Deux journées Villes-mortes. PSN : Rudy Mandio salue le respect du mot d’ordre donné !

Deux journées Villes-mortes. PSN : Rudy Mandio salue le respect du mot d’ordre donné !

This post has already been read 425 times!

Kinshasa, ville bouillonnante d’ambiance a perdu de son effervescence totale le mardi 8 et mercredi 9 août 2017, suite aux deux journées Villes-mortes décrétées par l’aile dure du Rassemblement. Sur ce, le président du « Peuple au Service de la Nation », PSN, parti membre de la Dynamique de l’Opposition et donc du Rassop, n’est pas resté dans le silence. Rudy Mandio se félicite de la réussite desdites journées et, par-dessus tout, de cet infini courage du peuple congolais qui, quoique vivant pour la plus part au taux du jour, a respecté le mot d’ordre.

Au cours d’un entretien avec votre journal concernant ces deux journées villes-mortes, ce défenseur patenté de la vraie démocratie en RD. Congo indique qu’elles sont des forts signaux  au Gouvernement et surtout à la Ceni et en même temps,  constituent un grand succès pour le peuple congolais. Ce dernier, argumente-t-il, par cet acte a démontré, une fois de plus, son attachement à la lutte que mène le Rassemblement aile Félix Tshisekedi et Pierre Lumbi. Celle du seul maître de son destin. «Ces villes-mortes étaient un autre test du peuple dans cette lutte pour l’organisation des élections», signale-t-il.

Salus populi suprema lege !

Il est indéniable de souligner que l’intérêt du peuple, dans chaque Etat, devra toujours passer en premier, car le salut du peuple est la loi suprême, apprend-on dans les enseignements politiques. De ce fait, le président du PSN appelle au respect du vœu de la population congolaise qui, pour lui, demeure l’alternance au niveau du strapontin de la Res publica. Il est ainsi temps, martèle-t-il, que le Congo puisse mériter l’adjectif « Grand » qui lui est collé par tous et ce, par la bonne tenue des élections dans un bref délai afin d’aboutir, en même temps, à une véritable démocratie. « Les élections sont les poumons et la démocratie et le souffle», ajoute-t-il. Par ailleurs, le numéro Un de ce parti des jeunes appelle la Ceni à publier rapidement le calendrier électoral dans la ligne droite du memo qui lui était dernièrement dressé par leur plateforme, le Rassemblement de l’Opposition. Réagissant en rapport avec les troubles causées par les adeptes de Bundu Dia Mayala (BDM) dans quelques villes du pays le lundi dernier, Rudy Mandio dit n’accorder aucun crédit à tous ces actes qu’il considère comme manœuvres de la Mouvance présidentielle, d’après ses propos, à la recherche de l’instauration de l’Etat d’urgence. Dans la foulée, apprenant la restriction de l’internet dans le pays, il stigmatise ce qu’il qualifie de rétrécissement de la liberté d‘expression du peuple congolais. Selon ses propos,  l’internet est aujourd’hui un droit reconnu aux Nations Unies. De facto, les autorités ne peuvent pas empêcher tout un peuple de jouir de son droit, vocifère-t-il.

Corneille Lubaki

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com