Sorti indemne de l’Assemblée nationale. Emmanuel Ramazani Shadary : ‘’au Kasaï, il y a la paix, la réconciliation ‘’

Sorti indemne de l’Assemblée nationale. Emmanuel Ramazani Shadary : ‘’au Kasaï, il y a la paix, la réconciliation ‘’

This post has already been read 219 times!

Coup d’épée dans l’eau. Voilà, à tout dire, ce qu’a été la motion de défiance initiée contre le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité par le Député national Fabien Mutomb à la chambre basse du Parlement Rd Congolais. Lancée depuis la session parlementaire de mars, elle a été, finalement, programmée pour la plénière du vendredi 6 octobre 2017. Mais, elle n’a pas pu être examinée par la représentation nationale car, neutralisée par une motion incidentielle faite séance tenante par l’Honorable Zacharie Bababasweet votée, du reste, malgré le coup de gueule des élus de l’Opposition qui ont quitté la salle. Il sied, ici, de signaler que Fabien Mutomb avait interpellé le VPM Ramazani Shadary sur le dossier du phénomène Kamuina Nsapu, principalement. Aux prises avec les journalistes, le numéro Un de l’Intérieur a soutenu que la motion était obsolète. Raison? La crise au Grand Kasaï a été jugulée depuis. Mi-septembre, argumente-t-il, le Chef de l’Etat y a ouvert, à Kananga, le forum sur la paix, la réconciliation et le développement de l’espace Kasaïen. Assises clôturées depuis et qui, du reste, ont permis de donner le coup de grâce à l’insécurité causée par les miliciens opérant sous le label Kamuina Nsapu.

«C’était une motion de défiance adressée à mon endroit et une autre adressée au Ministre d’Etat, Ministre de la justice. Nous avons suivi les débats préliminaires animés  par les Députés sur base d’une motion incidentielle. En effet, vous avez suivi comme moi que pour qu’une motion soit admise, il faut cinquante signatures. Nous avons appris qu’une signature était illisible et donc qu’il n’y avait que 49 signatures. Ainsi, la motion tombait caduque. Deuxièmement, il y avait une autre motion. Elle a été signée le 9 alors que les événements (ndlr les évasions) ont eu lieu le 11. Quand on prépare une motion, il ne faut pas le faire dans la précipitation. Il y a eu beaucoup d’erreurs à l’intérieur, il y a eu beaucoup d’erreurs de fond. J’ai participé à cette plénière, je félicite les Députés et le président de l’Assemblée. Au Kasaï, vous le savez, il y a la paix, la réconciliation. Le Chef de l’Etat a présidé un grand forum. Je crois que la motion était obsolète, elle était dépassée. Et, la motion incidentielle l’a emporté», a dit Ramazani Shadary. Qui, en tant qu’ancien président du groupe parlementaire du PPRD à l’Assemblée Nationale, a, certainement, une idée des rouages du Parlement.

Zacharie Bababaswe à la manœuvre 

«Le fait de remettre sur terrain cette question de Kamuina Nsapu conduirait, mutatis mutandis, à remuer le couteau dans la plaie, qui, du reste, se cicatrisait, de la population congolaise qui a perdu plusieurs êtres chers», a déclaré l’Honorable Zacharie Bababaswe qui, il faut le noter, a pris part au forum sur la paix au Grand Kasaï. Il a, pour rappel, signalé à l’assistance le défaut de qualité d’une des signatures de cette motion. «C’est incompréhensible que la motion soit signée le 9 juin 2017 alors qu’il rapporte, parmi ses aspects, une évasion qui a eu lieu dans la prison de Kambayi le 11 juin 2017. Comment est-ce possible ?», S’est-il, par ailleurs, interrogé sur la motion de défiance visant Alexis Thambwe Mwamba, Ministre d’Etat en charge de la Justice et Gardes Sceaux.

Question réglée

La motion de censure visant le VPM Ramazani Shadary, pour plusieurs observateurs, n’avait plus sa raison d’être à cause simplement du fait que la situation est revenue à la normale depuis quelques mois. Ainsi, sa reprogrammation passait-elle pour un acharnement politique. Toutefois, ladite motion n’est pas arrivée à terme malgré que des urnes pour le vote à bulletin secret fussent déjà installées. Hors de portée, Emmanuel Ramazani Shadary s’en est tiré sans égratignures.

La Pros.

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com