Calendrier électoral : Antoinette N’Samba réagit !

Calendrier électoral : Antoinette N’Samba réagit !

This post has already been read 198 times!

Coordonnatrice nationale du forum des leaders de la société civile, elle vient de donner de la voix suite à la publication du chronogramme des élections par la CENI. Veuillez en prendre connaissance en lisant la déclaration reprise dans les lignes qui suivent. 

DECLARATION

Le calendrier électoral publié le dimanche 5 novembre ne nous surprend pas, le contraire plutôt devait nous étonner. Un calendrier incohérent et irréaliste publié par une institution indépendante au vu de la loi mais qui dans le fait ne jouit d’aucune indépendance. Une institution au service du pouvoir, une caisse de résonnance de la Majorité Présidentielle. D’emblée, nous ne croyons pas en ce calendrier électoral tellement la CENI nous a habitué au non-respect des textes. Qu’à cela ne tienne, nous avons relevé trois points dans ce fameux calendrier :

  • Il prévoit les élections au 23 décembre 2018
  • L’enrôlement des congolais de l’étranger du 1er juillet au 28 septembre 2018, selon ce calendrier, les congolais de l’étranger seront enrôlés chronologiquement après les tâches suivantes :
  • Validation des résultats de la détection des doublons du 27 mars au 5 avril 2018
  • Décision de la publication des statistiques des électeurs par entités électorales au 6 avril 2018
  • Audit du fichier électoral mis à jour du 6 au 25 mais 2018
  • La CENI a répertorié 15 contraintes externes liées à la mise en œuvre du calendrier électoral 2017-2018. 13 contraintes sont reparties entre l’institution Président de la République, Gouvernement et Parlement. Nous savons tous que ce sont les mêmes institutions ainsi que les mêmes animateurs ou presque qui sont au pouvoir depuis les dernières élections de 2011.

Nous notons en suite que ces 3 institutions se sont distinguées par des multiples violations des textes légaux de la République, particulièrement de la Constitution qu’elles n’ont jamais respectées. Qu’en 2015 par la décision 001/CENI/BUR/15 du 12 février 2015 portant publication du calendrier électoral, ce dernier comportait 23 contraintes lesquelles à ce jour sont restées lettres mortes, même les élections prévues n’ont jamais eu lieu pourtant la CENI a encaissée les frais payés par les candidats. Voilà un contentieux non-résolu à ce jour.

Si les contraintes ne sont pas résolues en temps voulu, il n’y aura pas élection en 2018, or les institutions Président de la République, Gouvernement et Parlement continuent à être animées par ceux-là même qui ont été incapable de mettre à la disposition de la CENI des fonds nécessaires, d’adopter des lois et de les promulguer. Pas de volonté politique, la suite logique nous la connaissons tous. Souvenons-nous chers compatriotes, de notre hymne national qui ne cessera de nous interpeller: ‘’Débout Congolais ! … dressons nos fronts longtemps courbés ‘’. J’ai dit !

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com