Ce dimanche à Bandalungwa : Aly Kallé chante Pépé Kallé au Sebene Club !

Ce dimanche à Bandalungwa : Aly Kallé chante Pépé Kallé au Sebene Club !

This post has already been read 213 times!

28 novembre 1998- 28 novembre 2017 : cela fait exactement 19 ans depuis que la musique congolaise a perdu l’un des ses grands chanteurs, en la personne de Jean Kabasele Yampanya dit Pépé Kallé. Il était parmi les rares musiciens qui savaient mieux défendre la culture congolaise à travers sa voix velours et ses œuvres pures de haute facture en Afrique et dans les Caraïbes.

A cette occasion de l’anniversaire de sa disparition, Ali Kallé rend hommage à cet artiste qu’on appelait Eléphant de la musique africaine. Ce sera au cours d’une soirée dénommée «Aly Kallé chante Pépé Kallé» qui aura lieu ce dimanche 3 décembre, à l’espace Sebene Club, au quartier Kimbondo, dans la commune de Bandalungwa.

«C’est un concert que nous organisons en mémoire de Pépé Kallé qui fut un des géants de la scène musicale dans notre pays. Venez nombreux pour lui rendre hommage, à cette occasion de la commémoration du 19ème anniversaire de sa mort. C’est vraiment des grandes  retrouvailles, ce dimanche au Sebene Club, chez l’Empereur Bukasa MB», a indiqué le chanteur Aly Kallé, au journal La Prospérité.

Petit-frère biologique de Kabasele Yampanya, signale-t-on, ce jeune chanteur n’avait pas  presté dans l’orchestre  Empire Bakuba, à l’époque où son grand frère était encore vivant. C’est juste après sa mort, qu’Aly Kallé s’est décidé de se lancer dans l’art. D’abord, il a évolué pendant plus de 5 ans aux côtés de Bileku Djuna Mumbafu, qui était l’animateur principal de l’Empire Bakuba avec le trio KADIMA.

Pour l’heure, il dirige son propre groupe qu’il a créé  après son départ du groupe de Djouna, qui n’existe même plus. «Ensemble avec mon groupe, nous n’allons interpréter que les chansons de Pépé Kalé. C’est un  concert nostalgique. Il est dédié à tout le monde, particulièrement, aux fanatiques qui adoraient la voix et les œuvres de Pépé Kallé, et surtout ses interventions dans les différentes chansons patriotiques telles que «Franc congolais», ou «Tokufa pona ekolo», a précisé le petit-frère de l’illustre disparu.

Toutefois, Aly Kallé se dit prêt et capable d’assumer et défendre l’héritage artistique laissé par Pépé Kallé. «Je suis prêt à tout. Mon souci est que son nom ne disparaisse pas. C’est pourquoi, je sollicite le soutien des mécènes et  du public qui aimaient la musique de ce grand artiste. Je vous invite à venir découvrir le talent et ma voix comme ça vous allez me juger», a-t-il renchéri.

Notons que Aly Kallé est en plein studio pour l’enregistrement d’un maxi-single dans lequel il a repris  quelques chansons de son grand-frère. Nous citons : «Diviser par deux», «Dianzenza», «Tika muana» que Pépé Kallé avait dédié, en son temps, à Roger Mila, la légende du football africain.

Jordache Diala

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com