Pas un pas sans la prospérité.
Chaque jour, du lundi à samedi, reprise des publications quotidiennes

CNSA: la MP salue la désignation par consensus de Joseph Olenghankoy !

CNSA: la MP salue la désignation par consensus de Joseph Olenghankoy !

This post has already been read 1033 times!

Elle n’a pas tardé à réagir. 48 heures ont suffit pour que la famille politique du Président de la République délit sa langue au sujet de l’installation du Conseil National de Suivi de l’Accord qui fait couler beaucoup d’encre et de salive. Rassemblés dans les conforts de l’Hôtel Kempiski, les membres chevronnés du Bureau politique, se sont réjouis de la désignation de Joseph Olenghankoy comme Président du CNSA, conformément à l’esprit et à la lettre de l’Accord politique signé le 31 décembre 2017, sous les auspices des prélats catholiques. Selon eux, c’est grâce à la volonté politique du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, que tout ceci est arrivé. C’est le porte-parole de cette plateforme qui a rendu compte de la rencontre à la presse. Le Bureau Politique est allé loin pour constater la capacité démocratique au sein de la classe politique congolaise et surtout, dans la liberté d’expression. Car, depuis cet acte, faut-il le souligner, les déclarations de protestations ou de soutient viennent de tous les côtés.  Pour la MP, c’est un signal fort pour tout pays qui se dit démocratique.       

Pour donner sa position par rapport à l’installation du Bureau du Conseil National de Suivi de l’Accord, la Majorité Présidentielle a, au cours de sa réunion de  lundi, 24 juillet 2017, sous la présidence de son Secrétaire Général, abordé deux grands points essentiels et d’actualité. Il s’agit de l’installation du CNSA et de l’évaluation des candidats Gouverneurs et Vice-gouverneurs dans les postes vacants dans les onze Provinces démembrées.

De prime à bord, il s’avère nécessaire de souligner que le Bureau politique a, à l’unanimité, agréé la détermination de son Excellence Joseph Kabila, Président de la République et Chef de l’Etat, à poursuivre résolument la mise en œuvre de l’Accord du Centre Interdiocésain, gage de la paix et de l’organisation des élections transparentes et apaisées. Ceci, en dépit de la mauvaise foi manifeste d’une frange d’acteurs politiques de l’opposition qui cherchent à prendre le pouvoir par les voies non démocratiques.

Ensuite, les vieux loups de la MP se sont appesantis sur le point portant  sur l’installation du CNSA et de son bureau. Ayant la chance d’avoir un patron qui a co-présidé avec son Collègue du Sénat la cérémonie et les tractations, en la personne de son Secrétaire Général, Aubin Minaku, en qualité de représentant personnel du Chef de l’Etat, les membres présents ont été suffisamment édifiés là-dessus.

Selon André-Alain Atundu qui a restitué les travaux, le Secrétaire Général a pris soin minutieusement d’aller dans les détails possibles. Il a informé les membres du Bureau politique, spécialement sur ce qui reste à faire. Seules les positions du MLC qui a demandé un délai de concertation sur la personne à proposer comme vice-président et la Société Civile qui a fait de même pour le poste de Rapporteur, sont attendues à bras ouverts pour combler le vide et mettre fin à tout prétexte fallacieux évoquant la non-application intégrale de l’Accord.

Le Bureau Politique a également noté avec bravoure la bonne foi de délégués de l’Opposition politique, dûment désignés par Vital Kamerhe, Chef de la délégation de cette composante aux échanges directs du Centre Interdiocésain, à pouvoir lui reconnaître cette qualité en le proposant au poste de deuxième Vice-président du CNSA. Cependant, démocratie oblige, il souligne qu’il lui est évidemment loisible d’y renoncer  de la même manière, c’est-à-dire, par le biais des délégués de son groupe.

Il sied de rappeler que c’est le samedi 22 juillet que les mandats de délégués au CNSA ont été validés, sous la conduite des Honorables Minaku et Kengo. Après concertation et vote, c’est Joseph Olenghankoy, Président du Conseil des Sages du Rassemblement Aile Kasa-Vubu, qui a été élevé par consensus par tous les délégués. Il est suivi d’Adolphe Lumanu Mulenda pour la première vice-présidence réservée à la Majorité Présidentielle, de Vital Kamerhe pour le compte de l’Opposition signataire ainsi que de la troisième vice-présidence réservée au Front pour le Respect de la Constitution.

Flodel Nkima

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com