Stratégie de Redressement et d’Investissement. OGEFREM: Patient Sayiba Tambwe dévoile les grandes lignes du plan !

Stratégie de Redressement et d’Investissement. OGEFREM: Patient Sayiba Tambwe dévoile les grandes lignes du plan !

This post has already been read 267 times!

Support incontournable de l’économie en République Démocratique du Congo, l’Office de Gestion du Fret Multimodal, OGEFREM en sigle, sous l’impulsion de M. Patient Sayiba Tambwe, Son Directeur Général, souffle sur ses trente-sept (37) bougies depuis la création de l’entreprise, un certain 12 novembre 1980. La cérémonie festive, riche en couleurs et inédite a eu lieu hier, Lundi 13 Novembre 2017, en la salle des banquets de l’immeuble du siège de l’Office, en présence de plusieurs invités dont les mandataires honoraires et anciens directeurs retraités. Cette cérémonie commémorative marque un tournant décisif en ce qu’elle permet au DG Sayiba de dévoiler, en présence du PCA Jemsy Mulengwa, du DGA Olivier Manzila, mais aussi de l’ensemble des cadres et agents de l’Office qui ne cessent de faire confiance à leur comité de direction, les grandes lignes du Plan Stratégique de Redressement et d’Investissement. Ce Plan, dont la mise en œuvre sera lancée incessamment prescrit d’avance la trajectoire et traçabilité des actions de grande envergue à entreprendre dans les jours ou semaines qui viennent, sous la bénédiction du Conseil d’Administration. Avec une haute et intelligible voie, le DG de l’Ogefrem, devant une mosaïque des priorités sur tous les plans (technique, investissement, financier, international et social), met le cap, entre autres, sur les investissements. D’après lui, la priorité sera accordée au développement des plateformes logistiques aux points de rupture de charge (aire de stationnement, parcs à bois et à véhicules, terminaux à conteneurs, centres de groupages, entrepôts, ports secs, terminaux pétroliers et pour les produits chimiques). A l’en croire, ceux-ci devront être développés par phases, en commençant bien entendu par le Port sec de Kasumbalesa dont l’opérationnalisation d’une aire de stationnement sera lancée avant la fin du premier trimestre 2018. Comptant sur la perspicacité ou dynamisme de tout un chacun, la haute direction de l’Ogefrem promet, au plan social, d’accomplir sa part quant à ce qui concerne les salaires, pécules de congé, gratification, 13ème mois, et autres avantages. Plus clair que la neige, le DG de l’Ogefrem souligne, cependant, que les avantages ci-haut énumérés sont tributaires des recettes générées par l’Office. ‘’Ensemble pour un nouveau départ’’. Tel est le slogan qui va régir désormais le bon fonctionnement de l’Ogefrem.

Un hommage mérité à Joseph Kabila

Créée par Ordonnance n°80/256 du 12 novembre 1980, et transformée par Décret n°09/63 du 03 décembre 2009, cette entreprise, à peine vieille de 37 ans, est placée en pôle position des entreprises stables en RDC, grâce à l’étalon de son équipe dirigeante. Pour le DG Sayiba, c’est un motif de fierté et un moment de joie pour des telles retrouvailles. Il s’en voudrait de ne pas reconnaître, devoir de mémoire oblige, le mérite des pères fondateurs et pionniers de l’œuvre collective ainsi que certains mandataires qui ont apporté une valeur ajoutée en laissant des traces indélébiles. De ce fait, une pensée pieuse a été observée à l’égard de Feu YAMUTUALE d’heureuse mémoire, le tout premier PDG.

Cet anniversaire coïncide, quasiment, avec les 100 jours du nouveau Comité porté à la tête de l’Office par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila. Lequel Comité est dirigé par Patient Sayiba Tambwe, son Directeur général, épaulé par Olivier Manzila Mutala, son DGA. Ces  derniers ont saisi cette opportunité d’anniversaire historique, pour rendre un hommage bien mérité au Président de la République, Joseph Kabila.

Jour exceptionnel

Ainsi, le 12 novembre 2017, fut pour l’Ogefrem, un jour exceptionnel car, des mandataires honoraires, dont le rêve d’être compté parmi les convives était plus que chimérique, ont été reçus en toute dignité au siège social de l’Office. Il s’agit, bien entendu, du Professeur Emile Ngoy Kasongo et Omari India respectivement, DG et DGA honoraires, fortement ovationnés par les cadres et agents. La présence de ces anciens mandataires constitue, en effet, un signal fort d’un soutien indéfectible au DG Sayiba et de tout son staff directionnel.

Au plan technique, le numéro Un de l’Office préconise, entre autres, à faire avaliser tous les textes réglementaires devant permettre de disposer des outils nécessaires à l’exécution de ses missions. La couverture intégrale du fret sera son deuxième cheval de bataille. Par ailleurs, il sera aussi question d’envisager une évaluation et un renforcement du contrat de mandat qui lie l’Office à l’OCC pour le contrôle et la souscription de la FERI (Fiche Electronique des Renseignements à l’Importation) à l’arrivée. Il y aura également renforcement des mécanismes de réconciliation des comptes pour la Commission 0.5 perçue par la DGDA.

Une gestion prudentielle

Au plan financier, le DG de l’Ogefrem recommande le suivi, l’encadrement et renforcement du processus de recouvrement des recettes afin de doter l’Office de moyens nécessaires pour son meilleur fonctionnement.

En matière des dépenses, une gestion prudentielle sera de mise. A cet effet, seules les dépenses obligatoires ou impératives, à savoir : paiement des salaires et avantages sociaux, frais de fonctionnement, paiements des prestataires extérieurs seront prioritaires.

Enterrer les soubresauts et élucubrations

Le numéro Un d’entre les hauts cadres et agents de l’Office n’a pas caché le climat délétère, assorti des soubresauts trouvés dans l’entreprise lors de sa prise de fonctions et dont il cherche, à tout prix, à juguler et trouver des solutions durables. Celui-ci a été caractérisé par de grogne et tensions sociales exacerbées, le clivage tribal et régional, le désengagement du personnel aux métiers de l’Office, deux à quatre mois de retard de paiement des salaires au siège et différentes entités.

A ceci s’ajoutent, les pécules de congé non payés et  une trésorerie négative de l’ordre de 1.632.768 $ US. La dette envers des tiers et le personnel de près 15 millions USD.

Plus jamais ça !

Le président de la Délégation syndicale, M. Jean-Paul Bulambo, invite l’ensemble du personnel à se ranger derrière le comité de direction pour sortir du chaos qui avait élu domicile au sein de l’Office et décrié il y a peu avec l’ancienne équipe dirigeante. Il croit, qu’ensemble, ils peuvent relever les défis de la vie notamment, socioprofessionnelle, bien évidement au cas où ils restent unis pour la bonne cause. C’est pourquoi, a-t-il interpellé la conscience de chacun, pour mettre fin aux intérêts inavoués, de ne pas manquer du respect à autrui, de ne pas piétiner les droits de tous ou violer les textes en vigueur.

Il convient de rappeler que tout a commencé par une séance de prière et d’exhortation dite par M. Veron Bolondonga, Directeur de la Direction de Taux de Fret Multimodal (DTFM). Qui, plus est, a invité tous à l’unisson et d’implorer la grâce de Dieu d’accompagner l’Ogefrem.

Eugène Khonde

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com