Entretien. Lexxus Légal : «la musique congolaise souffre d’un problème structurel»

Entretien. Lexxus Légal : «la musique congolaise souffre d’un problème structurel»

This post has already been read 239 times!

Très ouvert en esprit et cultivé, Lexxus Légal est un rappeur congolais engagé dont la prouesse artistique produit un écho qui va au-delà des frontières nationales. A cause de son langage et sa capacité de dire tout haut ce que les autres disent tout bas, il passe  parfois pour un incompris dans la société, et est souvent traité d’orgueilleux par ses collègues.

Ce pionnier de la musique Hip pop en RDC s’est toujours bien servi du média, véritable instrument pour lui de dénoncer et interpeler les dirigeants parce que beaucoup de choses ne marchent dans son pays.

C’est du reste ce qu’il a fait lors du dernier entretien accordé à la presse où Lexxus a donné son point de vue sur la situation que traverse la musique congolaise actuellement sur la scène internationale et aussi sur les difficultés auxquelles sont confrontées les musiciens,  toutes tendances confondues.

Toutefois, il reconnaît que la musique congolaise regorge une potentialité énorme sur le plan individuel avec des talentueux artistes, jeunes et vieux. Il regrette, toutefois,  que ces musiciens soient pauvres et abandonnés par l’Etat qui, depuis 1960, n’a jamais défini une politique cohérente pour la gestion et la promotion des œuvres musicales. «Cette musique congolaise souffre d’un problème structurel, c’est-à-dire, du manque de politique et gestion culturelles pouvant bien orienter les acteurs et les autorités qui œuvrent dans ce secteur. Comment expliquez vous qu’une musique, si belle soit-elle, n’ait aucune structurelle assise pour l’encadrement, la  défense des droits et promotion des devoirs des artistes. Imaginez- vous qu’on a la SOCODA, mais les droits d’auteurs ne sont pas couverts au pays. Les artistes meurent pauvres. Cette  musique subit farouchement une carence des producteurs. C’est déplorable et inadmissible qu’un Etat comme le nôtre, avec plus de 80 millions d’habitants», a fustigé Lexxus.

Sur le plan scénique, cette figure emblématique du rap congolais annonce son prochain concert prévu pour ce 24 novembre à l’Institut Français de Kinshasa (Halle de la Gombe).  «Transition » c’est l’intitulé de son spectacle qui est un rendez-vous ouvert à toute catégorie du public.  «J’invite les parents à venir avec leurs enfants. Le spectacle est adapté à tout le monde. Au-delà du répertoire que nous avions préparé, certaines chansons seront  aussi jouées sur votre demande. Çà sera un très bon moment pour se détendre, mais aussi pour partager quelques messages, à part les bons sons, ce jour-là », a déclaré l’auteur de l’album «Léopards».

Signalons que son spectacle à la Halle de la Gombe interviendra à son retour de Paris où Lexxus sera l’invité spécial de Jupiter Mokonji qui a un concert inédit le 17 novembre prochain à Paris.

Jordache Diala

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com