Marée humaine à l’inauguration du nouveau siège du CDER. Elections 2018 : Jean-Lucien Bussa bat le rappel des troupes !

Marée humaine à l’inauguration du nouveau siège du CDER. Elections 2018 : Jean-Lucien   Bussa bat le rappel des troupes !

This post has already been read 227 times!

*‘’Plus question de distraction avec la multiplication des   discussions saugrenues  ou  des circonlocutions oiseuses. Allons aux élections !’’. Message clair, discours adapté à la situation politique du moment. Désormais, au CDER, les choses sont prises au sérieux, depuis que la CENI a  publié, le 5 novembre dernier, le nouveau calendrier fixant les échéances électorales au 23 décembre 2018. Cadres et militants, ligués autour de Jean-Lucien Bussa Tongba, sont prêts à laver l’affront, lors de ces scrutins  qui, après plusieurs reports, ont été, cette fois-ci, confirmés pour décembre  2018.   ‘’Nous recommandons que le Gouvernement envoie rapidement la loi électorale à l’Assemblée Nationale et que le processus d’enrôlement s’accélère. L’essentiel du moment, ce sont des élections prévues en 2018, lesquelles nous intéressent le plus. Le chemin de la rue ne vaut pas la peine’’, a déclaré  ce samedi 11 novembre à Kasa-Vubu, Jean-Lucien Bussa Tongba, à l’occasion de l’inauguration d’un tout nouveau siège du Courant des Démocrates Rénovateurs, son propre parti politique. Il l’a dit si bien, du haut de l’estrade érigée pour la circonstance, pour lui permettre de communier avec  toute la  marée constituée   des  militants, cadres et sympathisants  du parti, venus très nombreux  de  quatre coins de la Ville-Province de Kinshasa, pour en savoir un peu plus sur les orientations axées  principalement,  sur les perspectives en rapport avec les échéances électorales.  A tout dire,  le Courant des  Démocrates Rénovateurs de la RD.  Congo,  conduit  par Bussa, élu de Budjala sur les terres bénies de l’ex-Equateur  et Ministre d’Etat en charge du  Commerce Extérieur, sont lancés sur terrain, pour des préparatifs en vue de rafler plusieurs sièges au Parlement, lors des joutes électorales en  2018.  

Bussa vise, en effet, le top 5 des premiers partis qui gagneront le plus des sièges possibles tant au niveau national qu’au niveau provincial.

Cadres et militants l’ont appris de leur leader, ce week-end. Ils sont, au fait, embarqués dans cette vision consistant à préparer, dès maintenant, la victoire au lieu de croire en un miracle fortuit.

Bussa croit, dur comme fer, qu’il faut y travailler sérieusement pour mériter d’être classé en pôle position, le moment venu. Le message ainsi lancé s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du calendrier électoral, tel qu’il a été publié, le 5 novembre 2017, par la CENI.

Au CDER, Bussa pense, en outre,  qu’il n’est plus question de passer du temps à dialoguer, ni à discuter. Trop, c’est trop ! Il faut simplement que les gens se préparent aux élections. Voilà tout. Le reste n’est,  à son avis,  que baliverne. D’où, la mobilisation qu’il a lancée ce samedi 11 novembre 2017  jusqu’aux élections 2018.

Quid du CDER ?

Le CDER est  un parti politique reconnu officiellement  depuis le 17 décembre 2013, par l’arrêté ministériel n°100 portant enregistrement d’un parti politique.  Le courant des Démocrates Rénovateurs, CDER, se veut un parti constitué d’hommes et femmes préoccupés par la crise multiforme que traverse la République Démocratique du Congo depuis plusieurs années et mise en exergue par l’insécurité dans le pays, la pauvreté qui touche près de 71% de la population ainsi  que le retard qu’accuse le pays, d’après tous les indicateurs économiques et sociaux, sur les  autres pays du monde. Ce, en contradiction avec les potentialités économiques immenses dont dispose la République Démocratique du Congo.  «Nous sommes ensemble pour une ambition forte : Celle d’un Congo émergent et d’un peuple digne. Oui, un Congo fort et prospère est possible ! Un changement rapide et radical est possible. Il ne dépend que de la détermination des élites et de la mobilisation de l’ensemble des forces vives de la nation. Nous défendons des principes démocratiques, la promotion des valeurs morales, le respect de l’Etat de droit, la promotion des libertés fondamentales, le respect des principes d’égalité et d’équité ; le respect des droits économiques et sociaux pour un Congo qui a pour vocation de rejoindre le cercle des pays émergents et un peuple socialement épanoui. Nous mettons en évidence,  le rôle des élites et l’implication effective de l’ensemble de la population pour obtenir le changement qualitatif souhaité», tel est le postulat du CDER, parti cher au digne fils de l’Equateur, Jean-Lucien Bussa, son Président National.

Leadership alternatif

La vision du courant des Démocrates Rénovateurs est fondée sur la conviction que la différence entre les Etats repose aujourd’hui sur la qualité de  leadership.

D’où,  l’ambition serait  d’offrir au Congolais un leadership alternatif crédible et visionnaire en vue d’une gouvernance de qualité qui découle des institutions efficaces, tenues par une élite ambitieuse et responsable.

Ce faisant, le CDER prône le fait qu’il est possible de briser la contradiction : «RDC, Pays aux potentialités naturelles immenses et aux populations parmi les plus pauvres du monde ». Le Courant des Démocrates Rénovateurs préconise, au  fait,  le rétablissement de la RD.  Congo dans la position géostratégique, économique et sociale qui correspond à sa vraie dimension, et le peuple congolais  dans sa dignité perdue.

La finalité de la lutte du CDER, se veut de placer le pays sur l’orbite des Pays développés, et de restaurer la dignité des Congolais.

C’est dans cette perspective qu’il  aborde les sujets d’intérêt national dans l’optique d’y trouver des réponses structurelles et pratiques.

Conscient de son combat politique, sans doute réaliste, le Président National du Courant des Démocrates Rénovateurs, l’Honorable Jean-Lucien Bussa n’a pas hésité, au cours de la cérémonie inaugurale du siège national, le samedi 11 novembre dernier,  à réaffirmer la disponibilité de son élite à affronter, sans crainte, ni vergogne,  les scrutins électoraux d’ici fin 2018, comme prévu dans le calendrier publié le 5 novembre dernier. La pensée précède l’action, soutient-il, au   CDER.

La Pros.

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com