Sur financement de Profit-Congo. Kinshasa : les acteurs de la chaîne de la recette provinciale et locale en séminaire de formation

Sur financement de Profit-Congo. Kinshasa : les acteurs de la chaîne de la recette provinciale et locale en séminaire de formation

This post has already been read 207 times!

Les  acteurs de la chaîne de la recette  provinciale et locale de la ville-province de Kinshasa (les agents et cadres de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa (DGRK), les techniciens des services  urbains déconcentrés et les gestionnaires municipaux)  sont depuis hier, lundi 13 novembre, en séminaire de formation sur la recette provinciale et locale de la ville-province de Kinshasa. Ces travaux se déroulent dans la salle des fêtes Apocalypse 22 dans la commune de Masina. Organisé par le Ministère Provincial des Finances, Economie, Commerce,  Infrastructures et Petites et Moyennes Entreprises,  avec l’appui du Comité d’Orientation de la Réforme des Finances Publiques (Coref), sur financement du Projet de Renforcement de la Redevabilité et de la Gestion des Finances Publiques (Profit-Congo), cette formation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des réformes des finances publiques dans la ville de Kinshasa.  Au cours de cette session qui durera sept jours, soit du 13 au 21 novembre, il sera question de renforcer les capacités des acteurs de la chaîne de la recette en vue d’acquérir des connaissances nécessaires pour qu’ils jouent  pleinement leur  rôle.

Cinq modules sont prévus pour cette formation.

Il s’agit de la structure administrative des Ministères des Finances et du Budget et la déontologie professionnelle du fonctionnaire ; les procédures de la collecte des recettes fiscales et non fiscales provinciales et locales ; la gestion budgétaire ; la comptabilité ainsi que le contrôle des finances publiques en RD. Congo.

Au nom du Coref, Moïse Assani, Assistant technique en charge de la décentralisation financière, a, avant tout, remercié la ville de Kinshasa à travers le comité de pilotage des réformes des finances publiques pour les efforts consentis dans la mise en œuvre de ces réformes. A l’entendre, cette activité consiste au renforcement des capacités des acteurs de la chaîne de la recette provinciale et locale en vue d’acquérir les nouvelles connaissances pour que chacun joue pleinement son rôle.

Par ailleurs, il a souligné que le Coref, dans sa mission  de coordonner les réformes des finances publiques,   s’est engagé à accompagner la ville de Kinshasa parce qu’elle constitue le moteur des provinces en termes des finances publiques.

Pour sa part, Timothée Lunoki Balueka, Directeur de Cabinet du ministre provincial des Finances, a, au nom de son Chef empêché, remercié le Projet Profit-Congo pour avoir financé la tenue de cette session de formation avec l’appui technique du Coref.  Session qui se poursuivra dans les prochains jours à la Funa, Lukunga et Mont Amba. Ce, avant d’ajouter que ladite formation s’inscrit dans le cadre des actions de renforcement des capacités des agents et cadres de l’administration financière urbaine de Kinshasa.

Profitant de cette occasion, il a expliqué que dans la mise en œuvre de l’autonomie de gestion de ses ressources humaines, économiques, financières et techniques, lui reconnue par la Constitution, la ville-province de Kinshasa s’est dotée, voici quelques années, d’un service public provincial appelé à jouer un rôle majeur dans la mobilisation des recettes.

Ce service public, dit-il, est dénommé DGRK. Cette dernière a été mise en place par André Kimbuta, Gouverneur de la ville. Pour ce faire,  la DGRK  exerce de manière exclusive, toutes les missions et prérogatives en matière des recettes fiscales et non fiscales revenant à la ville et peut venir en appui aux communes,  dans le cadre de la mobilisation des recettes leur revenant.

Enfin, il a ajouté que  les thèmes sélectionnés pour ces assises ont été non seulement pour poser les principes théoriques qui fondent la gestion des finances publiques en RD.Congo, mais aussi et surtout expliciter les mécanismes pratiques relatifs à l’exécution du budget.

D’où, il a invité les participants à ne pas être des auditeurs passifs et oublieux, mais à se mettre à l’œuvre afin de créer, durant les enseignements, une interaction génératrice et créditrice des connaissances  théoriques et pratiques des finances publiques.

Christine Ngalula

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com