Malgré la brouille diplomatique. Bruxelles : les musiciens congolais rendent un vibrant hommage à Lumumba !

Malgré la brouille diplomatique. Bruxelles : les musiciens congolais rendent un vibrant hommage à Lumumba !

This post has already been read 362 times!

Malgré le fait que les relations ne soient pas au beau fixe avec la République Démocratique du Congo, la Belgique reste consciente devant l’histoire. Pour le pays du Roi Baudouin, la Panthéonisation de Lumumba Emery Patrice est un devoir de mémoire.  Raison pour laquelle, les autorités belges ont apporté leur  soutien à la soirée d’hommage à cet illustre personnage, à l’occasion de la commémoration du  57ème anniversaire de sa mort tragique. 

La brouille diplomatique entre la Belgique et la RDC n’a  pas affecté le secteur de la culture qui a toujours réuni les deux nations depuis toujours. A Bruxelles, une grande soirée a été organisée le 21 janvier 2018, au Palais de Beaux-arts, en mémoire du Héros national, Patrice Lumumba, alors qu’à Kinshasa, la commémoration a pris une dimension politique, à tel point que la population a été mise à l’écart.

A la fois historique et spectaculaire, l’anniversaire du père de l’Indépendance était de grande envergure en Belgique. Initié par KALY MAWUNGU et MALAMBU, cet événement a réuni autour d’une même scène,  une dizaine d’artistes musiciens congolais de renom ainsi que des chevronnés de la rumba résidant en Europe. Kanta Nyboma, Wuta Mayi, Bumba Massa, Lokombe, NaNa Akumu, Malage de Lugendo et Faya Tess ont été parmi les chanteurs vedettes de cette soirée consacrée au Premier 1er Ministre de la RDC. Devoir de mémoire oblige !

Sur une belle estrade projetant en reflet les images de Lumumba en fond, chaque artiste a fait raisonner la salle au rythme des chansons émouvantes qui retracent le parcours de cet illustre personnage et son combat pour l’émancipation du Congo.

Selon notre correspondant basé dans la capitale Belge, ces requins de la musique congolaise moderne ont présenté dans l’ensemble un répertoire nostalgique avec des chansons fortes qui ont marqué  et accompagné l’avant, le pendant et l’après l’indépendance du pays. ‘‘Certains ont interprété des gros tubes de l’African Jazz que Lumumba admirait de son vivant’’, révèle un vétéran de la rumba. Une fois de plus, les compositions de Grand  Kalé Jeff, Tabu Ley, Nico Kassanda et Franco  Makiadi ont été exécutées fidèlement, à la grande satisfaction des mélomanes. Un bon nombre de chansons d’hommage à LUMUMBA ont été interprétées par ces artistes exceptionnels.

Très appréciable, la participation de l’ex-chanteuse du groupe Afrisa International a aussi donné du tonus et de l’impact à cette célébration. Faya Tess  qui maîtrise très bien les Classiques de la rumba congolaise, a exhumé trois chansons parmi les vieilleries, rappelant la belle époque. Toujours impressionnante avec sa voix douce, elle s’est distinguée au travers des titres tels que «Le bucheron», «Pont sur le Congo» de Franklin Bukaka et « Nkashama nkoy » de Tabu Ley. « Nous avions rendu un vibrant hommage à PATRICE LUMUMBA devant un public avec lequel nous étions tous en harmonie. Nous avions mis la salle en transe pour la circonstance. Si, on reste unis, on peut encore faire plus dans l’avenir», a confirmé Faya Tess, la Reine d’eau douce.

A la fin de la soirée, tous sont montés sur le podium pour exécuter la chanson mémorable «Indépendance Cha-Cha !! » dans laquelle l’orchestration a encore mis en valeur tous les instruments, de la guitariste en passant par les saxophones jusqu’au maracasse.

C’était un moment de souvenirs avec un public très ému qui s’est déplacé massivement pour vivre ce spectacle dans une salle BOZAR, pleine comme un œuf.

Toutefois, ce concert n’avait qu’un seul objectif de rendre hommage à ce Héros national qui est mort pour la liberté. A noter aussi qu’à cette même occasion, les autorités belges ont inauguré, dans la même semaine,  un monument de Lumumba qui vient d’être érigé dans l’enceinte du Palais des Beaux-arts. Une œuvre d’art réalisée par une jeune artiste plasticienne,  Rhode  Makoumbou du Congo-Brazzaville.

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com