Faden House : Actualite.cd met Fayulu face aux internautes

Faden House : Actualite.cd met Fayulu face aux internautes

This post has already been read 376 times!

C’est le samedi 9 septembre que ce rendez-vous a eu lieu. Thème du jour ? « Analyse du processus électoral, craintes et perspectives ». Député national et président de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECiDé), une formation politique de l’Opposition, Martin Fayulu Madidi a été l’invité du jour du troisième NewsForum d’Actualite.cd. L’homme s’est sérieusement penché sur la problématique du vote électronique et les enjeux de l’horizon décembre 2017. Dans une verve oratoire qui lui est propre, il aura été particulièrement tiré sur la Commission Electorale Nationale Indépendante et son président Corneille Nangaa.  « Il (Nangaa) se déclare expert électoral. Il a été invité au Dialogue de la CENCO. Les participants au Dialogue lui ont directement dit qu’ils n’en veulent pas. Nous avons catégoriquement refusé en lui disant que les pays les plus avancés que nous éprouvent des difficultés avec ce mode de vote»,  a-t-il dit.

Le sujet est sur bien des lèvres ces derniers jours. Et, la CENI n’a de cesse de vanter ses mérites. Rapidité et baisse du coût des opérations. Bien. Mais, seulement, bien des congolais mettent en avant le fait que le plus grand inconvénient de ce mode de vote est la sécurité peu viable et donc une fraude massive et silencieuse. Dans un pays où les deux dernières élections, celles de 2006 et 2011 ont donné lieu à des vraies crises postélectorales sur fond d’une dénonciation de fraudes, ce point préoccupe plus d’un esprit.

Niet

Aux yeux du président de l’ECIDé, ‘’La loi électorale est claire dans son article 237. Le mode de vote électronique ne peut être appliqué pour les élections en cours ‘’.  «Vous ne pouvez pas l’introduire, c’est un changement majeur dans un processus. Nangaa trouble l’ordre public. On ne peut pas l’essayer maintenant. Personne n’a jamais essayé ce système », dixit Fayulu. Qui a ajouté que : « le vote électronique est notamment caractérisé par l’absence du papier. En RDC, les ordinateurs ne sont pas réseautés et les réseaux ne sont pas fiables ».

Doute

«Nous reprochons à la CENI de ne pas bien faire son travail, Nangaa est en train de faire des choses qui ne sont pas conformes à la Constitution. D’ailleurs, il est inféodé par la Majorité et ce n’est pas Nangaa le président de la Ceni. Il en est plutôt le porte-parole. Le vrai président de la CENI, c’est Norbert Basengezi, le délégué du Pprd. C’est lui qui dirige la CENI», a-t-il lancé. Pour lui, ces deux têtes couronnées de la Commission Electorale Nationale du Congo ‘’sont partisans, ils ont montré qu’ils ne peuvent pas garantir la tenue de bonnes élections. Ils ont enrôlé des mineurs, c’est regrettable’’.

La carte Mukwege

Conformément à la ligne du Rassop/Limete, Martin Fayulu exige la tenue des élections avant le 31 décembre et, en cas de non-organisation des élections, au-delà de cette date, une transition devra être entamée au pays sans le président Kabila. Qui pourra chapeauter ladite transition si elle a lieu ?  «  La notoriété de Mukwege peut nous aider. Il a l’aura. Quand vous avez Messi dans votre équipe, vous ne le mettez pas sur le banc. Il peut nous aider notamment, à avoir de l’argent pour les élections à l’international. J’ai été le premier à le proposer à la présidence pour une éventuelle transition», a dit Martin Fayulu dans le NewsForum organisé d’Actualite.cd.

Danny Ngubaa

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com