Réforme de la loi électorale : l’UNC de Kamerhe en colère !

Réforme de la loi électorale : l’UNC de Kamerhe en colère !

This post has already been read 254 times!

Il y a peu, à l’hémicycle du Palais du Peuple, les Députés nationaux ont adopté le projet de loi électorale portant modification de celle de 2015. Qui, faut-il le rappeler, contient des dispositions sur l’instauration du seuil de représentativité, de la hausse de la caution et laisse la voie libre à l’usage de la machine à voter. Pourtant, ce sont là des sujets qui causent bien des désaccords au sein de la classe politique. Pour les Députés de l’Opposition, cette loi électorale viole la Constitution. Ils pensent, aussi, que la machine à voter n’est pas trop fiable. Dans cette confusion, le parti cher à Vital Kamerhe, l’Union pour la Nation Congolaise, se met en ordre de bataille pour barrer la route à l’entrée en vigueur de cette loi et la fin de son examen.

Ce que pense l’UNC

Pour l’UNC, cette modification de la loi électorale est un délit contre la Constitution. Elle ne permet qu’à la majorité  d’avoir beaucoup d’occasions de se présenter aux élections avec cette problématique de seuil qui est de 1% et la caution qui était à 500$ se trouve dès à présent fixé à près de 1000$ américains. L’UNC pense que cette loi ne garantit pas l’égalité des chances à tous les congolais, et pourtant, la Constitution consacre l’égalité des chances à tous les congolais pour la course à la gestion de la chose publique. Fort de tout cela, l’Union pour la Nation Congolaise se dit prête à remobiliser le peuple comme elle le fut aux côtés de ses pairs d’antan à la Dynamique de l’Opposition en janvier 2015. Ce faisant, ce parti appelle à une synergie des forces de l’Opposition.

Rachel Matala

About

POST YOUR COMMENTS

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com