Cardinal Monsengwo : son message aux artistes est là !

Cardinal Monsengwo : son message aux artistes est là !

This post has already been read 243 times!

Il lui est reproché d’inciter les artistes à l’insurrection. Le Cardinal Monsengwo, c’est de lui qu’il est question, avait rencontré le week-end dernier des artistes, toutes disciplines confondues. Objectif, les exhorter à prendre conscience de leur rôle particulier au sein de la société. 7SUR7.CD, s’est procuré l’allocution de ce prince de l’église catholique romaine et, La Prospérité se fait le devoir de le relayer, question de permettre à ses lecteurs de se faire leur propre opinion. En la parcourant, aucun message à caractère ‘‘subversif’’ n’y a été décelé. D’où vient alors l’agitation dans la classe politique ? Découvrez, ci-après, l’allocution de L. Monsengwo, tiré du mur de notre consœur Rachel Kitsita.

Allocution DE SON EMINENCE LORS DE LA PREMIERE RENCONTRE AVEC LES ARTISTES A LA CATHEDRALE NOTRE DAME DU CONGO

LE 10 NOVEMBRE 2017

Chers amis artistes

C’est avec joie que je vous accueille dans cette Cathédrale Notre Dame du Congo. Soyez tous la bienvenue dans cette maison du Père. Tous sommes appelés à être fils du Père. Le Père est le premier Artiste (Genèse 1,1 : Au commencement Dieu créa le ciel et la terre). Il est Artiste par Excellence. Il nous aime tellement qu’il ne s’est pas réservé le droit de créer. Ainsi a-t-il invité l’homme à pratiquer l’art. En Genèse 1,27-28 est écrit : Dieu créa l’Homme à son image ; à l’image de Dieu il le créa ; Homme et Femme il les créa. Dieu les bénit et leur dit : «Développez-vous, multipliez-vous, remplissez la terre et dominez-la.

Cette recommandation donne à l’homme la force et la volonté pour continuer le travail du Créateur. Cela ne signifie nullement que Dieu a créé l’univers incomplet. C’est plutôt un appel à la responsabilité de l’homme. Inspiré par Dieu lui-même, l’homme doit transformer son milieu. Et la vraie transformation c’est celle qui respecte la nature. Tous nous avons une grande responsabilité d’écoute du Créateur pour enfin agir. Et les artistes, dans cette écoute commune, doivent être plus attentifs. Vous avez un grand rôle à jouer dans la société.

La société, du latin socius, veut dire compagnon ou associé. Elle comprend un ensemble de personnes qui partagent traditions, institutions, cultures… communes. Et c’est dedans qu’on trouve certaines personnes à avoir de l’influence sur les autres. Elles deviennent des références. Car elles sont suivies dans les médias partant de leur art. Il faut en avoir conscience. Il n’y a pas plus de beauté que de réaliser un devoir comme un art. L’art est généralement lié à la beauté. Cette beauté touche nos sens, nos émotions et nos intuitions. Comme il est difficile de définir in extenso l’art, il en est de même pour déterminer sa vraie fonction pratique. C’est qui justifie d’ailleurs la pluralité de dons que vous possédez. Qui est réellement un artiste ? Question difficile à répondre. Toutefois, on peut répertorier dans le terme art des œuvres nommées « Beaux arts » : la sculpture, la peinture, l’architecture, les arts graphiques, la musique, la danse, la poésie (lyrique, tragique et épique) et la littérature. A ne pas oublier dans cette liste le cinéma, le théâtre, la photographie, la bande dessinée, la télévision, le jeu vidéo, la mode, la cuisine, l’art numérique. On peut d’avantage étendre la liste. C’est dire qu’il n’y a pas de classification indiscutable. En sus, on remarque qu’à chaque culture et à chaque époque les critères d’appréciation changent. Prenons en exemple les masques de nos ancêtres conservées dans des maisons d’art à l’étranger. Quand ils (ancêtres) créaient ces objets ce n’était pas pour les garder dans un musée. C’était souvent pour des fins rituelles. Ou encore, la chanson de l’indépendance n’était pas d’abord composée pour les indépendances des différents Etats. Mais aujourd’hui on remarque qu’elle fait la référence des indépendances de beaucoup d’Etats. Ce qui signifie que l’œuvre de l’artiste dépasse sa propre compréhension pour devenir objet d’interprétation par les tierces. Donc l’artiste est appelé à véhiculer toujours un message digne d’honneur. Car vos œuvres continueront à édifier ou à dérailler après vous.

Mes chers fils et filles artistes, vous avez un grand combat à mener. Ce combat est celui de la définition de son identité. Quelle est l’identité de l’artiste dans la société? L’artiste doit d’abord se définir. Si l’on ne connait pas réellement ce que l’on est dans une société c’est le début d’un grand malaise. Pour se découvrir, l’artiste doit comprendre qu’il est d’abord homme, c’est-à-dire créature de Dieu. Le talent que possède un artiste, différent soit-il des autres, a été accordé gratuitement par Dieu. C’est vrai que l’effort de l’artiste est indispensable. Mais cet effort répond à l’appel du Christ quand il nous parle de la parabole des talents (Matthieu 25,14-30). Savoir fructifier le don reçu de Dieu est une marque de gratitude à ce Dieu.

Dieu nous aime beaucoup. Il veut que tous nous obtenions le salut. Personne ne doit perdre son âme à cause des talents qu’il a reçus de Dieu. Le diable ne fait don à personne. Mais il détourne le bien de Dieu en l’homme en lui faisant croire qu’il le promeuve (Zabolo apesaka moto talenta te. Kasi akokosa moto akanisa ‘te ye nde mopesi talenta). Ne jamais abandonner Dieu pour un avantage périssable. L’artiste soigne beaucoup de blessures des autres par la création du beau. Il doit aussi prendre soin de sa vie, surtout sa vie intérieure. Le beau qui ressort de l’intérieur poussera l’artiste à agir pour le bien de ses semblables dans la société. C’est pourquoi je vous demande chers fils et chères filles de faire de votre intérieur un temple de Dieu. Ne négligez en aucun cas votre vie spirituelle. Ceci vous inspirera le vrai, le beau et le bien.

L’inspiration venant d’une personne intérieurement préparée modèle la société. Mais si notre intérieur n’est pas préparé c’est la destruction qui s’en suit. Observez aujourd’hui notre société. Posez-vous la question de savoir à combien de degré je contribue ou je détruis la société. A ce que je sache, beaucoup d’artistes, comme beaucoup de citoyens formés, sont issus des écoles catholiques ; et nombreux d’entre vous sont catholiques partant de leur baptême. Où en êtes-vous avec votre baptême et votre formation catholique ? Nous avons besoin de témoins chez les artistes. Priez pour votre travail en dépit de toutes les souffrances et les injustices dont vous faites l’objet. Si vous êtes catholiques, n’ignorez pas le baptême que vous avez reçu. Continuez dans la lignée des sacrements (Eucharistie, Confirmation, Mariage, Pénitence et Onction des malades). N’attendez pas la mort, qu’on ne vous souhaite pas, pour qu’on vous fasse catholique. N’hésitez pas à vous approcher de votre aumônier pour plus de clarté.

Les artistes sont des personnes que tout le monde regarde avec admiration. Moi-même en tant qu’artiste, je sais combien votre travail est délicat. Ne vous faites pas détourner votre vocation pour une raison quelconque. Faites l’art pour l’art en passant un message pour modeler la société et votre nom demeurera dignement dans l’histoire. Mais si vous ne travaillez que pour des intérêts personnels en détruisant vos semblables, Dieu vous en demandera compte. Travailler pour les autres exige un cœur doux et tendre, un cœur qui compatit et qui ne veut pas nuire. Voilà pourquoi vous devez être solidaires entre vous. Botika kowelana welana. Kasi bosalisana makasi. Aidez-vous mutuellement avant même l’action des structures. Félicitations à certains parmi vous qui de fois interviennent pour la maladie ou la mort de l’un d’entre vous. Nous encourageons ces actions. Soyez attentifs les uns à l’endroit des autres. Tenez surtout compte de la femme artiste qui est généralement négligée et est souvent utilisée pour des fins humiliantes. Botika kofinganaka na ba œuvres na bino. Kasi yo sala se mosala moye mokopesa ekolo na biso lokumu.

Pour finir, l’aumônerie Catholique de Culture et Art est un soutien moral et spirituel à ce que font les artistes. L’aumônier sera avec vous au nom de l’Eglise pour le soin de vos âmes. Elle est aussi priée d’organiser le patrimoine culturel et artistique de notre Archidiocèse, en vue d’épanouir intégralement et harmonieusement les communautés des fidèles à les élever à l’adoration et à la contemplation du Créateur, à ouvrir le monde de la culture et des arts aux plus nobles valeurs du vrai, du bien et du beau ( Gs 57-59). N’hésitez pas à nous faire des propositions par votre aumônerie. Elles seront étudiées et analysées pour sa mise en pratique éventuelle. Je termine cette allocution par ce mot :

Aux sculpteurs, souvenez-vous de la création par Dieu pour le bien de l’homme.

Aux peintres, souvenez-vous de l’arc-en-ciel et adoucissez la pluie de nos violences

Aux architectes, souvenez-vous de l’arche de Noé et sauvez-nous des intempéries

Aux graphistes, souvenez-vous de la table des commandements et rappelez-nous les Ecrits

Aux musiciens, souvenez-vous des anges au jour de la nativité et emportez-nous à contempler les merveilles de Dieu et de son œuvre.

Aux danseurs, souvenez-vous de David et remettez la joie dans nos cœurs par des danses non obscènes

Aux dramaturges, souvenez-vous de l’Apocalypse de Jean et reproduisez des scènes qui nous tournent vers le Père.

Aux comédiens, souvenez-vous que Dieu est la source de toute joie et faite-nous déstresser devant des situations lugubres

Aux littéraires, souvenez-vous que la Bible est une littérature aussi et écrivez-nous les procédés qui élèvent l’âme.

Aux acteurs de cinéma ou de théâtre, souvenez-vous que vous êtes instruments de Dieu et prouvez-nous par vos actions que nous devons changer de mentalité.

Aux modélistes et couturiers, souvenez-vous que Dieu a donné au premier couple des feuilles pour se vêtir et cousez pour nous des habits qui honorent l’être humain.

A vous tous dans la photographie, dans la bande dessinée, dans la télévision, dans le jeu vidéo, dans la cuisine, dans l’art numérique…faites de votre mieux pour offrir à la société la possibilité de redevenir toujours plus meilleure.

Mes chers fils et mes chères filles, restez dignes d’honneur. Car votre vocation est de faire honneur à la société.

+Laurent Cardinal MONSENGWO

Tiré de www.7sur7.cd

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com