FONAREF Henri Yav Mulang met le cap sur la fiscalité de développement

FONAREF  Henri Yav Mulang met le cap sur la fiscalité de développement

This post has already been read 268 times!

Les travaux se clôturent cet après midi. Les recommandations pertinentes issues des recherches sur les maux dont a souffert le système fiscal congolais, il y a des années, et les pistes de solution pouvant permettre l’instauration d’une fiscalité souple, simple, compétitive à rendement élevé sont dans les escarcelles du Ministre de Finances, Henri Yav Mulang. Après avoir dépoussiéré tous les scories, il sera en route pour rendre compte au Gouvernement afin de lever les options fondamentales, mieux les termes de référence des projets des lois à élaborer pour la concrétisation des réformes fiscales en RDC.   La bataille est gagnée, mais le dure reste à faire. C’est les défis à relever. Le premier est la mise en application des principes directeurs qui sont retenus à ce Forum. Et, c’est la prière de tous. Que les lois qui seront votées au Parlement, les textes réglementaires soient appliquées afin que l’on puisse parler de la vraie réforme fiscale.

Dans le cadre du Forum National sur la Réforme du système fiscal de la RDC, les travaux se sont poursuivis mercredi 13 septembre dernier sans désemparer dans les ateliers et se clôturent ce jeudi 14 septembre 2017.  Pour en avoir une idée nette de l’évolution des travaux, le Ministre de finances, Henri Yav Mulang, s’est fait apprenant lors de la ronde qu’il a effectuée dans ces ateliers. Il a eu le temps d’écouter les débats sur les faiblesses et les recommandations. Le premier atelier à être visité est celui qui avait la responsabilité de réfléchir sur la recherche des perspectives en matière de prélèvement d’impôts. Le deuxième atelier s’est appesanti sur la recherche des perspectives en matière des prélèvements des droits de douanes et accises et, après il a suivi avec plus d’attention le débat qui se déroulait sur la recherche des perspectives en matière des prélèvement des taxes, droits et redevances pour chuter sur l’atelier qui concernait le choix pertinents en matière d’organisation administrative des régies financières nationales et en matière de décentralisation fiscale. Il en est sorti très réconforté au vu des informations glanées ci et là dans les allées de Pullman hôtel.  C’est cet après-midi, aux environs de 15 heures, que la lecture du rapport final sera faite.

En sommes, les ateliers ont passé en revue les faiblesses sur l’impôt, les droits de douane et accises, les taxes, redevances et autres droits, la décentralisation et l’organisation administrative. Les recommandations seront soumises au gouvernement pour qu’une loi soit proposée au Parlement.  La plus  grande faiblesse qui serait identifiée dans les ateliers est l’interférence des politiques dans la gestion fiscale. La FEC a déploré, par exemple, que certains arrêtés signés dans les Cabinets politiques n’ont pas facilité l’économie congolaise. C’est le cas de paiement de l’impôt en monnaie étrangère qui pouvait constituer une réserve. Cette loi a été modifiée pour un paiement en Franc congolais qui n’est pas convertible. Le gouvernement doit mettre fin aux exonérations qui n’apportent pas une valeur ajoutée. De toutes les façons, les travaux se sont déroulés dans la perspective de ramener le système fiscal plus attractif, incitatif pour les investisseurs et non dissuasif. Les participants ont travaillé pour trouver les mécanismes afin de réduire le taux et aussi pour élargir l’assiette fiscale. Pour un pays de 80 millions d’habitants, seuls à peine 200.000 mille paient l’impôt.  Le civisme fiscal est au cœur des recommandations. Il faudra que chaque congolais s’approprie l’impôt.

Il faut rappeler ici que le Président de la République qui a patronné ce forum a un souci. C’est le déclenchement du processus de croissance des richesses créées à l’intérieur du pays.  Et ce souci doit se matérialiser par l’amélioration du bien-être de congolais et par la détention des capitaux par les congolais. C’est dans cet objectif que Yav Mulang s’est investi dans la mise en place d’une série d’actions.

Peter Tshibangu

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com