Ni la confrontation, ni la rupture. Kabila-Monsengwo : le Centre appelle à un dialogue direct !

Ni la  confrontation, ni la rupture. Kabila-Monsengwo : le Centre appelle à un dialogue  direct !

This post has already been read 664 times!

*‘’En lieu et place d’une logique de confrontation de l’Etat contre l’Eglise ou l’Eglise contre l’Etat à travers des actions dites de mobilisation citoyenne, le CENTRE prône le dialogue direct. En effet, notre PAPA à tous, le Cardinal  Monsengwo  ne saurait être réduit à n’être le père que d’une partie des congolais au détriment des autres. Le Cardinal Mosengwo, notre père à tous, en sa qualité de prince de l’Eglise, exerce de notre point de vue une magistrature morale suffisamment grande sur la nation pour que sa seule implication puisse ouvrir la voie à une lecture attentive du cahier de charges  des laïcs catholiques en dehors de tout affrontement. Voilà pourquoi, le CENTRE pense qu’une rencontre directe entre son éminence le Cardinal Mosengwo et son Excellence M.  le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE suffirait à faire avancer les choses en dehors de tout risque de confrontation ou de perte en vie humaine. A l’initiative de Son Eminence le Cardinal Mosengwo et  avant le 21 Janvier 2018, cette rencontre pourrait être l’amorce d’un processus de réconciliation qui permettrait le retour du dialogue entre les protagonistes politiques à travers une table ronde’’. Tel est le sens de l’appel du Centre à l’endroit du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya et du Président Kabila.

Dans un communiqué daté du 15 janvier dernier, le Centre se dit conforté par les derniers développements de la situation politique en RD. Congo. Tout récemment, le Centre, sous la férule de Germain Kambinga Katomba, mettait en   évidence la thèse  d’une crise politique grave  au lieu  d’une simple  problématique technique que la CENI, toute seule,  pourrait gérer. Ceci vient d’être confirmé. Car, de l’avis du Centre,  l’évolution  des choses ainsi que  l’absence de dialogue entre les différents acteurs majeurs,  plonge le pays dans une période d’incertitude qui n’aura, même,   pas trouvé d’exutoire dans la publication du calendrier électoral, ni de la loi électorale.

De toute urgence, ‘’le Centre réitère son appel à l’apaisement  en vue de la conclusion d’un nouveau compromis politique qui, raisonnablement,  ouvrirait la voie à un processus transitionnel consensuel et mutuellement assumé par les différents camps. Agir autrement,  c’est laisser la RD. Congo  sombrer dans un  «clair-obscur » processus  qui, malheureusement,  menace fortement son avenir et risque de  faire encore  couler inutilement du sang. Autrement dit, le  CENTRE exige une table ronde nationale avec un accent tout particulier  sur le social des congolais.

LPM

 

Déclaration Politique

Face à l’accentuation continue de la crise politique en RDC et à l’évidence du danger que cela fait courir à notre pays ; à la lumière de l’évolution récente des évènements consacrée notamment,  par l’entrée de l’Eglise catholique comme acteur dans la crise, les forces politiques et sociales réunies au sein de la plateforme politique centriste « LE CENTRE » font la déclaration politique  suivante :

1-De la crise politique

«LE CENTRE » constate que l’évolution des choses lui donne raison et que l’absence de dialogue entre les différents acteurs plonge le pays dans une période d’incertitude qui n’a pas trouvé d’exutoire dans la publication du calendrier électoral. Cet état des choses  réconforte le Centre dans sa thèse de l’évidence d’une crise politique et non d’une simple  problématique technique que la seule la CENI pourrait gérer. Ainsi donc, le Centre réitère au regard de l’urgence, son appel à l’apaisement  en vue de la conclusion d’un nouveau compromis politique qui ouvrirait la voie à un processus transitionnel consensuel et mutuellement assumé par les différents camps en lieu et place du « clair-obscur » processus dans lequel nous nous retrouvons et qui menace fortement l’avenir de notre nation. LE CENTRE exige une table ronde nationale avec un accent sur le social des congolais.

2-De l’immixtion de l’Eglise catholique dans la crise

Le Centre s’inquiète de l’implication active  de l’Eglise catholique dans la crise politique en cours avec des appels répétés à des marches faites aux fidèles. Les dérapages constatés dans les rhétoriques belliqueuses et haineuses des uns et des autres à travers les différents médias font courir le risque d’une transformation du conflit politique en conflit religieux avec tout ce que cela comporte comme risque pour la paix dans notre pays. En effet, l’histoire nous renseigne qu’à part les conflits raciaux ou identitaires, ce sont les conflits religieux qui sont les plus destructeurs des fondements des sociétés humaines…ne jouons pas avec le feu !

Face à cela, en lieu et place d’une logique de confrontation de l’Etat contre l’Eglise ou l’Eglise contre l’Etat à travers des actions dites de mobilisation citoyenne, le CENTRE prône le dialogue direct. En effet, notre PAPA à tous, le CARDINAL MOSENGWO ne saurait être réduit à n’être le père que d’une partie des congolais au détriment des autres. Le cardinal Mosengwo, notre père à tous, en sa qualité de prince de l’Eglise, exerce de notre point de vue une magistrature morale suffisamment grande sur la nation pour que sa seule implication puisse ouvrir la voie à une lecture attentive du cahier de charges  des laïcs catholiques en dehors de tout affrontement. Voilà pourquoi, le CENTRE pense qu’une rencontre directe entre son éminence le Cardinal Mosengwo et son Excellence Monsieur le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE suffirait à faire avancer les choses en dehors de tout risque de confrontation ou de perte en vie humaine. A l’initiative de Son éminence le Cardinal Mosengwo et  avant le 21 Janvier 2018, cette rencontre pourrait être l’amorce d’un processus de réconciliation qui permettrait le retour du dialogue entre les protagonistes politiques à travers une table ronde.

Fait à Kinshasa,  le 15 janvier 2018

Le Président

GERMAIN KAMBINGA KATOMBA

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com