Elections et Droits humains. La Ministre Mushobekwa rassure l’Envoyé de l’OIF sur l’enrôlement et le vote au Kasaï

This post has already been read 312 times!

Il est indéniable que la situation qui prévaut dans le Kasaï met en mal les politiques, tant au niveau de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), dans le cadre des opérations d’enrôlement des électeurs, que du Gouvernement, en ce qui concerne la sécurité des personnes et de leurs biens. La même préoccupation hante aussi l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), dont un Envoyé spécial pour la révision du fichier électoral en République Démocratique du Congo, M. Général Siaka Sangare, a tenu à échanger avec la Ministre des Droits Humains, Marie-Ange Mushobekwa. C’est parce qu’élections et droits humains riment ensemble, a-t-il déclaré. L’occasion a permis à ces deux personnalités de passer en revue la situation au Kasaï, la participation de la femme aux activités politiques, dont l’exercice du droit de vote et la gestion des affaires publiques. C’était aussi une opportunité pour l’Envoyé spécial de l’OIF de saluer la reconduction de Mme la ministre à la tête de ce ministère, à la suite des nominations intervenues au niveau du Gouvernement.

« Les normes standards internationaux en matières des élections tirent leurs sources de la déclaration universel des Droits de l’Homme et des Pactes internationaux pour le droit civil et politique. Et comme tel, il y a un lien entre Elections et Droits humains ». Ces propos sont ceux du Général Siaka Sangare, Envoyé spécial de l’Organisation Internationale pour la Francophonie (OIF), pour la révision du fichier électoral en République Démocratique du Congo. C’était au sortir de l’audience lui accordée par la Ministre des Droits Humains, Marie-Ange Mushobekwa, le mercredi, 10 mai 2017. Au menu des échanges, a expliqué Siaka Sangare, la question liée à l’effectivité de l’exercice de droit de vote par l’ensemble des Congolais, l’enrôlement des électeurs, en ce compris au Kasaï,  la participation de la femme à toutes les activités, tant celles liées aux élections, mais aussi à la gestion des affaires publiques.

Engagée dans la promotion de la participation de la femme

L’Envoyé  spécial de l’OIF a reconnu l’engagement de Mme la ministre, en ce qu’elle s’inscrit dans la dynamique des efforts pour promouvoir la participation de la femme. « Elle a dit qu’elle fait et fera toujours des efforts dans ce sens, pour que la femme participe non seulement aux élections, mais aussi à toutes les activités, même celle de la gestion des affaires publiques.

Volonté affichée du Gouvernement : enrôler tous les congolais

Ventre mou, le Kasaï est confronté à l’insécurité qui a conduit la CENI à suspendre les opérations d’enrôlement jusqu’à ce qu’au rétablissement de la paix sociale. Mais, la question a été soulevée par M. Siaka Sangare au cours de son entrevue avec Mme la ministre des Droits humains. « Mme la Ministre m’a rassuré que le Gouvernement ne ménagera aucun effort pour que toute la population en âge de voter puisse être enrôlée et qu’elle exerce son droit de vote au moment des élections », a ajouté l’Envoyé spécial de l’OIF, qui a eu, auparavant des entretiens avec les responsables de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), dans le cadre de la mission d’Audit initiée au mois de juin et août 2015. Mais aussi avec le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères, She Okitundu.

Ghislain Lubula   

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com