Conférence de clôture du mois de la presse. RDC : Didier Mumengi affermit les journalistes

Conférence de clôture du mois de la presse. RDC : Didier Mumengi affermit les journalistes

This post has already been read 963 times!

Clôture édifiante du mois de la liberté de la presse, pour les journalistes congolais. Lundi 29 mai aux environs de 10 heures, Didier Mumengi, écrivain et chercheur en intelligence économique, se tenait en conférencier principal, au Centre des Ressources pour les Médias, armant les journalistes présents à ce rendez-vous, et par procuration tous ceux de la RDC, des techniques conformes au bon traitement de l’information, en les mettant par la même occasion, face à leurs responsabilités sociétales.

Son thème à lui seul, suffisait, pour deviner ce que pouvait prêcher le Cicéron de la grande conférence de clôture du mois de la liberté de la presse. “Responsabilité Sociétale du journaliste” était donc le schème de l’entretien des libres chevaliers de la plume, au siège du Journaliste en Danger, JED en sigle.

En présence de son secrétaire général, Tshivis Tshivuadi, et le président de l’Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC), Kasonga Tshilunde, le Ministre de l’information et de la communication, de l’ère Mzee, précis dans ses mots, a tablé sur les capacités d’introspection sociétale, qui,  à l’en croire, fait partie des responsabilités sociétales du journaliste. Aussi, il a fondé ses calculs sur les capacités prospectives sociétales du journaliste, avant d’exhorter par la suite ce dernier à, entre autres, améliorer la compréhension du contexte social et des enjeux sociétales. Aussi, de comprendre le système de fonctionnement des dirigeants et des opposants, pour accomplir le devoir journalistique, qui est celui de dénoncer avec exactitude et précision.

Par ailleurs, Didier Mumengi est revenu sur les techniques de traitement sur base de fond, une information. Comment en est-on arrivé là ? Qui sont les responsables ? Quels sont les moyens d’actions et les contraintes pesant sur la société ? Quelles sont les capacités de réflexion inédite et d’actions stratégiques exceptionnelles des acteurs majeurs présents ? Sont, à en croire l’ancien Ministre, les quelques questions possibles, pouvant éclairer la lanterne, sur une affaire nuageuse à traiter de manière impartiale. En définitive, l’orateur de la grande conférence de clôture du mois de la liberté de la presse, pense que les instruments médiatiques doivent être des lieux, où tous les problèmes de la société, sont mis en relief, et au-delà du problème, où des pistes de solutions à ces problèmes sont mises en exergue. Didier Mumengi affirme que la mission de la responsabilité sociétale du journaliste est de faire en sorte qu’aucun problème ne reste sans compréhension de la cause racine au prospectif probable. Cela demande, selon lui, des outils qui permettent au journaliste d’explorer comme un laborantin politique, afin d’être en mesure de prendre à bras-le-corps les problèmes de la nation, en étant un constructeur des solutions alternatives, au moyen de sa plume.

Marco Mongolu

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com