Forum des ministres et chefs des divisions provinciaux en charge du Genre : Chantal Safou plaide pour la mise en place d’un mécanisme institutionnel de la promotion de la femme et de l’égalité des sexes !

Forum des ministres et chefs des divisions provinciaux en charge du Genre  : Chantal Safou plaide pour la mise en place d’un mécanisme institutionnel de la promotion de la femme et de l’égalité des sexes !

This post has already been read 7136 times!

Il s’est ouvert dans la matinée d’hier, mercredi 12 juillet 2017 au Salon Congo de Pullman Grand Hôtel, les travaux de la 3ème édition du Forum national des Ministres et Chefs de divisions provinciaux en charge du genre. C’est le Ministre d’Etat en charge des Relations avec le Parlement, Jean-Pierre Lisanga Bonganga qui a ouvert ces assises au nom du Premier, Ministre Bruno Tshibala Nzenzhe. Patronne de la cérémonie, la Ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou Lopusa a, lors de son discours, exprimé son vœu de voir ces assises accouchées des recommandations réalistes et réalisables. Aussi, la Patronne du Genre, Enfant et Famille a salué l’appui financier du PNUD et de l’ONU-Femmes qui a permis la mise en œuvre de nombreux programmes et projets  visant la promotion de la femme et l’égalité des sexes à Kinshasa et dans toutes les autres provinces du pays.  Fort de cet aspect de chose, Chantal Safou Lopusa soutient l’hypothèse selon laquelle la Coordination et le suivi de la mise en œuvre de ces programmes et projets exigent la mise en place d’un mécanisme institutionnel coordonné de la promotion de la femme et de l’égalité des sexes.

C’est d’ailleurs, à en croire ses propos, le sens qu’il faut donner aux présentes assises qui vont permettre aux ministres provinciaux et chefs de divisions qui ont le genre dans leurs attributions de réfléchir pendant trois jours. Sans détour, le Ministre du genre, Enfant et Famille a profité de l’occasion pour remercier et féliciter tous ceux qui travaillent avec ardeur à la promotion des droits de la femme, en général, et pour la tenue de ces assises, en particulier. «Je pense ici, aux cadres et agents de mon Ministère, qui ont tout donné pour que nous nous réunissions  aujourd’hui.

Mon vœu le plus ardent est que ce forum de tous les acteurs du genre devienne, effectivement, un cadre de réflexion, d’évaluation, d’orientation et de planification stratégique en vue de coordonner nos différentes actions pour un monde 50/50, à l’horizon 2030. De même, j’invite tous les Ministres et Chefs de divisions provinciaux, en charge du genre, à réfléchir sur les mécanismes devant assurer une plus grande implication technique et financière du Gouvernement central et des gouvernements provinciaux à la tenue de ce Forum», a-t-elle déclaré lors de son allocution. Peu avant de clore son propos, elle a exprimé un vif souhait, celui de voir les présentes assises amener les uns et les autres à resserrer les liens, à travers un travail assidu durant ces trois jours, pour ne privilégier que l’intérêt de la femme, et le bien-être de toute la nation congolaise, car ensemble, insiste-t-elle, nous arriverons à des grandes réalisations. Ouvert ce mercredi 12 juillet au Salon Congo du Pullman Grand Hôtel Kinshasa, ces assises vont se clôturer, sauf changement de dernière minute, ce vendredi 14 juillet 2017 dans l’après-midi. Ci-dessous, l’intégralité du discours de Madame le Ministre du Genre, Enfant et Famille !

MOT D’OUVERTURE DE SON EXCELLENCE MADAME LE MINISTRE DU GENRE, ENFANT ET FAMILLE A LA 3ème EDITION DU FORUM NATIONAL DES MINISTRES ET CHEFS DE DIVISIONS PROVINCIAUX EN CHARGE DU GENRE

  • Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, représentant personnel du Premier Ministre, Chef du Gouvernement ;
  • Excellence Monsieur le Ministre des Affaires Sociales et chers Collègue ;
  • Excellence Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs des missions diplomatiques ;
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Agences du système des Nations Unies et autres partenaires ;
  • Mesdames et Messieurs les Ministres provinciaux en charge du genre ;
  • Madame le Secrétaire Générale au Genre, Enfant et Famille ;
  • Mesdames et Messieurs les Chefs des divisions provinciaux en charge du genre ;
  • Mesdames et Messieurs les Cadres et Agents du Ministère du Genre, Enfant et Famille ;
  • Mesdames et Messieurs, Distingués invités.

C’est un honneur pour moi de prendre la parole en ce jour, à l’occasion de la tenue des travaux de la troisième Edition du Forum des Ministres et chefs des divisions provinciaux, en charge du genre de la République Démocratique du Congo.

Avant toute chose, permettez-moi de rendre un hommage mérité à son Excellence Monsieur Joseph Kabila Kabange, Président de la République-Chef de l’Etat, pour les efforts visant à rétablir la paix et la sécurité sur toute l’étendue du Territoire National et de l’attention qu’il ne cesse d’accorder à toutes les questions liées aux femmes, notamment, celles relatives à sa participation politique, à son autonomisation, et à l’égalité des sexes.

Je rends également un hommage, soutenu, à son Excellence Monsieur Bruno Tshibala Nzenzhe, Premier Ministre et Chef du Gouvernement, pour son implication personnelle à la tenue des travaux de cette 3ème Edition du forum du Genre.

Excellences ;

Mesdames et Messieurs ;

Distingués Invités ;

Comme d’aucuns le savent, la République Démocratique du Congo, notre cher et beau pays, est résolument engagée sur la voie de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de la femme, à l’horizon 2030 comme l’indique si bien le thème du mois de la femme 2017, je cite « ensemble pour la parité 50/50 à l’horizon 2030 : investissons dans le travail décent et le plein emploi pour les femmes dans un climat de paix et d’équité ».

D’évidence, plusieurs efforts ont été et sont en train d’être réalisées pour concrétiser cet engagement, au nombre desquels il y a lieu de noter la ratification par le pays des instruments juridiques régionaux et internationaux, parmi lesquelles :

  • La convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ;
  • La charte africaine des Droits de l’Homme et des peuples relatif aux droits de la femme,

La République Démocratique du Congo a également renforcé son arsenal juridique, en prenant en compte l’égalité homme-femme, notamment :

  • Dans la Constitution du 18 février 2006, telle que modifiée à ce jour ;
  • Dans la loi n°001/2001 du 17 mai 2001, portant organisation et fonctionnement des partis politiques ;
  • Dans la loi n°08/005 du 10 juin 2008 portant financement des partis politiques et plus récemment,
  • Dans la loi n°15/013 du 1er août 2015 portant modalités d’application des droits de la femme et de la parité homme-femme ;
  • Sans oublier la loi n°16/008 du 15 juillet 2016, modifiant et complétant la loi n°87-010 du 1er août 1987, portant code de la famille.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Distingués Invités,

Pour concrétiser cette volonté politique, le Ministère du Genre, Enfant et Famille a élaboré en 2009, la politique Nationale du Genre. Et à partir de celle-ci, des stratégies spécifiques ont été élaborées. Notamment, la stratégie d’intégration Genre dans les politiques et programmations de développement du pays, la stratégie nationale de lutte contre les violences sexuelles basés sur le Genre, et d’autres encore, en cours d’élaboration.

Avec l’appui des partenaires  dont je salue les soutiens financiers, particulièrement le PNUD et l’ONU-Femmes, des nombreux programmes et projets visant la promotion de la femme et l’égalité des sexes ont été mises en œuvre à Kinshasa et dans toutes les autres provinces du pays.

Cependant, la Coordination et le suivi de la mise en œuvre de ces programmes et projets exigent la mise en place d’un mécanisme institutionnel coordonné de la promotion de la femme et de l’égalité des sexes.

C’est le sens qu’il faut donner aux présentes assises qui vont nous réunir pendant trois jours.

Lors de deux précédentes éditions du forum des Ministres et Chefs de divisions provinciaux en charge du Genre, les participants ont de façon unanime, émis le vœu de le pérenniser et de l’institutionnaliser, au rythme d’une fois l’an.

Je suis contente que ce vœu ait été entendu et se matérialise à travers l’organisation de cette troisième édition.

Je profite de l’occasion pour vous remercier et vous féliciter, vous tous qui travaillez avec ardeur à la promotion des droits de la femme en général, et pour la tenue de ces assises, en particulier.

Je pense ici, aux cadres et agents de mon Ministère, qui ont tout donné pour que nous nous réunissions  aujourd’hui.

Mon vœu le plus ardent est que ce forum de tous les acteurs du genre devienne, effectivement, un cadre de réflexion, d’évaluation, d’orientation et de planification stratégique en vue de coordonner nos différentes actions pour un monde 50/50, à l’horizon 2030.

Je souhaite également que de ces assises sortent des recommandations, réalistes et réalisables et surtout, un comité de suivi de la mise en œuvre de toutes ces recommandations

De même, j’invite tous les Ministres et Chefs de divisions provinciaux, en charge du genre, à réfléchir sur les mécanismes  devant assurer une plus grande implication technique et financière du Gouvernement central et des gouvernements provinciaux à la tenue de ce Forum

Excellences ;

Mesdames et Messieurs ;

Distingués invités

Je voudrais clore mon propos en exprimant un vif souhait : celui de voir les présentes assises nous amener tous à resserrer nos liens, à travers un travail assidu durant ces trois jours, pour ne privilégier que l’intérêt de la femme, et le bien être de toute la nation congolaise, car ensemble, nous arriverons à des grandes réalisations

Puisse l’Eternel notre Dieu nous éclairer dans sa lumière pour un franc succès à nos assises et nous assurer de ses innombrables bénédictions

Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie

Fait à Kinshasa, le 12 juillet 2017

Chantal SAFOU LOPUSA

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com