Mgr Placide Lubamba Ndjibu : ‘’Viens Emmanuel, viens Prince de la paix”

Mgr Placide Lubamba Ndjibu : ‘’Viens Emmanuel, viens Prince de la paix”

This post has already been read 205 times!

Le temps liturgique de l’Avent au cours duquel le chrétien ravive son attente du Seigneur, qui se manifestera à Noël et à l’Epiphanie demeure une grande période d’espérance remplissant toute l’histoire du salut. Cette bienheureuse espérance (Cf. Tt 2,13) est la cause de notre joie.

En effet, le mot Avent du latin « Adventus » signifie « venue », une présence déjà commencée. Dans l’Ancien temps, il s’agissait de la venue d’un roi. Pour les chrétiens, il s’agit de la venue de Jésus-Christ, Emmanuel, le Prince de la paix, qui a déjà eu lieu à Bethléem, mais aussi de sa venue définitive aux derniers jours.

De manière particulière, en ce temps précis le chrétien est appelé à vivre intensément sa foi dans l’attente et par amour. C’est ce que Jésus lui-même nous recommande : « A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l’amour les uns pour les autres » (Jn 13,35). Cette exhortation de Jésus-Christ à ses disciples est un appel à la promotion de la fraternité, à la convivialité, à la culture de l’amour et de la paix pour que tous se sentent frères et sœurs, enfants d’un même Père qui est Dieu. Dans l’attente de la venue du Messie, le chrétien est appelé à être témoin de l’amour de Dieu qui s’est fait chair. C’est en vivant en témoin que nous serons dignes d’accueillir le Sauveur.

Nous vivons à présent dans notre pays, la République Démocratique du Congo et surtout dans la partie Sud de notre Diocèse des cas de violence, de haine, d’atrocités, perpétrés par des groupes armés qui sèment la mort et la, désolation, contraignant des milliers des personnes à se cacher en brousse, à se déplacer vers des endroits où elles estiment trouver la sécurité. Ce drame paralyse toutes les activités des villages attaqués: certaines écoles  n’ont pas encore ouvert leurs portes depuis le début de cette année scolaire 2017-2018; les structures sanitaires sont aussi fermées. Cette situation désastreuse et triste plonge la population dans le désarroi et la consternation profonde hypothéquant ainsi l’avenir de notre Diocèse et de notre pays.

Dans ce contexte douloureux, nous lançons un appel pathétique pour rappeler la responsabilité de chacun de nous dans la lutte pour la paix fondée sur la justice, le respect de la loi, et de la dignité humaine.

De ce fait, nous condamnons avec la dernière énergie tous les messages incitant à la haine, au crime, à la violence, et à l’égoïsme, d’où qu’ils viennent. Nous invitons toutes les filles et tous les fils de notre diocèse, ainsi que toutes les personnes de bonne volonté, à travailler à la réconciliation, à l’unité, et à l’avenir radieux de notre pays.

En ces moments difficiles, il sied de rappeler cette déclaration de notre Saint-Père le Pape François lors de la 50ème journée mondiale des communications sociales : “Je voudrais inviter toutes les personnes de bonne volonté à redécouvrir le pouvoir de la miséricorde de guérir les relations déchirées, et de ramener la paix et l’harmonie entre les familles et dans les communautés”.

Tout en confiant notre diocèse à la Très Sainte Vierge Marie Reine de la Paix, j’implore sur chacun de vous la bénédiction du Seigneur.

Donné à Kasongo, le 8 novembre 2017

Mgr  Placide Lubamba Ndjibu

Evêque du Diocèse de Kasongo

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com