Santé publique. Kinshasa : le PNMCV sensibilise sur l’hypertension Artérielle

Santé publique. Kinshasa : le PNMCV sensibilise sur l’hypertension Artérielle

This post has already been read 1035 times!

En marge de la célébration de la Journée mondiale de la lutte contre l’Hypertension Artérielle le 14 mai 2017, le Ministère de la santé, par le truchement de son Programme National de lutte Contre les Maladies Cardiovasculaires-PNMCV-, a organisé une panoplie d’activités à l’attention de la population Congolaise. Objectif, sensibiliser la population sur les facteurs de risques Cardiovasculaires et dépister les volontaires. De ce fait, après la première activité sur la place des évolués le 14 mai dernier, le tour était au marché de la Liberté, dans la commune de Masina, dans le district de la Tshangu, le dimanche 21 mai 2017.

La population de la Tshangu a répondu massivement au rendez-vous. Aussi avec l’assistance du Conseiller du Chef de l’Etat en matière socioculturelle, Emmanuel Limbole Bakilo, les médecins œuvrant dans ce méga PNMCV ont, aussi, sensibilisé la population au dépistage volontaire sur les facteurs de risques Cardio-vasculaires. Tout d’abord, il a été question d’éclairer la lanterne de ces paisibles citoyens sur l’Hypertension Artérielle. Celle-ci est une pathologie cardiovasculaire caractérisée par une évolution de la pression artérielle supérieure ou égale aux valeurs de 140 sur 90mmHg. Ainsi, bon nombre sont exposés, et en sont victimes mais demeurent ignorants, a indiqué le Docteur Dadi-Serge Nkarnkwin, Chef de bureau chargé de l’enquête et de la formation du PNMCV. A en croire le chef du bureau, pour qu’il y ait déclenchement des maladies cardiovasculaires, il y a tout d’abord quelques facteurs qui en concurrent. Notamment, le tabagisme, l’alcoolisme, l’hypertension artérielle. Et, cette dernière a un double attribut. Elle est en soi une pathologie cardiovasculaire, et en même temps un facteur de risque potentiel pouvant provoquer l’Accident Vasculaire Cérébral, précise le Dr Dadi-Serge Nkarnkwin. Toutefois, l’Hypertension Artérielle entraine quelques complications notamment,  l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC), l’Insuffisance Cardiaque, l’Insuffisance Rénale et Rétinopathie hypertensive.

Face-à-face

Une frange de la population est ignorante de ces maladies cardiovasculaires et d’autres en ont une idée mais demeurent négligeant, a déclaré Dr Mireille Kika interniste cardiologue et consultante de la journée. Par ailleurs, elle insinue qu’il est question de manque d’informations et de suivi de patients. D’où, elle fait appel aux congolais à bannir la négligence, à consommer moins du sel et sucre, à pratiquer des exercices physiques; et que la population consomme des légumes et des fruits. Quant à la population consultée, une brochette loue cette initiative. Et, elle  promet de mettre en pratique tout conseil reçu, conclut-elle.

Il sied de signaler que dans 95% des cas, l’Hypertension Artérielle est essentielle ou primaire. C’est-à-dire d’origine inconnue. Et, dans le reste des cas 5%, elle est secondaire ou une cause identifiée. Selon  l’Organisation Mondiale de la santé, actuellement plus d’un quart de la population mondiale adulte est hypertendue (26,4%). Elle prévient qu’à l’horizon 2025, ce chiffre atteindra 29,2%, soit près de 2,1 milliards de sujets hypertendus.

Lambert Saïdi

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com