en appui à la PNC ‘’, a dit Charles Antoine Bambara, le directeur de l’information publique de la Monusco.

Sortie de crise

Observant la scène politique Rd Congolaise avec minutie, pour calmer les tensions au sein de la classe politique congolaise, Maman Sidikou, le représentant d’Antonio Guterres, et toute sa hiérarchie à l’ONU proposent comme remède au mal congolais la recherche de l’inclusivité autour des arrangements particuliers signés le jeudi 27 avril 2017 au Palais du Peuple. Ce n’est qu’en franchissant cet obstacle que le pays pourra retrouver, valablement, la paix pour mettre le cap, selon l’esprit de l’Accord de la Saint Sylvestre, sur les élections.

Danny Ngubaa

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com