Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

Piratage des CD et DVD. Musique : Charly Kadima innove avec une clef USB inviolable

Piratage des CD et DVD. Musique : Charly Kadima innove avec une clef USB inviolable

This post has already been read 1296 times!

Les artistes souffrent de la maffia qui copie et multiplie plusieurs exemplaires de tubes, même ceux pas encore livrés aux mélomanes. Quid de la solution ? A la quatrième édition de la semaine française de Kinshasa, Charly Kadima, le patron d’Avalon Image, a montré au public une des ses trouvailles qui est, à ses yeux, la réponse à ce problème de piratage qui sévit sérieusement à l’ère des NTIC. Il s’agit d’une clé USB dans lequel se trouve incorporé la musique.

La maison «Avalon Image» est une structure de production de l’audiovisuel et des événements (events). Dans l’exposition des produits à la quatrième édition de la semaine était l’ardent désir de montrer au monde un produit  ‘’la clé USB musical‘’ qui se trouve être une innovation pour contrer le piratage. C’est là une clef USB comprenant le son et l’image à l’instar des CD et le DVD sans toutefois avoir leur  défaillance. A savoir la capacité qu’ont les utilisateurs de copier leur contenu. Cette clé USB pour Charly Kadima aurait donc un avantage sublime. Il est  indescriptible, c’est-à-dire, on ne peut  pas la lire, ni copier sur l’ordinateur. Il ne peut et ne devra être lu qu’à travers des équipements qui ne peuvent pas copier. Essayer de l’utiliser sur un ordinateur c’est accepté de courir le risque de perdre cette machine. Dans ses modalités d’utilisations, on ne le brancherait que sur les électrons ménagers et non sur l’ordinateur, car la machine est une plaque tournante. Car, en effet, les conséquences seraient graves dans le sens où la machine sera  formatée. De la sorte, le contenu dudit ordinateur sera perdu. A l’en croire, sa lutte n’est pas contre la vente des CD, ni les autres innovations comme support de vente et transmission de la musique mais, plutôt, de combattre le piratage.

Christian Dangonda