Florent Ibenge rassure et appelle le public à soutenir l’équipe !

Florent Ibenge rassure et appelle le public à soutenir l’équipe !

This post has already been read 462 times!

Les deux sélectionneurs, Jean-Florent Ibenge de la République Démocratique du Congo, et Nabil Maaloul de la Tunisie, se sont livrés hier lundi 4 septembre dans la soirée, à la traditionnelle conférence de presse d’avant match, au stade des Martyrs. Les deux techniciens ont chacun parlé de ce qu’il pense de ce match retour et comment s’y mettre. Le premier à se lancer  devant la presse, c’est Florent Ibenge, très serein et détendu, habillé comme d’habitude aux couleurs nationales. L’entraîneur congolais est resté positif. Il a simplement lancé un appel au public à soutenir l’équipe du début à la fin. Le match se joue jusqu’à la dernière seconde.

Ibenge rassure que son équipe va aborder le match avec la ferme intention de prendre les trois points. «Nous sommes dans un mini championnat, et nous avons encore jusque maintenant nos chances en mains. L’essentiel est de terminer premier du groupe», a-t-il déclaré, tout en reconnaissant que tout se joue dans  ce match contre la Tunisie. Un match difficile pour les Léopards  qui vont jouer pratiquement sous pression, d’autant plus que la victoire est impérative.

Très conscient, Florent Ibenge rassure une fois de plus que la RDC doit reprendre son destin en mains en route pour la Coupe du Monde Russie 2018. Rien n’est perdu.  En ce qui concerne l’équipe adverse, le sélectionneur congolais  a indiqué que, la Tunisie est une équipe forte dans la conservation de la balle et dans les incursions dans le camp adverse. Peu importe, pas trop de souci pour Ibenge qui dit avoir travaillé ses poulains de manière à les empêcher de ne pas développer leur jeu.

Nabil Maaloul : «je n’ai peur de rien…»

Aussitôt après Florent Ibenge, l’entraîneur tunisien, Nabil Maaloul, lui aussi très détendu et même rassurant, s’est présenté devant la presse pour dire que la Tunisie a un seul objectif, c’est d’aller à la Coupe du Monde. «Nous avons oublié la victoire de vendredi dernier, à Rades. Nous sommes à Kinshasa pour un autre match. Les chances sont égales ; 50/50, même si la RDC a un léger avantage parce qu’elle joue devant son public. Répondant à une question si Nabil Maaloul a perd du stade des Martyrs de plus de 80 mille places, le coach tunisien dit non ; je n’ai peur de rien, pas du tout. Il y a lieu de noter que Nabil Maaloul a prétendu dire le vendredi 1er septembre après la victoire qu’il a décelé les points forts et faibles des Léopards. Par conséquent, il a promis de gérer la première place de son équipe. « C’est vrai qu’on s’est créé énormément d’occasions pendant ce match. On a marqué deux buts et c’est l’essentiel. Le plus important c’était les trois points. Maintenant on est premier, à nous de bien gérer notre match retour », avait-il indiqué. Mais son effectif, il y aura un absent de taille, Taha Yassine Khenissi, suspendu pour ce match retour après un second avertissement récolté vendredi dernier à Rades. «La suspension de Taha Yassine Khenissi va nous priver d’un atout. Il faudra donc s’attendre à des changements dans le Onze rentrant contre la RDC. Les Congolais nous ont par ailleurs posé de sérieux problèmes surtout dans le jeu aérien. D’où, la nécessité d’introduire quelques remaniements », a-t-il présenté quelques inquiétudes.

EG

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com