Grâce au Programme Cadre Intégré Renforcé: Jean-Lucien Bussa va booster le Commerce Extérieur!

Grâce au Programme Cadre Intégré Renforcé: Jean-Lucien Bussa va booster le Commerce Extérieur!

This post has already been read 279 times!

 

Après une visite, doublée d’une séance de travail à la Foire Internationale de Kinshasa dans la matinée d’hier, Jeudi 21 septembre 2017, Jean-Lucien Bussa, Ministre d’Etat, Ministre du Commerce Extérieur et, de surcroit, Président du Comité de Pilotage du Programme Cadre Intégré Renforcé (CIR), a présidé la réunion de cette Structure qui a eu lieu dans la Salle des réunions de la Vice- Primature en charge des Transports. Au cours de cette rencontre, outre les échanges fructueux entre les membres, le Comité a réussi à adopter les documents de grande nécessité. Notamment, le Rapport de l’évaluation finale du Cadre Intégré Renforcé coordonné par M. Charles Lusanda Matomina. Le Plan de durabilité CIR/RDC, par ailleurs, sera soumis à l’adoption après une étude approfondie de chaque membre, dans un plus bref délai. En plus, il a été suggéré d’élargir le champ d’actions du CIR.  Notons que le Commerce est pour le CIR non seulement un ‘’levier de croissance économique, mais aussi et surtout, un instrument précieux de lutte contre la pauvreté’’. Aussi, le CIR est, de ce fait, pris comme un socle du Commerce Extérieur.    

Quatre grandes interventions étaient au rendez-vous notamment, celle du Ministre d’Etat, Ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa, qui a circonscrit le cadre; du Coordonnateur du CIR, qui a procédé à la présentation de la structure qu’il chapeaute. Tandis qu’un consultant indépendant a présenté le Rapport d’évaluation finale du CIR et, enfin, un Expert en Analyse et Elaboration des Projets du CIR a tablé sur le Plan de durabilité du Programme CIR/RDC. Toutes ces interventions, il convient de le préciser,  étaient précédées de la lecture et l’adoption du Procès- Verbal de la réunion du 7 juillet 2016.

Quid du CIR ?

Jean-Lucien Bussa, tout comme, Charles Lusanda, ont expliqué que le CIR est un partenariat mondial d’Aide pour le commerce exclusivement consacré aux Pays les Moins Avancés (PMA) dans leurs efforts d’intégration au système commercial international en l’aidant à résoudre les contraintes des capacités d’offre. Initié en 1997, ce Programme a pour mission de mettre au point des stratégies commerciales ayant un impact positif sur le bien-être des populations grâce à la promotion pour le développement du secteur privé et à la création des possibilités d’emplois et de revenu.

Des objectifs

Il faut souligner que le CIR poursuit une double catégorie d’objectifs dont l’une contenant ceux globaux et l’autre ceux spécifiques. Pour les premiers, le CIR aide le pays à déterminer les domaines dans lesquels le commerce peut faire partie intégrante de sa stratégie nationale de développement ; à mobiliser l’aide pour le commerce devant favoriser son intégration dans le Système commercial multilatéral, en résolvant des problèmes de contraintes sur la capacité d’offre à l’exportation ; à fournir une aide coordonnée pour la promotion de la croissance économique ; et enfin, à promouvoir la croissance économique et le développement durable pour aider la population à lutter contre la pauvreté.

S’agissant des objectifs spécifiques, le CIR soutient l’action des PMA visant à intégrer le commerce dans les stratégies nationales de développement, de développer les structures nécessaires pour coordonner la fourniture de l’assistance technique liée au commerce, et, enfin ; renforcer la capacité du pays à faire du commerce en remédiant aux principales contraintes du côté de l’offre.

Contenu et structures du CIR

Les lignes d’actions du CIR sur l’amélioration de l’environnement des affaires, la compétitivité des PME et la promotion des exportations. La matrice d’action de l’EDIC a identifié les domaines prioritaires qui jouent un rôle clé pour le développement du commerce en RDC, à savoir: le Commerce, l’Agriculture, les Mines, les Transports, l’Energie, l’Environnement, les Télécommunications et NTIC. Il a pour structures: le Point focal, l’Unité Nationale de Mise en Œuvre, le Comité de Pilotage est l’instance de haut niveau pour la prise des décisions. Dans le CIR, il existe deux guichets de financement pour le Fonds d’Affectation Spéciale du CIR, la catégorie 1 comprenant la phase de l’EDIC, sa mise à jour et le soutien aux Arrangements nationaux de mise en œuvre tandis que la catégorie 2 finance les petits projets prioritaires de la matrice d’actions de l’EDIC destinés à renforcer les capacités liées au commerce et celles du côté de l’offre.

Des actions réalisées et futures

Jean-Lucien Bussa n’a pas voulu terminer son discours sans pour autant citer quelques actions réalisées par le CIR. Dans le cadre du projet d’Appui à la Relance de la filière Palmier à Huile, le Cadre Intégré Renforcé a procédé à  l’implantation des 100 pépinières, au Kongo Central, avec les graines pré-germées de la race améliorée, tenera ; le rajeunissement de la vieille palmeraie existence avec 3.062 ha réhabilités, dont la production est attendue d’ici 2020 ; l’acquisition des 27 kits d’équipements et matériels modernes d’extraction de l’huile de palme, etc. D’autres actions ont été citées par Charles Lusanda. Mais, au cours de la réunion, les membres ont suggéré qu’il fallait que ce programme couvre tous les secteurs du CIR.

Ont pris part à cette grande réunion, les Ministres d’Etat, Ministre du Plan et du Commerce Extérieur, les Ministres de l’Agriculture, des Mines, des Transports, de l’Industrie, de l’Environnement, des PTNTIC, des Finances… Il y a eu, également, les Représentants de la Présidence de la République, du Secteur Privé ainsi que les membres de différents Cabinets. Tous y ont participé activement. Ils ont émis plusieurs idées et suggestions devant faire avancer cette structure et booster le Commerce Extérieur.

La Pros.

République Démocratique du Congo

MINISTERE DU COMMERCE EXTERIEUR

Communication de Son Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Ministre du Commerce Extérieur à l’Occasion de la tenue de la réunion du Comité de Pilotage du Programme Cadre Intégré Renforcé.

Kinshasa, le 15 septembre 2017

-Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Ministre des Transports et Voies de Communication;

– Messieurs les Ministres d’Etat, et Chers Collègues,

– Messieurs les Ministres, membres du Gouvernement,

Monsieur le Facilitateur de Donateurs du Cadre Intégré Renforcé ;

-Mesdames et Messieurs les membres du Comité de Pilotage ;

– Distingués invités à vos titres et qualités respectifs, 

Permettez-moi, avant toute chose, de m’acquitter d’un agréable devoir, celui de vous remercier, au nom du Programme Cadre Intégré Renforcé, CIR en sigle, et au mien propre, pour avoir répondu positivement à notre invitation, en dépit de vos multiples programmes.

Excellence Monsieur le Vice-Premier Ministre, Messieurs les Ministres d’Etat et Chers Collègues, Messieurs les Ministres, votre présence à cette réunion atteste la ferme volonté et la détermination du Gouvernement de la République Démocratique du Congo, d’ancrer son action autour des valeurs cardinales de transparence, de bonne gouvernance et d’obligation de résultats.

Pour ma part, je considère ces pratiques vertueuses comme de bons indicateurs, constituant la sève nourricière de toute action gouvernementale dont la finalité est le développement de notre pays, la République Démocratique du Congo.

C’est dans ce cadre que s’inscrit la rencontre de ce jour, qui porte sur la Réunion de Coordination du Comité de Pilotage du Programme Cadre Intégré Renforcé en République Démocratique du Congo.

En guise de rappel, le Programme Cadre Intégré Renforcé est un partenariat d’Aide pour le Commerce, réunissant d’une part les Pays les Moins Avancés (PMA) et d’autre part, les pays donateurs et les Organisations internationales. Ce partenariat doit permettre à ces pays vulnérables de jouer un rôle plus actif dans le système commercial mondial, en les aidants à surmonter les obstacles au Commerce.

Le Programme Cadre Intégré Renforcé opère ainsi en vue d’un objectif plus large consistant à favoriser la croissance économique, le développement durable et à affranchir les individus de la pauvreté.

Je voudrai, par la même occasion, rappeler que le Cadre Intégré Renforcé est la seule instance mondiale d’Aide pour le Commerce, consacrée aux besoins des Pays les Moins Avancés. Il a comme principale mission d’aider ces pays à utiliser le Commerce comme un instrument de croissance économique et de lutte contre la pauvreté. En d’autres termes, c’est un Programme d’aide au Commerce en action.

Par ailleurs, le CIR est aussi un processus par lequel les pays articulent et mettent en œuvre leurs projets prioritaires en matière d’assistance et d’aide pour le commerce en vue de leur intégration dans le système commercial mondial.

 

Les objectifs spécifiques du CIR consistent à soutenir les pays bénéficiaires à :

  • Intégrer le commerce dans les stratégies nationales de développement : DSCRP ou PNSD en ce qui la RDC ;
  • Développer les structures nécessaires pour coordonner la fourniture de l’assistance technique liée au commerce ;
  • Renforcer la capacité de faire du commerce en remédiant aux principes contraintes du coté de l’offre.

En ce qui concerne la RDC, il y a lieu de noter que la première phase du Programme Cadre Intégré Renforcé, axé sur la mise en œuvre du projet de catégorie 1, a consisté à renforcer des capacités institutionnelles dudit projet et des parties prenantes, à savoir les secteurs public et privé ainsi que la société civile.

  • Excellence Monsieur le Vice-premier Ministre ;
  • Messieurs les Ministres, membres du Gouvernement ;
  • Mesdames et Messieurs, Distingués invités,

Pour une brève historique, le Programme Cadre Intégré Renforcé/RDC a officiellement démarré en juillet. Cette première phase de sa mise en œuvre en République démocratique du Congo prend officiellement fin le 31 décembre 2017, avec une réduction du financement y relatif.

Avant d’accéder à une deuxième phase du Programme, l’Unité Nationale de Mise en Œuvre du Cadre Intégré Renforcé a recruté un Consultant indépendant afin de procéder à l’évaluation finale de la première phase, exigence faite par le Secrétaire Exécutif et le Gestionnaire du Fonds d’Affectation Spéciale du Cadre Intégré Renforcé.

Comme suggèrent ces deux instances, l’Unité Nationale de Mise en Œuvre de la RDC a préparé le document sur la durabilité du Programme afin de solliciter une nouvelle phase de 5 ans, pour la période allant de janvier 2018 au 31 décembre 2022.

Quant au projet de catégorie 2, sur la relance de la filière palmier à huile, l’Unité Nationale de Mise en Œuvre de la RDC soumettra au Comité de Pilotage du CIR, à la prochaine réunion, le rapport d’évaluation finale dudit projet ainsi que le plan de durabilité en vue de son extension dans les différentes autres provinces du pays, identifiées dans l’Etude Diagnostique sur l’intégration du Commerce.

C’est à l’issue de la transmission de ces documents, bien après sa validation par le Comité de Pilotage du CIR, auprès du Secrétariat Exécutif du Cadre Intégré Renforcé  à Genève et au Gestionnaire du Fonds d’Affection Spéciale qu’un examen sera fait pour autoriser la deuxième phase de cinq ans du programme Cadre Intégré Renforcé.

Il sied de noter que la Cadre Intégré Renforcé a, durant son existence en RDC, fait plusieurs réalisations. Son rôle demeure, à ce jour, important afin de booster le commerce extérieur de la RDC.

Je ne saurai terminer mon allocution sans saluer le travail combien important que réalise l’Unité Nationale de Mise en Ouvre du cadre Intégré Renforcé, faisant du Commerce l’outil devant contribuer à la diversification de notre économie.

Au regard de ses réalisations, dans le projet d’Appui à la Relance de la filière Palmier à Huile, le Cadre Intégré Renforcé a le mérité d’être soutenu, par tous les membres de son Comité de Pilotage.

Je m’en vais citer quelques réalisations, à titre illustratif : (1) l’implantation des 100 pépinières, au Kongo Central, dans la zone du Projet, avec les graines pré-germées de la race améliorée, tenera ; (ii) le rajeunissement de la vielle palmeraie existence avec 3.062 ha réhabilités, dont la production est attendue d’ici 2020 ; (iii) l’acquisition des 27 kits d’équipements et matériels modernes d’extraction de l’huile de palme, etc.

Sans être trop exhaustif, je vous propose d’écouter l’Unité Nationale de Mise en Œuvre, organe technique, qui présente l’économie de principales réalisations du programme Cadre Intégré Renforcé en RDC ainsi que le Plan de durabilité, comme perspectives d’avenir pour sa nouvelle phase dans notre pays.

Je vous remercie de votre aimable attention. 

Jean-Lucien Bussa, Ministre d’Etat, Ministre du Commerce Extérieur

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com