Président de ‘‘Sauvons le Congo Plus’’. Primature : Boni Kamunga tacle Bruno Tshibala !

Président de ‘‘Sauvons le Congo Plus’’. Primature : Boni Kamunga tacle  Bruno Tshibala !

This post has already been read 794 times!

Président d’une plateforme de la société civile dénommée ‘‘Sauvons le Congo Plus’’, Boni Kamunga réclame le départ de Burno Tshibala Nzenzhe de la Primature. Il demande carrément au Président de la République de nommer une autre personnalité en qualité de Premier Ministre. Il l’a dit, clairement, dans un entretien  qu’il a accordé à un confrère de la place.  

Que reproche-t-il à Tshibala

‘‘Pour nous, acteurs de la société civile, le social du peuple s’est lamentablement détérioré. Les parents sont incapables de faire face aux nombreux défis auxquels ils sont confrontés comme payer les frais scolaires des enfants, organiser les festivités de fin et de nouvel an ; bref, le vécu quotidien’’, répond le Président de la plateforme ‘‘sauvons le Congo Plus’’, à une question lui posée sur son analyse de la situation sociopolitique du Congo-Kinshasa, au soir de l’année 2017. Et donc pour lui, c’est le Chef du Gouvernement qui en est responsable.

Côté politique, dit-il, c’est le chaos total. Dans la mesure où l’Accord dit de la Saint-Sylvestre, signé au Centre interdiocésain par l’ensemble  de la classe politique et de la société civile, sous l’égide de la Conférence Episcopale Nationale du Congo, CENCO, avait préconisé la tenue de tous les scrutins au cours de l’année 2017 et le 31 décembre de la même année comme la fin de la période transitoire. Malheureusement, poursuit-il, les deux Exécutifs centraux de la dite transition, dirigés respectivement par Samy Badibanga et Bruno Tshibala, n’ont pas été capables d’atteindre les objectifs leur assignés comme principalement, l’amélioration du Social et la tenue des élections démocratiques, libres et transparentes à l’issue apaisée attendues par tous.

‘‘Au regard de cet échec cuisant, nous demandons au Président de la République, seule institution protégée par l’article 70 de la Constitution, à remplacer l’Exécutif central actuel dirigé par M. Bruno Tshibala par un autre qui sera dirigé par une personnalité capable d’impulser l’amélioration du social du peuple en vue de permettre aux congolais de se donner les dirigeants qu’ils auront choisis par les élections telles que décrites ci-haut’’, vocifère Boni Kamunga.

A la question de savoir si une telle démarche ne viendrait pas grossir le rang des radicaux réunis autour du Rassemblement et de la CENCO, le Président en exercice de la plateforme ‘‘Sauvons le Congo Plus’’ souligne qu’il n’est pas du tout néophyte en politique. ‘‘J’ai plus de 30 ans d’expérience en tant qu’animateur d’associations et plateformes de la société civile. La grogne qui a lieu aujourd’hui au sein de la population congolaise a pour origine la classe politique et quelques animateurs des organisations de la société civile inféodées. Donc, les congolais en ont marre de ce jeu qui ne profite qu’à la catégorie pré-rappelée. Aujourd’hui, ils réclament l’amélioration de son vécu quotidien et la tenue des élections, rien de plus’’, ajoute-t-il.

En un mot comme en mille, M. Boni Kamunga insiste pour dire qu’aujourd’hui, le peuple congolais ne réclame  que l’amélioration de son vécu quotidien et la tenue des élections, rien de plus. Voilà pourquoi, il recourt au Chef de l’Etat pour que ce dernier mette en place un Gouvernement capable de répondre aux attentes des congolais.

En guise du mot de la fin de l’entretien qu’il a eu avec notre confrère, Le Libre débat, pour ne pas le citer, Boni Kamunga ne demande que le départ de Bruno Tshibala et de l’ensemble de son équipe. Mais, aussi, la nomination d’un Premier Ministre et la mise en place d’un Exécutif central capable de répondre aux attentes du peuple Congolais.

La Pros.                             

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com