Déjà une année d’existence juridique. Congo Positif : Dieudonné Nkishi parle d’un bilan satisfaisant

Déjà une année d’existence juridique. Congo Positif : Dieudonné Nkishi parle d’un bilan satisfaisant

This post has already been read 184 times!

Décidément, le temps passe très vite. Cela fait déjà une année depuis que Congo Positif, Parti cher à Dieudonné Nkishi, son initiateur et Président National, a juridiquement vu le jour. En effet, c’est le 7 octobre 2016 qu’un arrêté a officiellement été signé au Ministère de l’intérieur et Sécurité, pour donner légalement  à ce mouvement politique le droit d’exercer en RDC. A cette occasion, Congo Positif a organisé une messe d’action de grâce, au siège du parti, situé dans la commune de Kinshasa. Pour Dieudonné Nkishi, il est important de rendre toute la gloire au Tout-Puissant parce que le sens même de la démarche de Congo Positif est situé sous la conduite de Dieu, en tant que propriétaire de la terre et des hommes qui y vivent. Dans sa démarche, Congo Positif veut être utile à sa terre ainsi qu’à son peuple. En une année seulement, le parti s’est réellement implanté en RD. Congo, et ne cesse de prospérer.

C’était en présence des fondateurs et initiateurs du parti, des membres du comité exécutif, et de quelques militants, que la messe qui marque la première année d’existence de Congo Positif a été dite. Encore, faudrait-il rappeler qu’il s’agit là de la célébration de l’existence juridique. Puisque l’existence sociologique a été consacrée le 1er mai 2017.  Ladite messe a été animée par l’Abbé Michel Masuku du Diocèse de Kabinda, et a connu deux interventions.

La première est celle de l’un des deux fondateurs du parti, en la personne de M. Daniel Ngoyi. Il a expliqué le sens de la démarche de Congo Positif, et a loué la grâce qu’ils possèdent de pouvoir être utile à la société. Il invite, cependant, le peuple congolais à se nourrir de la patience dans une situation où leurs besoins primaires ne sont assouvis qu’à 4%. Selon lui, il faudrait de l’énergie, du temps, de la patience et de l’humilité, pour affronter les maux dont la population congolaise est victime. Il appelle également à la mise en place d’une période de transition pour réfléchir et trouver des voies et moyens utiles à l’organisation complète des élections, tel que la constitution le prévoit. Il signale, par ailleurs, que depuis 2006, la démocratie tant voulue et désirée par le peuple congolais, divague encore dans l’échec de son exercice.  Pour lui, la transition est donc une solution préférable qui permettrait d’apporter des solutions louables afin d’engager le peuple congolais sur la voie de la vraie démocratie.

Pour Congo Positif, il y a une confusion et un cafouillage total entre les dirigeants du pays. Il faudrait faire table rase parce que rien n’est toujours fait en faveur de la population, et refonder ainsi l’Etat congolais.

Pour Dieudonné Nkishi, les élections n’auront jamais lieu dans ce pays si les lois aussi légales soient elles, continuent de faire obstacle au processus. «Nous ne voulons pas nous tromper, être trompé, et tromper le peuple», a-t-il ajouté séquentiellement.

La deuxième intervention a été faite par le 1er Vice-président et porte-parole de Congo Positif, M. Patrick Kasali. Il a lancé les travaux de la commission chargée de l’organisation des festivités du premier anniversaire (sociologique) de Congo Positif, qui aura lieu le 1er mai 2018.

Bilan

Après une année d’existence de Congo Positif sous les cieux rd-congolais, Dieudonné Nkishi dresse un bilan plutôt satisfaisant. A l’interne, il loue le fait que toutes les structures du parti soient maintenant animées et que les membres travaillent d’arrache-pied pour atteindre les objectifs du parti. Ceci passe également par la formation des militants face à l’idéologie du parti qui est déjà lancée à vive allure. Congo Positif possède un siège national avec toutes les commodités nécessaires et un  secrétariat permanent. Le parti a signé des accords avec trois hôpitaux de la ville de Kinshasa pour des soins appropriés des membres. Dieudonné Nkishi souligne, de ce fait, que le parti est actuellement implanté dans près de dix provinces de la RD. Congo notamment, le Kongo Central, Kwilu, Kasaï Central, Lomami, Nord-Kivu, Ituri, Haut-Katanga et Lualaba.

A l’externe, Congo Positif a le mérite da faire suffisamment parler de lui. «Notre message a atteint les dirigeants du pays et le peuple congolais lui-même pour qui nous nous déployons» a déclaré, heureux du résultat, Dieudonné Nkishi. Il rappelle, cependant, que leur but majeur est d’être capable de donner du  travail aux congolais, de produire localement et d’assurer pleinement la vie sociale des congolais en luttant contre le chômage, comme le Chef de l’Etat Joseph Kabila l’a lui-même prôné. Pour Dieudonné Nkishi, il reste encore beaucoup à faire, le combat continu.

Boris Luviya

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com