Sortir des sentiers battus. La Diva Barbara Kanam: «Je suis prête à assumer la relève après la génération Mbilia Bel…»

Sortir des sentiers battus. La Diva Barbara Kanam: «Je suis prête à assumer la relève après la génération Mbilia Bel…»

This post has already been read 675 times!

Au-delà de sa force vocale, Barbara Kanam écrit, compose et produit sa propre musique avec son label Kanam Music. Sur les traces des doyennes de la chanson congolaise, elle est considérée en Afrique comme l’une des plus belles voix féminines. Outre les différents trophées remportés au pays et dans le monde pour sa prouesse et savoir-faire artistique, cette cantatrice promet une carrière radieuse qui rassure la révèle de la  musique congolaise dans la catégorie féminine. Pourquoi ne pas aussi compter sur Kanam après l’ancienne génération ?

17 ans de carrière, elle estime que l’heure a sonné pour prendre le devant de cette musique féminine en quête de leadership et pourquoi ne pas aussi y assurer une relève efficace. «Nous travaillons dur avec beaucoup d’améliorations sur tous les plans afin de remettre en valeur les talents et la place de la chanteuse dans notre rumba congolaise moderne. Après les mamans Mbilia Bel, Mpongo Love… je sens en moi un sens de leadership pour relever les défis et défendre encore cette musique qui nous a été léguée par ces braves dames. Soutenez-moi, nous y arriverons ensemble», a  déclaré la Diva africaine lors d’une interview accordée au journal La Prospérité, à Kinshasa.

Pendant que la majorité de femmes se jette dans le gospel, Barbara Kanam fustige l’absence de la gente féminine dans la chanson par rapport au masculin qui domine la scène musicale. Ce qui est évident, elle est parmi les rares chanteuses qui se confirment et ont réussi à s’imposer dans cette catégorie de musique populaire. Mais, cela ne l’empêche pas de chanter et adorer son Dieu, Créateur au travers sa voix soprano pure et son style musical très variant.

Jusqu’à preuve du contraire, Barbara s’est révélée comme l’unique chanteuse congolaise qui est sortie des  sentiers battus.  Très battante et ambitieuse, elle se maintient sans l’appui ou l’encadrement d’un homme artiste de renom à ses côtés. Et cela, contrairement aux autres chanteuses de sa génération qui bénéficient de l’encadrement et du soutien des autres «Grands» de la musique. ‘‘Au début de ma carrière en Côte d’Ivoire, j’ai été encadrée par un homme qui m’a abandonné parce que je tenais à revenir dans mon pays. Or, le Congo ne l’intéressait pas. Lorsque je suis arrivée à Kinshasa, je ne savais pas par où commencer, mais Dieu m’a fait grâce pour rencontrer certaines personnes de bonne foi qui m’aident à aller de l’avant et gagner une place dans ce monde musical’’, a précisé la belle Kanam.

Très reconnaissante envers ses aînés, elle est une des rares chanteuses de l’actuelle génération qui adore  la collaboration entre artistes et s’abstient de polémiques.   «J’ai ma particularité, mais ma musique s’inspire de nos mamans qui ont fait des très bonnes musiques telles que Lucie Eyenga, Mpongo Love, Abeti Masikini,  Mbilia Bel, Faya Tess,  Tshala Muana et tant d’autres chanteuses du monde», a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, il sied de noter que l’auteur de la célèbre chanson « Bibi Madeleine » va donner un concert select ce 15 décembre 2017 en la salle Show Buzz à Kinshasa.  ‘‘Je vous dis oui’’ est le  thème de ce spectacle à travers  lequel la diva africaine veut redynamiser et marquer son attachement envers ses admirateurs. C’est une soirée d’ouverture de convivialité au cours de laquelle elle va faire la rétrospective de son répertoire.

Ce concert est très spécial dans la mesure où il permet aux mélomanes de découvrir ma nouvelle facette. Je veux revenir à mes vieux amours. Raconter mon histoire au public que j’ai dit oui. Leur expliquer d’où je viens, où je suis et là où je vais, à travers ma voix. Partager et communier ensemble autour des mélodies et chansons qui ont marqué ma carrière.  Nous allons exhumer mes albums en commençant par «Tetu», en passant par «Mokili» jusqu’à mon quatrième album « Zawadi ». Ça sera aussi une occasion magnifique pour rendre hommage aux Grandes dames  qui ont façonné la musique congolaise. Ces doyennes-là  qui ont influencé ma carrière, en interprétant leurs compositions parmi les classiques de la vieille époque“, a souligné Barbara Kanam.

La  diva en concert acoustique à Kinshasa 

Evidemment, la soirée est inédite par sa structure artistique avec plein de surprise. L’artiste ne sera pas seulement accompagnée de musiciens de son groupe KANAM Music, mais aussi d’autres choristes. Le concert est aussi acoustique avec un groupe philharmonique qui va l’accompagner sur scène. « Je serai avec les saxophonistes, violonistes, contrebassiste…Donc vous allez découvrir une autre couleur de BARBARA accompagnée de ces instruments qu’on n’utilise pas souvent. Mais, ma voix reste l’instrument principal. Cette fois-ci, elle sera mise en exergue, pour démontrer encore mon identité vocale au-delà de la danse », a-t-elle martelé.

Juste après cette prestation scénique, Barbara Kanam va de nouveau se rendre en France où elle est invitée par la Principauté de Monaco pour porter la voix de la femme africaine. « Je vais aussi faire un spectacle devant le Prince Albert et la princesse Caroline de Monaco, à cette occasion», renseigne la Diva africaine.

Hier, prise comme  une étrangère par les Kinois, elle a, depuis un certain temps,  réussi à se familiariser avec les fanatiques congolais grâce à sa voix limpide et son style de musique adapté à la rumba et afro-soukous. Son dernier disque « Zawadi » l’a confirmé sur la scène kinoise grâce à la « danse du Président » qui a dompté les mélomanes de la Capitale.

Toutefois, l’idéal pour elle,  est d’être surtout une star intermédiaire qui va être à la fois du côté du public VIP et populaire.  «Je bénis Dieu et remercie les fans de toutes  les communes périphériques de la Capitale. Beaucoup pensaient que je ne suis là que pour le public très select. Ça fait deux ans que je suis vraiment intégrée dans l’esprit des kinois. Merci à vous presse et à mes fans », a conclu la patronne de Kanam Music.

Jordache Diala  

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com