Forum des femmes congolaises CWB : femmes debout pour la prise de conscience !

This post has already been read 1475 times!

Il s’est ouvert mardi, 12 septembre 2017, au Centre Wallonie-Bruxelles (CWB) de la  Gombe, un forum des femmes congolaises organisé par PANZI FOUNDATION DRC et la SFVS,  pour évaluer la résolution 1325 du Conseil de Sécurité des Nations Unies depuis son existence et de son apport, particulièrement en RDC.

La nécessité du forum est de promouvoir les piliers de ladite résolution, dans la participation, la prévention et  la protection intégrale des femmes dans les cercles de prise des décisions du pays. Mais, la question est celle de savoir si les femmes sont vraiment intégrées dans la gestion de la Res publica. Y a-t-il participation paritaire au sein des institutions nationales ? Ces questions ont été abordées pendant la conférence.

Il sied de rappeler que les travaux se sont poursuivis dans les ateliers où les organisatrices  se sont entretenues intégralement avec les femmes, dans la perspective de trouver la bonne formule qui mènerait la majorité de femmes sur la table des négociations.

En effet, la politique n’est pas l’apanage des hommes, elle implique également la grande présence des femmes. Malheureusement, celle-ci est moins représentée dans le Gouvernement et dans les institutions de l’Etat, alors que la résolution 1325  du Conseil de Sécurité des Nations Unies veut la parité dans toutes les instances du pays entre les hommes et les femmes. C’est pourquoi, en adoptant ladite résolution, les femmes doivent avoir l’esprit ouvert de la liberté et de l’égalité, afin de s’impliquer massivement dans les partis politiques, dans des cabinets judiciaires pour pouvoir s’asseoir sur la table des décisions et diriger aussi le pays, a-t-on indiqué. C’est ainsi que le Forum des femmes congolaises est organisé, en ayant la même motivation, quant à l’émergence, la présence et la prise de pouvoir sur l’échelle nationale.

Prenez-vous en charge 

L’appel a été lancé par la modératrice du forum, Me  Cathy Furah, membre de la synergie des femmes pour la violence sexuelle. Sans mâcher les mots, elle a appelé toutes les femmes à cesser de dormir et à se mettre au même diapason que des  hommes, d’élever la voix pour se prendre en charge et de se serrer les coudes, afin de gérer la chose publique et diriger le pays. C’est dans cette optique que Madame Rose Mutombo, membre de la SYMOCEL, a interpelé  la conscience des femmes. « Il est grand temps de vous engager dans les partis politiques pour appliquer toutes  connaissances et vos facultés, pour s’affirmer dans les institutions de l’Etat qui sont ouvertes pour tout le monde », a-t-il indiqué.

Il faut noter que ce forum des femmes congolaises a été rendu possible grâce à la synergie des femmes pour la victime des violences sexuelles et de PANZI Foundation DRC. Plus d’une centaine des femmes ont pris part à cet événement. Elles sont venues des différents coins du pays, pour lutter, à l’unisson, afin de réfléchir ensemble et de prendre des décisions. Signalons que les activités vont se clôturer le 14 septembre.

Merdi Bosengele   

 

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com