Atelier de formation sur le changement climatique : Heustache Namunanika insiste sur le rôle des médias dans la protection de l’environnement

Atelier de formation sur le changement climatique : Heustache Namunanika insiste sur le rôle des médias dans la protection de l’environnement

This post has already been read 105 times!

Sous les bons offices de M. Heustache Namunanika, expert médias, Consultant à l’Unesco, journaliste, Spécialiste des problèmes d’environnement et enseignant à l’Ifasic, l’Unesco, conjointement avec l’Ambassade de Suède, a organisé un atelier de formation sur le changement climatique à l’attention des journalistes des radios communautaires. C’était  du 9 au 10 novembre 2017 au cercle de Kinshasa en présence de plusieurs structures de la sphère médiatique. Au cours de cet atelier, il a été démontré comment le changement climatique constitue une préoccupation très importante qui interpelle toute l’humanité. Au finish, il sera donc question d’aborder avec la participation des leaders sociaux des populations rurales d’autres thématiques liées aux questions environnementales inhérentes aux mauvais comportements de l’homme qui ont des effets dévastateurs sur l’environnement dans les zones de diffusion des radios, qui, d’ailleurs, ont été représentées à ces travaux.

Décor

A l’ouverture de cet atelier, Mme Solange Tshiloz, Directrice de la radio Déogracias à Kasumbalesa, a prononcé un discours décrivant nettement le rôle, la portée mais aussi le devoir qu’ont les médias, les radios communautaires, en particulier, pour sensibiliser la population par rapport à plusieurs problèmes liés notamment, à la protection de l’environnement et dont ils ignorent encore l’importance. Elle a également tenu à remercier le Gouvernement et l’Unesco, les principaux partenaires du projet.

Avant que le facilitateur de ces journées, M. Heustache Namunanika ne prenne la parole pour détailler finement et en toute clarté les sources du changement climatique, les productions des gaz à effets de serre, mais aussi les solutions envisageables à cela, la chargée d’affaires de l’Ambassade de Suède et la chef de section Education du bureau de l’Unesco ont successivement souligné  l’importance de cet atelier pour que la dimension environnementale soit intégrée dans tous les projets qui seront désormais envisagés. Les bouleversements climatiques perturbent la faune et la flore, et impactent négativement sur un bon nombre d’activités liées à la survie de l’homme, a complété Mme Marega Fatoumata de l’Unesco. Chacun a donc une responsabilité par rapport à cela.

Contexte environnemental

Devant les vingt délégués de dix radios communautaires en provenance de l’intérieur du pays et de dix délégués des fédérations et associations des journalistes des radios communautaires, M. Heustache Namunanika a démontré les notions centrales auxquelles la population doit s’habituer davantage, au regard du contexte actuel où tout le monde parle du réchauffement de la terre, du réchauffement de la planète, ou même, du déséquilibre terrestre avec plusieurs conséquences néfastes sur les espaces physiques, ainsi que la santé et la reproduction des êtres humains, aujourd’hui victimes des calamités, catastrophes, inégalités géo-spatiales et géographiques.

Son propos était essentiellement axé sur les notions de climat, des gaz à effet de serre et du changement climatique. En faisant un distinguo propre entre les phénomènes météorologiques et les changements climatiques, l’orateur décrit les deux concepts parallèles du fait que la météo est tout simplement la description de différents phénomènes que nous pouvons observer à un moment et en un lieu donné, à la différence du climat qui est la météo moyenne dans une zone donnée et observée pendant une certaine période.

Il a cependant classifié les sortes de climats dans lesquels la planète tourne régulièrement et les différents composants des gaz à effet de serre, qui, généralement divaguent dans l’atmosphère mais qui peuvent également  être générés par les activités humaines et perturber ainsi le bilan radiatif de la terre. D’où, le changement climatique.

D’autres orateurs sont également intervenus notamment, Monsieur Joseph Potopto, expert en communication à l’Unesco et M. Adelard Obul Okwess, chef des travaux à l’Ifasic qui se sont principalement basés sur les méthodes de communication qui doivent être employés et de quelle manière il faudrait les utiliser pour vulgariser le message de sensibilisation des populations par rapport aux différentes pratiques qui peu à peu pourrit l’environnement.

Le déséquilibre que connaît la terre, selon M. Heustache Namunanika, est également dû aux problèmes de pollution, d’épuisement des ressources, et de la déforestation, pour lesquels ils en font leur cheval de bataille. Il appelle ainsi les médias à créer des émissions, chacun dans son organe, pour inciter la population à la protection de l’environnement.

Palliatifs

L’effort de théorisation à cet atelier de formation s’insurge dans le but de mieux saisir la pertinence de ces notions, liées aux phénomènes climatiques qui, visiblement, imposent un nouveau type de comportement face aux exigences de la mondialisation et du développement durable où les nations sont appelées aujourd’hui à redéfinir leurs engagements, en intégrant à coup sûr le volet formation, qui se présente ici, comme le passage obligé au développement durable des pays.

Après un fructueux débat avec les journalistes et délégués présents, la problématique a trouvé pour son compte des propositions de solutions éventuelles pour lutter progressivement contre ces différents maux qui, peu à peu, plongent la planète dans un avenir d’existence plutôt incertain.

Hormis le plan politique sur lequel le pouvoir est appelé à prendre véritablement ses responsabilités, sur le plan social, l’homme est également sensibilisé pour mettre en place un certain nombre de pratiques pour s’approprier un mode de vie responsable et plus respectueux du climat tel que l’utilisation économique de l’électricité, le reboisement, contrôler le logement, l’alimentation, la mobilité, et devenir ainsi un citoyen actif dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Boris Luviya

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com