‘‘KOLWEZI LES ANNEES 50-70’’ : Georges Antippas repense sa longue marche au départ de sa ville natale !

‘‘KOLWEZI LES ANNEES 50-70’’ : Georges Antippas repense sa longue marche au départ de sa ville natale !

This post has already been read 623 times!

C’est un ouvrage de 175 pages qui va, désormais, enrichir les rayons des bibliothèques congolaises et d’ailleurs. Œuvre d’un incontestable Greco-Congolais, Georges Antippas, ci-devant membre de la Communauté Hellénique et un passionné de l’histoire du Congo-Zaïre, sa seconde patrie, ‘’KOLWEZI LES ANNEES 50-70’’ a été officiellement porté à la connaissance de l’humanité culturelle dans la soirée du jeudi 8 juin 2017, dans l’enceinte de la Communauté Hellénique de Kinshasa. En effet, l’auteur a présenté son œuvre aux autorités congolaises et aux membres sa communauté. Devant plusieurs Ambassadeurs accrédités en République démocratique du Congo et tant d’autres invités de marque, Gerasimos Dounis, Président de la Communauté Hellénique de Kinshasa a souligné que la diaspora a toujours été et reste pour chaque pays un atout précieux tant sur le plan économique, diplomatique que culturel. C’est le cas de M. Georges Antippas, natif de Kolwezi, Chef-lieu de l’actuelle province de Lualaba, qui retrace son parcours, ses expériences vécues, mieux sa longue marche au départ des années 50-70 et son témoignages sur ceux qu’il a aimés et, surtout, de sa seconde patrie, la République Démocratique du Congo.

Subdivisé en cinq chapitres, ’KOLWEZI LES ANNEES 50-70’’ retrace amplement l’histoire de cette grande ville minière  de l’ex-Katanga vers les années 50-70, ses grandes richesses du sol et sous-sol, ses habitants et les écoles qui ont formé l’élite de cette contrée de la République démocratique du Congo, vécue telle par son Auteur, le Greco-Congolais, Georges Antippas.

Dans une sorte de retro, Georges Antippas, revisite sa longue marche, avec une juxtaposition méticuleuse des informations, des photos et des documents pour faire revivre à ses millions de lecteurs cette période inoubliable dans les mémoires des zaïroises et zaïrois de l’époque. Vu son style narratif, Georges Antippas semble élargir ses limites d’amateur pour être dans le champ d’un historien. C’est dire que la manière dont il rassemble les faits historique  du Congo-Zaïre qui l’a vu naître dans la Ville de Kolwezi, laisse entrevoir la maîtrise parfaite de l’histoire de la RD. Congo. Tel un acteur et témoin oculaire. Car, il connaît le Congo. C’est son pays, sa seconde patrie.

Rappelons que Georges Antippas est dans sa troisième publication de l’histoire du Congo-Zaïre.  Son premier livre publié en 2007, était intitulé : « les descendants des pionniers du Congo». Ce livre rend hommage à près de 40.000 expatriés qui ont vécu au Congo et qui ont laissé l’empreinte « pionniers méconnues».

En 2015, Georges Antippas est revenu à la charge, cette fois-là, avec un deuxième ouvrage, intitulé : « Itinéraire et Témoignages, Congo-Zaïre 1960-1980 ». Ce dernier est une œuvre littéraire et historique. Ainsi, ‘’KOLWEZI LES ANNEES 50- 70’’ est son troisième livre. Dans son préface, Georges Antippas proclame : « Ma ville natale, je t’aimerai toujours». Cela, pour témoigner la détermination qu’il a de poursuivre son travail d’un témoin oculaire de l’histoire de cette grande Ville où il a vécu comme tous les autres habitants de Kolwezi avec sa famille, son père, sa mère et ses trois frères. Qui, plus est, ont traversé des moments difficiles, avec la  destruction, trois fois de suite, de leur unité de production et ils ont, par trois fois, recommencé leurs activités. Ils étaient chez eux, et rien ne pouvait les empêcher de recommencer, de recommencer encore et de toujours recommencer.

‘’L’expatriés maintient des liens matériels, culturels, spirituels et sentimentaux avec son pays d’origine, soit individuellement, soit collectivement au sein de communauté ou de cercle’’, a laissé entendre le Président de la Communauté Hellénique à Kinshasa, M. Gerasimos Dounis lors de son mot de circonstance.

Il convient de rappeler que M. Georges Antippas est de la troisième génération des expatriés. D’ailleurs, ses grands parents ont foulé le sol congolais vers 1895. Par lui, et tous les autres grecs, les empreintes économiques, culturelles des grecs en RD. Congo son incontestables aussi longtemps que de telles réalisations culturelles se poursuivent.

Notons que cette cérémonie a été sanctionnée par la projection d’un film sur la ville de Kolwezi  à l’époque Belge.

Jules Ntambwe

 

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com