Clan Victoria : la guéguerre persiste entre les descendants de King Kester

Clan Victoria : la guéguerre persiste entre les descendants de King Kester

This post has already been read 444 times!

Quatre ns après la disparition de son père  fondateur,  qui n’est autre que Jean Mubiala Emenaya dit King Kester, le groupe Victoria Eleison est devenu un monstre à plusieurs têtes. Les chamboulements persistent entre les descendants du Clan.  De part et d’autre, la tension ne fait que monter dans les différentes  fractions, qui s’affrontent  jour et nuit, à travers les médias et sur Internet alors qu’on s’approche de la commémoration du 4ème anniversaire de sa mort. Et pourtant, les fanatiques orphelins aspirent à rendre un hommage digne à cette icône de la musique congolaise qui a quitté la terre des vivants,  le 13 février 2014 à Paris.

D’après nos sources, un projet a été élaboré par certains proches de Victoria Eleison et soumis à une agence partenaire pour organiser une grande soirée en sa mémoire dénommée «The King Remember 4 », à Kinshasa. Ce concept consiste à réunir les différents groupes de musiciens qui se réclament du Clan Victoria autour d’une  même scène de spectacle, en vue d’honorer et pérenniser  le nom et les œuvres d’Emeneya. Hélas ! Parmi une dizaine de groupes de Victoria créés à Kinshasa et à l’extérieur du pays, deux groupes seulement ont donné leur quitus et confirment leur participation à cette soirée d’hommage à Kwangolo Zonso. Il s’agit d’Aluta Continua de Paty Assanta et Victoria Dream Team dirigé par le chef d’orchestre, Djo Mampia, dernier soliste du Clan.  L’évènement aura lieu le 16 février 2018, à l’espace NTV, au quartier Salongo-Debonhomme, dans la commune de Limete.

Concernant Paty Assanta, il faut noter qu’il est parmi les guerriers soldats de Victoria. Avec son groupe Aluta Continua, ce jeune chanteur se débrouille très bien grâce à sa voix charmante et incarne valablement l’image du King Kester. Plein d’avenir, il interprète  magistralement le répertoire légué par le Roi du Clan Victoria.

On signale que la famille biologique d’Emeneya soutient le concept et s’implique dans cette organisation qui vise à immortaliser le nom de l’artiste. Pour Mamie MUBIALA (sœur de KESTER), ce concert sera une occasion de permettre surtout aux nombreux fans et fidèles de Victoria qui sont restés orphelins de se souvenir et de célébrer leur idole. Toutes les dispositions sont prises pour que la soirée soit à la hauteur de l’illustre disparu.

Par ailleurs, la famille, les musiciens, les fans ainsi que les amis et connaissances de Kester vont tous se retrouver, ce 13 février, vers les avant-midi, à la Nécropole ‘‘Entre Terre et Ciel’’, pour le dépôt de gerbes de fleurs à la tombe de la star. Et, l’après-midi, une messe d’action grâce sera dite à la paroisse Saint-Michel, dans la commune de Bandalungwa.

Sampaio boude 

Qu’à cela ne tienne, ce projet « The King Remember 4 » n’est pas accepté par tous dans le clan Victoria.  Alors que le lieu et la date sont déjà fixés, quelques-uns parmi les descendants du Clan Victoria ont rejeté cette idée et renoncent de participer au projet à cause de leur sentiment égoïste et surtout l’orgueil.  Evidemment, depuis la disparition d’Emeneya,  Victoria Eleison est morcelé en petits groupes dans lesquels tout lieutenant veut être à la tête. De Joli Mubiala (frère de Kester) jusqu’à Mopala (dernière recrue) en passant par Anthony Sampaio ou Zoé Bela,  tous veulent être leader. Chacun prétend être meilleur parmi les ayant-droits et connaît mieux la volonté du ‘‘Maître’’ que l’autre.   Or, ils oublient que toutes les polémiques, divisions n’honorent pas l’image de King Kester  qui fut non seulement un partisan de la paix mais aussi une star de renommée au talent innombrable.

En marge de cette commémoration,  le chanteur  Sampaio qui avait abandonné Victoria Eleison, à une certaine époque, pour intégrer Viva-la-Musica, est sorti de son silence pour s’attaquer aux jeunes musiciens du Clan Victoria, alors que ces derniers étaient avec Emeneya jusqu’au crépuscule de sa vie.  Non seulement, il ignore leur talent d’artiste, mais il ne  reconnaît même pas leur emprunte dans cet orchestre.  Pour lui, ces jeunes musiciens n’ont pas qualité d’engager le nom de Kester  parce qu’ils n’ont rien apporté de spécial dans Victoria. « Qu’ils me citent  même une seule chanson réalisée avec Emeneya, de son vivant ? ».  On constate que Sampaio n’est pas le seul à bouder l’événement du 16 février à NTV.  Il y a également les chanteurs Mopala et Jolie Mubiala qui règnent chacun dans son coin avec un morceau de Victoria. Les deux ont décliné l’offre, c’est-à-dire, ils ne seront pas de la partie lors de la soirée « The King Rumember 4 ». Ils ont jugé  bon de rendre hommage à Emeneya, à leur façon.

« This is me » sacrifié ! 

Toutefois, l’opinion regrette ce tiraillement qui ternit l’image du patron de Victoria Eleison.  D’ailleurs, Ce type de comportement égocentrique caractérisé d’un sursaut d’orgueil a fait que beaucoup de mécènes et amis se retirent et arrêtent de soutenir  l’œuvre ou l’héritage laissé par Emeneya. Conséquence : son  dernier album « This is me » qui devrait sortir à titre posthume,  continue à moisir dans les machines en studio. Alors que le monde entier attendait  écouter les dernières mélopées anthologiques de celui qu’on appelait  « professeur de chant », « doyen de la faculté », « Vieux Kisimbi ». Bref Evala Malakoze,  The King de la musique congolaise,  Jean MUBIALA, qui restera à jamais dans leur mémoire.

Jordache Diala

Contactez-nous !

  • Editeur - Directeur Général :

    Marcel Ngoyi



  • Phone: +243818135157
  • Mobile: +243999915179
lgo-data-consult Site web réalisé par dataconsult-rdc.com