Ogefrem. Anatole Kikwa : une sortie par la grande porte!

Ogefrem. Anatole Kikwa : une sortie par la grande porte!

This post has already been read 414 times!

Il aura marqué son temps. Lui, c’est Kikwa Anatole, ex-DG de l’Office de Gestion du Fret Multimodal. En effet, suite à l’Ordonnance présidentielle n°17/040 du 13 juillet 2017 portant nomination des membres de la Direction Générale de l’Ogefrem, Anatole Kikwa cède la commande de cette entreprise à Patient Sayiba Tambwe, l’actuel Directeur Général. Le DG sortant quitte cet établissement public par la grande porte. La preuve, soutient un de ses collaborateurs, dès l’annonce de son départ, les messages d’encouragement pleuvaient sur son téléphone portable. C’est donc un homme heureux qui quitte l’Office, laissant derrière d’immenses réalisations dont les souvenirs traverseront des générations. Il y a un temps pour tout, dit-on.

Dans cette logique, point n’est besoin de parler d’une sanction négative portée sur sa personne. C’est, à tout dire, l’occasion qui est donnée aux successeurs par le Chef de l’Etat, de poursuivre l’œuvre de Kikwa Anatole, pourquoi pas de faire davantage, dans la droite de la révolution de la modernité prônée par le Raïs.

Parcours élogieux

Dès l’entrée en fonction comme DG a.i, Anatole Kikwa n’était pas venu la tête vide. La preuve est qu’il a commencé tout de suite à réaliser son programme d’action qui cadrait parfaitement avec la feuille de route du gouvernement qui prônait la révolution de la modernité du Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Ainsi, il y a eu la construction du siège social de Kinshasa ; la Direction provinciale Ouest de Matadi au Kongo Central ; la Direction provinciale Katanga-Kasaï de Lubumbashi au Katanga; l’ouverture des agences de Kindu au Maniema  et de Lufu au Kongo central; la construction du bâtiment de la Direction provinciale de Bukavu; l’inauguration de l’hôtel Mbingu réhabilité à Matadi; l’inauguration des locaux de l’immeuble Botour à Kinshasa pour abriter notamment, le Centre de santé ultra moderne, le CEMOG, et des bureaux; l’acquisition de 12 pick-up 4×4 et d’un grand bus d’une centaine de places ; la réalisation du Parc à bois de Boma au Kongo Central, l’acquisition des autogrues ; la participation de l’Ogefrem à la réhabilitation du Palais du Peuple et des voiries prioritaires de la ville de Kinshasa sans oublier celle des homes  des étudiants de l’université de Kisangani et celle des écoles primaires Fleuve Congo et d’application à Kindu. Ce n’est pas tout. A cela s’ajoute la participation de l’Ogefrem au capital de Congo Airways (4,5 millions USD) et également  à la réhabilitation des voiries de Kindu voire la participation active de l’Ogefrem à la construction de l’immeuble intelligent du gouvernement central; la construction du centre de formation Huawei de Kinshasa et celle de deux écoles d’amitié Sino-congolaise de Kisangani; la modernisation de la place de l’Echangeur de Kinshasa/Limete et le projet immobilier de la cité Kim-Oasis.  En 2013, Anatole Kikwa a accédé à la présidence de l’UCCA,  l’Union des Conseils des Chargeurs Africains qu’il a dirigée avec brio à la grande satisfaction de tous ses pairs africains. La reconnaissance de ses mérites a franchi les frontières nationales et même continentales et a été justifiée par la remise du prix du meilleur conseil des chargeurs africains par Trans Montana à Genève en Suisse. Anatole Kikwa laisse un salaire majoré de 30 à 40 % sans arriérés et un patrimoine mobilier et immobilier évalué à plus de USD 90 millions. Et, un projet le lancement des travaux du Port sec de Kasumbalesa au Katanga.  En guise de récompense de tant de loyaux services rendus à la nation, le Chef de l’Etat Joseph Kabila l’avait confirmé au poste de Directeur Général.

Une bonne gestion confirmée

Aux termes de contrôle que l’inspecteur général des Finances- chef de service a effectué à l’Ogefrem sur un présumé détournement des deniers publics, il a été constaté l’impossibilité ”d’établir ce détournement quoi que (l’inspection) ait noté le non paiement, depuis pratiquement octobre 2015 des impôts collectés par cet établissement public, en particulier l’Impôt  Professionnel sur les Rémunérations et la Taxe sur la valeur ajoutée. ”Il ressort  en effet des éléments analysés par l’équipe de contrôle que les difficultés rencontrées par l’Ogefrem, depuis octobre 2015, pour le paiement des impôts susmentionnés, coïncident avec l’apparition de nouvelles charges financières découlant des engagements souscrits à la demande de l’Etat-propriétaire, pour le financement de la participation au capital social de Congo Airways. Cette prise de participation financière est intervenue dans un contexte de rétrécissement de trésorerie de l’Office, suite à la baisse drastique des importations, à la réduction de sa quote-part dans la répartition des frais sur (des) services rendus à l’exportation des produits miniers”, a écrit l’inspecteur général adjoint dans sa lettre n°208/PR/IGF/IG-CSA/MM/CMM/2017 du 09 juin 2017 portant ”transmission d’un rapport de contrôle” adressée au Premier ministre, chef du gouvernement.

Quoi qu’il en soit, Anatole Kikwa n’a pas démérité au vu de ce parcours élogieux. Il quitte donc l’Ogefrem  avec le goût d’inachevé mais l’âme en paix. Il demeure à la disposition des pouvoirs publics qui pourront recourir à lui en cas de besoin.

La Pros.   

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com