Fraudeurs, maffieux et contrebandiers visés. RDC : Bruno Tshibala en visite d’inspection à Luzumu !

Fraudeurs, maffieux et contrebandiers visés. RDC : Bruno Tshibala  en visite d’inspection à   Luzumu !

This post has already been read 402 times!

*Il n’était pas seul, hier, lundi 9 octobre 2017,  lorsque le Premier Ministre,  Bruno Tshibala Nzenzhe, a visité la  prison de Luzumu, dans le territoire de Kasangulu,  au  Kongo Central. Alexis Thambwe  Mwamba, de  la Justice,  Oly ILUNGA,  de la Santé Publique, Thomas LUHAKA Losendjola,    des Infrastructures, Travaux Publics et Reconstruction et  Freddy KITA,  Vice-Ministre de la Coopération Internationale,  l’ont accompagné, lors de cette visite d’inspection de l’état de cette prison réputée notamment, pour la rééducation des esprits obtus ou   tordus.  Flory Kabange Numbi,  le Procureur Général de la République,   ainsi que tant  d’autres hauts gradés de l’auditorat militaire,  étaient aussi là. Jacques Mbadu, le Gouverneur du Kongo Central, est venu personnellement l’y accueillir et guider le Premier Ministre.

Luzumu : châtiment  exemplaire…

Après le lancement, le  mardi 3 octobre 2017,  de la campagne de vulgarisation verticale et horizontale des mesures urgentes visant, particulièrement,  à l’amélioration du   niveau de collecte des recettes  de l’Etat et le Climat des affaires en RD. Congo, Bruno Tshibala revient à la charge.

Ainsi, cette visite du Chef du Gouvernement dans ce lieu carcéral traduit-elle  sa ferme détermination à sévir contre  tous les responsables de la corruption, de  la fraude fiscale et douanière dont les actes insidieux  bloquent  l’Etat congolais dans ses efforts axés sur  la maximisation  de  la collecte des recettes publiques.

“Ceux qui s’évertuent  à saboter l’exécution des  mesures pour l’amélioration des recettes trouveront le gouvernement sur leur chemin et leur place ne sera pas dans les flats qu’ils construisent, ni à Makala,  mais plutôt,   à Luzumu où je les accompagnerai,  moi- même”, avait-il lancé en substance.

C’est là toute la  détermination que le Premier Ministre a, une fois de plus,  réitérée   lors de cette  visite à Luzumu, une   prison en pleine réhabilitation. Il a, en outre,   lancé un nouvel  avertissement à tous  ceux qui sont contre la prospérité collective, tout  en indiquant que Luzumu est bel et bien prêt à les accueillir, s’ils ne reviennent pas aux bons sentiments.

Vulgarisation

Le même mercredi 3 octobre dernier, Bruno Tshibala Nzenzhe promettait d’ouvrir grandement  les portes de la prison de Luzumu, au Kongo Central, à tous les contrevenants aux vingt-huit mesures  que le Gouvernement de la République, sous l’impulsion personnelle du Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange, avait arrêtées, pour arrêter la fraude fiscale, douanière ainsi que la maffia dans les importations et exportations des biens et produits de base.

Le Premier Ministre rappelait, ce jour-là, qu’il n’était plus possible de continuer à jouer avec l’Etat, alors que  celui-ci a besoin de moyens pour faire face aux exigences du financement du processus électoral, l’une des ses quatre missions essentielles, s’il faut revisiter son programme d’actions présenté, en mai dernier, devant l’Assemblée Nationale, sans oublier  l’amélioration du   social,  le  redressement  des  piliers de l’économie nationale et la poursuite de la reconstruction du pays.

Liant la parole à l’acte, Tshibala, traits tirés sur le visage, veut voir clair. Les actes réglementaires ont été adoptés en conseil des ministres, depuis le 29 septembre dernier.  Leur mise en œuvre qui, du reste, a nécessité l’accompagnement des médias et l’appel aux fonctionnaires et agents de l’Etat, devra se faire dans tous les secteurs ayant trait directement aux circuits financiers, économiques, monétaires,  bancaires, du portefeuille, commerce extérieur, du budget, plan, mines, énergie.

Synergie d’actions 

D’ailleurs, c’est pour cette raison que le Premier Ministre, voulant être précis, avait dû associer ses Ministres à sa première conférence de presse, depuis son arrivé à l’Hôtel du Gouvernement. Henri Yav Mulang des Finances, Bahati Lukwebo du Plan, Joseph Kapika de l’Economie Nationale, Jean-Lucien Bussa Tongba du Commerce Extérieur, Pierre Kangudia du Budget et,  Vivine Mumba Matipa, du Portefeuille, quand bien même  cette dernière n’aurait pas eu le temps de s’exprimer, pour fustiger ce qui se passe, par exemple, dans son propre domaine.

Dans la foulée, Bruno Tshibala instituait une série de mesures, pour introduire la nouvelle orientation qu’il entend imprimer aux affaires dont il a la conduite entre les mains.

A titre de rappel, il annonçait la lutte sans concession, contre la fraude, la contrebande, la corruption, la concussion et la maffia. Déjà, tout en se félicitant de quelques effets induits, grâce à la légère augmentation des recettes dues au Trésor public, l’amélioration du coût des matières premières à l’échelle internationale, il confirmait la suppression d’une ribambelle de taxes illégales et inutiles, l’introduction du bulletin de certification unique dans les circuits d’exportations et d’importations, la création d’un  numéro vert pour la dénonciation des cas de fraude ainsi que des   sanctions exemplaires contre les fossoyeurs de l’économie nationale.

Zoom sur Luzumu

Construit entre 1954 et 1958, la prison de Luzumu, situé à 75 kilomètres de Kinshasa était dans un état de délabrement très avancé.

Sur décision du gouvernement, ce centre pénitentiaire, non opérationnel depuis les années 90, a été totalement requinqué.

Amorcés  depuis février 2016, les travaux de sa réhabilitation  s’achèvent d’ici fin décembre.  Ils  ont consisté, en effet, en  la construction d’un bâtiment administratif, d’un dispensaire,  de 4 bâtiments de détention collective et d’un quartier cellulaire,  d’une cuisine moderne bien équipée et d’un lieu de culte pour les pensionnaires.

Une fois inaugurée, la prison de Luzumu permettra va, certainement,   désengorger  la prison centrale de Makala.

LPM

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com